Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 11:29
Hep hep hep , les aminches , on s'est mal compris :
Je suis d'excellente humeur ! C'est Janvier le coupable , Avril c'est chouette . Vraiment .


Sinon , une petite vidéo datant de 1984 (ce qui n'est absolument pas vieux du tout , donc) :


La Vache qui rit - Pub 1984 - Le Casting
Partager cet article
Repost0
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 20:23

Janvier a été un drôle de mois .

J'avais il y'a un temps , pour ne pas dire il y'a un an (on est accroché à sa rhétorique verbeuse ou on ne l'est pas) , ironisé sur ceux qui se font une liste toute pleine de bonnes volontés à accomplir sitôt le passage à la nouvelle année entériné .

Exemple de résolution débile de ce genre :
- J'arrête de fumer à minuit , qui devient très vite à l'interdiction de fumer dans les bars , et qui se transforme fatalement en après tout , c'est pas si mal de fumer dehors .

Que quelqu'un se permette d'évoquer l'hypothèse saugrenue que tout cela sente le vécu serait hautement vexant .

J'ironisais , donc , sur ces personnes qui décident de lister les inepties qu'ils ont l'habitude de commettre , en prétendant les résoudre (ah ah ! Les idiots) , pour finalement se retrouver aux alentours du 20 Janvier la tête tellement sous l'eau , lorsqu'ils font le constat que l'année ne sera pas différente de la précédente , que la fonte des glaces ne serait plus qu'une explication mineure à la montée des océans .

... La longueur patriotique de mes douches devenant dès lors nettement insuffisante pour contribuer à équilibrer le niveau actuel et préserver ainsi le littoral Francais .

On ira pas dire que je n'ai pas essayé , au moins .

Moi , aux alentours du 20 Janvier , je me suis retrouvé avec un problème assez cornélien .
Je n'avais pas de résolution murement réfléchie à bafouer autant que la vertu de la Marquise de Pompadour ne le fut par ce bon vieux Louis XV. Je me sentais sombrer corps et âme dans un océan de médiocrité que seule l'existence de Cauet pouvait encore masquer à la vue de mes semblables , médiocrité que seul l'amour inconditionnel et adorable de ma brune me permettait de supporter sans avoir l'envie palpitante d'aller tenir compagnie aux rares carpes qui peuplent encore la Garonne .

Dans le pire des cas , pour trouver des carpes , j'aurais toujours pu me rendre dans une quelconque maison de retraite de l'Ariège : Convenez toutefois que c'eut été une fin nettement moins romanesque .


J'ai passé ce 20 Janvier , donc , et les semaines qui le suivirent , à me débattre avec ma conscience . Accepter de devenir le raté qu'un goût imprononcable pour l'exhibition publique mettait outrageusement en relief ? Contempler la réussite des autres en prétendant me contenter sobrement du peu flatteur job étudiant qui était le mien , et qui devenait peu à peu un job , tout court , en arrivant à masquer plus ou moins l'irrépressible envie qui m'assaillait d'égorger le premier imbécile qui me parle de son futur salaire à 5 chiffres ?

Et pire que tout : accepter d'entériner enfin dans ma tête que je n'étais plus étudiant que sur un bout de carton remplissant mon portefeuille , par ailleurs abominablement vide ?

(...)

Le silence assourdissant en ces lieux de ces derniers jours en était un indice .

J'ai répondu non , et je me suis enfin , et vous me pardonnerez l'expression , j'en suis sur parce qu'après tout , on se connait et nous sommes entre nous :
« retiré les doigts du cul » .

... Expression fort insolite au demeurant , d'autant que j'ai des choses nettement plus intéressantes à faire avec mon cul .

Enfin , c'est une image , quoi .


Nota Bene : j'avais besoin de ce post pour revenir « dans la course » .
Les prochains posts seront nettement , nettement plus rigolos .

Si , si .



Partager cet article
Repost0
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 07:44
Extrait choisi d'un morceau de discussion entendu hier soir .

"Ah oui , ca a vraiment l'air d'être du Yaourt ... (dubitative)
- Tu penses . 3 jours sans , ça ne pouvait pas être de l'évian ! (essouflé mais fier de lui)"


Ceux qui croiraient qu'il était question de la recette du gateau au yaourt sont des niais .



Nota Bene : Non non , ce n'est pas un post , juste une petite remise en route , histoire de me dérouiller les doigts ...
Le vrai post ? Aujourd'hui . Sur .

Ps : Bon appétit , bien sur , si en cette heure matinale vous mangiez un yaourt .

Partager cet article
Repost0
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 20:01

 - 60h de boulot par semaine depuis 5 semaines , moi qui me suis si longtemps vautré royalement dans les oreillers .

- Un cerveau à l'agonie depuis 24h , c'est à dire depuis que je me suis rappelé ce que cela faisait , « une cuite » . J'avais oublié .
... C'est bon , je me souviens très bien maintenant .

- Un appartement qui tombe en ruines : je songe à ouvrir un site internet pour donner non pas le niveau d'enneigement , mais la hauteur du tapis de poussière/poils de chats/bouts de pizza non identifiée , mais à priori la garniture en était essentiellement du roquefort .
Du moins je l'espère .

Tout ceci pour dire , donc , mes chers petits lecteurs :

Non , je ne vous oublie pas .
Non , je ne ferais pas comme les autres blogueurs quand ils commencent à dire « désolé , j'ai de moins en moins de temps , je sais plus quoi dire , etc. » et tout ce genre de conneries sans nom .

... J'ai tout plein de choses à vous raconter ;
Je vais bientôt retrouver un rythme de vie normal ;
Je suis de très bonne humeur et je compte bien vous le faire partager !

Alors à très vite , bisous à tous et à toutes .
Et , tiens , tant que j'y pense , particulièrement à celles et ceux qui travaillent dans la boite de mon padre , il paraît que vous êtes nombreux à vous gondoler sur mes inepties ineptes ...

Nico


Nota Bene : Ce que je veux dire par « à très vite ? »
Ah ah .

... Disons alors lundi ou mardi .

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 09:43
... que je vous gâche la journée ?

Que dans quelques instants , alors que vous vous arracherez les cheveux pour vous sortir un air débile de la tête que vous aurait soufflé un blogueur blagueur (tiens , ca ferait une bonne carte de visite !) , vous me détesterez ?

... encore plus , je veux dire ?

Ok .

Je vous aurais prévenu .
Je ne vous aurais pas pris en traitre .


Nota Bene : j'ai fait exprès d'antidater cet article , histoire d'arguer de mes réelles intentions d'écrire un vrai post dans le courant de la journée ...




... Qui-qui-qui , sont les snorkies ... oui , mais qui , mais qui ...
Ah ah . Je suis diabolique .
Partager cet article
Repost0
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 12:21
Pour les habitués du PNMEPG …


Je viens de recevoir un coup de fil de ma banquière : comme j’ai dépassé le plafond d’épargne autorisé sur un livret jeune , elle me propose d’investir le surplus dans une assurance vie , et de m’ouvrir un compte en bourse .

Elle m’a pris également un rendez vous avec un fiscaliste pour investir dans du Robien , mais pour le coup je pense que je vais y réfléchir , il parait que le marché de l’immobilier est sur le point de s’effondrer ?

Non , je pense qu’investir dans l’or , voilà un investissement intelligent .
 
J’ai tellement été habitué au découvert que je ne me lasse pas de voir mon compte enfin dans le positif … D’ailleurs , j’en ai même fait une capture d’écran (cliquez sur l’image pour agrandir) :




Partager cet article
Repost0
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 09:36
A Franquin , son Gaston Lagaffe et la géniale guerre des conserves .



Brune et moi avons énormément de points communs , comme par exemple , notre amour immodéré des chats (débiles) , notre passion pour les œufs brouillés enrichis à la crème fraiche et au gruyère (sic.) , ou bien encore notre émoi réellement compassionnel devant les grandes injustices de la vie , par exemples le fait que les marches des trottoirs soient si élevées et que les verres à pied d’Ikea ne résistent si mal à notre -il est vrai particulière- conception de « faire la vaisselle » .

Sans parler de notre véritable émouvant amour passionnel pour la partie de remue-oreillers vite fait bien fait .

... Faites moi penser à un de ces jours apporter quelques précisions au concept d'éjaculateur précoce sur Wikipédia .

Tout ceci étant dit , je dois bien concéder qu'il y'a au moins un point sur lequel je ne serais , ô grand jamais , véritablement jamais d'accord avec ma brune , point par ailleurs d'une importance au moins aussi capitale que la question de l'accession à la bombe atomique par l'Iran , le problème du réchauffement climatique , et la pertinence de l'allure générale typée Neuilly sur Seine de Laurent Romejko :

Je ne suis absolument pas d'accord avec elle sur la question de dormir ou non avec le chauffage .

(...)

Pourtant , je ne suis pas un amateur !

Je le savais , enfin , qu'il ne faut jamais sortir avec une fille l'été , particulièrement depuis la fois où ayant connu une blonde de son état particulièrement impudique à la belle saison , je m'étais rendu compte le glas arrivé qu'elle était finalement beaucoup plus frileuse qu'elle ne l'avait laissé idylliquement présager ...

Notez bien , je n'ai jamais vérifié s’il s’agissait bien d'elle qui se planquait sous la montagne faite de pygam/couverture/chaussettes (!) habitant le lit le soir venu , mais ...

Bref , quoique ayant déjà du nourrir par le passé des regrets (qui paraît-il valent toujours mieux que des remords. Je dis "parait-il" , parce que vu que je cumule systématiquement les deux , je serais bien incapable de faire la différence entre ces deux concepts ...) à ce titre , j'en ai pas moins immédiatement oublié cette règle de déontologie élémentaire le jour où mes yeux notèrent non sans félicité le goût prononcé de ma brune pour le naturisme .

Faut dire , elle portait sacrément bien les marques du bronzage sur sa peau .

Sauf que . La bise venue , que ne fut ma surprise lorsque , allumant le chauffage , le soir , au moment de me glisser dans mon lit (Brune aurait souhaité que j'écrive « notre » . Mais j'aime à considérer que je l'attire tous les soirs dans MON lit . Une sorte de conquête perpétuelle , quoi) , je constatais que par la grâce d'un étrange phénomène totalement inexplicable , le matin , il était éteint .

… Et comme j'ai le réflexe de le faire à chaque fois que quelque chose d'étrange se produit dans cet appartement , j'allais de ce pas consulter ma brune à l'heure où elle se lave les dents , avec la grace qui est la sienne .

Une chose est sure : qu'elle achète une brosse à dent électrique lui serait totalement inutile .

« Brune , c'est bizarre , le radiateur de la chambre est éteint alors que je l'avais allumé hier soir ?
- Rien de gargllllglup slhouf
(je fais bien la brune qui se rince la bouche , hein ?) d'anormal , Nico . C'est moi qui l'ait éteint , j'aime pas dormir avec , tout simplement . »

Dans un réflexe étonnamment juriste, je tente de me souvenir si un article de la convention de Genève qualifierait de crime contre l'humanité l'extinction sans condition du chauffage la nuit .
 Zut , je me souviens pas .

« C'est scandaleux , et c'est ce qu'on va voir ! » , répondais-je belliqueusement .

Et c'est très belliqueux un Nico qui grelotte de froid sous sa couette .

(...)

C’est bien simple, j’ai depuis l’impression dans cet appart d’être l’une des tourtes de Chicken Run.

… Déjà, c'est fou comme une brune qui peut me dire jusqu'à 1 fois par semaine « zut , ais-je pris ma pilule hier soir ? » peut devenir carrée comme un juge de Cour de Cassation au moment de penser à contrôler un bête radiateur .

Alors que pour j’évite de subir une crise cardiaque hebdomadaire, il aurait mieux valu l’inverse, tout de même …

Pour en revenir plus concrètement aux faits, la guerre du radiateur a vite tourné à la guerre de position sanglante de type 14/18.
Lorsque Brune avait le malheur de refaire un passage par la cuisine avant de se coucher , alors que j’avais passé fourbement la dernière heure à feindre limite l'agonie ou à tout le moins le sommeil profond , je me levais subrepticement et rallumais discrètement le chauffage , sur d'avoir abusé la vigilance de l'ennemi .

Mais quand Brune découvrit un triste matin ma ruse , elle décida de modifier l’ordre de sa ronde , qui devint d'abord boire un dernier verre à la cuisine , puis le contrôle du radiateur avant de se coucher .

Et encore , je suis sur qu’elle a un temps envisagé la construction d’un mirador .

Décidé à gagner notre guerre du feu moderne , je tentais de jouer sur le timing , attendant le dernier moment (cad lorsque j’entendais Brune se diriger enfin vers la chambre) pour allumer le radiateur , espérant qu’il serait ainsi encore froid lorsque ma mie en contrôlerait le fonctionnement négligemment .

... C’était oublier que c’est surtout lorsqu’une fille se dirige vers le lit qu’elle se rappelle qu’elle a un milliard de choses urgentes à faire , comme se couper les ongles de pied , essayer un par un ses cotons tiges , et remettre de l’eau aux chats .

Et par conséquent , je me retrouvais avec une crampe aux doigts à force d’allumer / éteindre le chauffage en croyant que cette fois c’était la bonne .

Pour un résultat nul , évidemment .

Qu'à cela ne tienne . Je ripostais par une nouvelle subtilité , consistant à attendre que Brune se couche , puis , en focalisant son attention sur un grossier subterfuge (un strip-tease à la Nico . Tellement désastreux que cela focaliserait normalement jusqu'à l'attention d'un Koala aveugle et dépressif) , je profitais de l'un ou l'autre de ses fous rires pour , tout en me baissant en faisant mine de retirer mon jean coincé à la hauteur de mes pieds , appuyer sur le bouton de mise en marche du radiateur .

Sauf que je suis au moins aussi fourbe que le bruit fait par un radiateur électrique qui s'allume .
« Schtack ! » , faut avouer que c’est pas franchement du son anodin .

Inutile de vous dire que je me retrouvais à nouveau grelotant sous la couette .

(...)

Je le concède , ma dernière tentative fut désespérée , mal préparée , odieuse pour la forme , même .
A l’instar de l’armée Française assiégée à Dien Bien Phu (ou à Sedan, ou sur la ligne Maginot , ou … liste non exhaustive) , j'osais la carte du passage en force , tentant désespérément de repousser l’échéance de la réédition future , inévitable .

Alors que Brune se penchait pour éteindre le radiateur , que j’avais allumé pendant qu’elle allait vérifier si le gaz était bien éteint (je vous laisse imaginer qui avait insidieusement insinué le doute concernant le gaz à sa brune …) , j’explosais .

« C’est pas juste , pourquoi dans le fond se serait toujours toi qui déciderait pour le radiateur ? M’en fous , je vais dormir tout seul dans le salon si tu coupes le chauffage . Na . »

… Ca a été la seule nuit de l’hiver où j’ai pu dormir sans avoir l’impression d’avoir été l’un des témoins actif du naufrage d’un paquebot bien connu .
C’est en effet le lendemain que Edf nous a fait parvenir une note pour les 2 mois précédents au moins égale au PNB de la république populaire de Chine.

Et je ne suis pas prêt de retrouver un teint autrement plus naturel que celui d'un Mister Freeze avant longtemps …


A propos :
Grand dieux Crébonsang ! J'allais oublier !
Aujourd'hui , je vous renvoie vers les blogs de mes petites lectrices que sont :
Foxy , sans ressemblance aucune avec Valérie Damido
Mélusine , raseuse intemporelle rigolote (quoi , c'est un oxymore ? ^^)




Partager cet article
Repost0
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 14:04
A la fin de l’année 1918 , la presse Française était bien en mal de sujets distrayant pour l’opinion publique , du moins , de sujets autres que les divers scandales  ayant bien malencontreusement parsemé la guerre , du genre l’incurie de certains généraux , ou bien les exécutions de soldats ayant montrés trop peu d’enthousiasme devant certains ordres plutôt « contestables » de leur hiérarchie (genre : « Soldats , je parie que vous êtes capables de foncer sur 2km à découvert vers cette mitrailleuse ennemie. Allez y , je vous regarde ») .

Fallait-il qu’ils soient peu patriotes , tout de même .

Heureusement pour le moral de la nation , c’est à ce moment là que survint l’affaire Landru , homme au physique pas forcément aussi gracieux que celui de la reine d’Angleterre après 55 années de règne (les médisants dont je ne fais pas partie diront dès le départ , c'était mal engagé) , mais qui , en tant que rare membre de la fraternité masculine éloignée du front , su mettre à profit cette rareté pour enfourner à tour de bras ces dames qui baillaient d’ennui loin de leurs époux .

Faut que j’arrête de faire des jeux de mots aussi subtilement grossiers .

De l’affaire , qui permit aux journaux de faire leur choux gras à partir de quelque chose autrement plus consistant que de la cuisine militaire (je viens de déjeuner, ca se voit ?) , l’opinion se focalisa un peu vite sur le cynisme du dénommé Landru , et particulièrement sur le fait qu’accompagné de son futur combustible (sic) , il n’achetait à la gare et systématiquement que « deux allers , un retour » .

En ce qui me concerne , j’aurais plutôt glosé sur le manque de jugeote de la part des buses l’accompagnant , mais bon .

(…)

Comme à notre habitude , nous avions à peine entamé la construction d'un jour donnant sur l’appartement de nos voisin du dessous à ainsi poser un peu brutalement nos valises Berlinoises (il faut absolument que j’apprenne à brune la subtile notion de « voyager léger »), que nous étions déjà en train de recommander des billets de train pour Paris , dès fois qu’à trop stagner chez nous , nous n’en venions à trouver notre appart trop moelleux …

Si je vous disais que travailler est presque devenu pour moi une forme de « vacances » …

Sauf que . C’était oublier un peu vite qu’il existe en ce bas monde des personnes que mon art de la rhétorique (et mon gout pour les lettres de motivation embrouillées à souhait) ne laisse pas insensibles , et que ces mêmes personnes allaient , contrairement à d’autres beaucoup moins délicates , s’abstenir de ranger ma demande de stage dans leur boite indésirable/corbeille/liste rouge/individu subversif dangereux à éliminer .

Mieux : ils m’ont même répondu .
C’est dire .

C’est ainsi que je me suis retrouvé embauché presque par hasard , l’oreille incrédule collée au téléphone qui m’annonçait la formule magique « vous pouvez venir lundi pour l’entretien ? » tandis que mes yeux -qui l’étaient pas moins (incrédules)- , allaient alternativement de ma main tenant ma carte bleue encore fumante , à l’écran de mon ordinateur confirmant ma réservation sur voyages SNCF .

J’ai toujours été épouvantable sur les questions de Timing .

(…)

« Bonjour , je souhaite parler à Monsieur Nicolas Arbre-Fruitier* … »

*Oui , pour les besoins du récit et protéger les innocents , le nom (pas ridicule du tout) de ces derniers a été modifié .
Précision utile , je sais , merci .


Une voix féminine me répond .
« Oui , c’est de la part de qui ?
- Euh . un Nicolas
»

Si j’avais donné mon nom , ils auraient pu croire que je me fichais du leur (très respectable , insisterais-je lourdement) .
Pas que se soit du vécu , mais …

« - Chéri , c’est un Nicolas …
- Qu’est ce que c’est que ces conneries
? »

Je m’en doutais , c’est un sceptique .
Penser au passage à lui proposer de sympathiser , tiens .

« Allo ?
- Oui , bonjour , en fait , je … je m’appelle également Nicolas Arbre-Fruitier , et j’ai une proposition un peu incongrue à vous faire . Voyez vous , j’ai acheté un peu précipitamment des billets SNCF pour Paris , un aller et deux retours , et ne pouvant ni en disposer , ni me faire rembourser , eh bien , euh , considérant que nous portons le même nom crétin et que vous habitez vous aussi à Toulouse , j’ai pensé que je pouvais vous les offrir
? »

Une mouche passe .
Et on entend même un ange voler , tiens .

(…)

Les Nicolas Arbre-Fruitier sont décidément de nature trop sceptique .
Mais au moins , un Landru n’aurait eut aucune chance avec nous . Toujours ca de pris** .

… m’est tout de même avis que mon homonyme risque fort de vite disparaitre de l’annuaire .
Une intuition , comme ca ...


** "Mais c'est complêtement con , comme conclusion ???" - L'artise médusé par son (absence de) génie créatif .


A propos :
Aujourd'hui , je sponsorise les blogs de mes charmants visiteurs que sont
La marmotte qui louche (et qui met le chocolat dans le pap... ok , j'arrête)
Shaya , correctrice fidèle et visiteuse chevronnée (tu devrais garder la formule pour tes cartes de visite !)


Partager cet article
Repost0
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 15:17

Lorsque je me suis couché , ce vendredi soir , j'avais il faut bien le reconnaître une semaine peu commune dans les pattes .

En premier lieu , et je le rappelle une énième fois , je travaille depuis maintenant 3 ans (plus en fait mais je me sens tellement honteux vis à vis des fonctionnaires que j'ai facilement critiqué durant mes années d'égarement à droite que je n'ose encore assumer la longévité de mon petit CDI) dans un centre de réception d'appels , ce qui n'est pas du télémarketing -et je tape à la petite cuillère jusqu'à ce que mort s'en suive le premier abruti qui refait cette regrettable confusion- , à des horaires peu commun , soit du vendredi au lundi de 16h à 23h .

La dépêche , n'ayant réussi à m'identifier clairement , me surnomme l'égorgeur des crétins qui souhaitent à tords et à travers « bon week-end » .

En second lieu , et parce que je suis quelqu'un de retors qui se fait chier dès qu'on lui demande de rester sagement en place plus de 3 secondes , j'ai cru bon de débuter , sitôt revenu de Berlin , un stage dans une boîte Toulousaine , qui , s'il se passe dans des conditions qui feraient passer Kim Jong Il au Capitalisme en signant des deux mains (des locaux dans un petit manoir -mon rêve- , un billard -mon fantasme- et du café Nes soluble à volonté : mon rêve de fantasme .) , n'en rajoute pas moins de 30h de travail supplémentaires dans mon emploi du temps , 30h qui se casent idéalement le lundi matin , les mardi mercredi jeudi entiers , et enfin , le vendredi matin .

... Le premier qui me demande « et tes jours de repos , c'est quand ? » , je lui offre une notoriété nationale en tant que premier sinistre crétin victime du défenestreur de ceux qui posent des questions à la con .

Bref , ce vendredi , lorsque vint le moment de verser les croquettes de la brune puis d'aller border les chats , ou l'inverse mais je suis fatigué alors bon , j'aspirais légitimement à ce que mon lendemain matin ressemble à une grasse matinée comme on en a rarement vu ailleurs que dans un Walt Disney réputé .

Quoique soit , je sois légèrement plus poilu que la belle au bois dormant .
Faut-il que vous érgotiez , tout de même ...

(...)

Samedi matin , donc .

8h30 .

« To Makeee , a Moun-Tainnn , Offf ... Your lifeee , is just , a choiceee ... »

C'est une chance que mon nouveau portable ne se soit pas trouvé à proximité du lit , sinon il aurait connu le même destin que nombre de ceux qui l'ont précédé : un baptême de l'air suivi d'un atterrissage djihadien contre le mur d'en face .

J'ai un budget réveils matin qui tend à s'approcher de celui de la Corée du Nord en matière d'armements .

Passé les quelques secondes de traumatisme , durant lesquelles je m'apprête à improviser une nouvelle rhérotique pour convaincre ma brune que je suis gravement malade et que je ne peux donc pas me rendre au boulot , je me rappelle que je ne travaille pas ce matin , et que je suis censé faire la grasse matinée .

Une expédition punitive contre le réveil-matin plus tard , je me rendors paisiblement entre les draps , la montagne de cheveux bruns ronflant (bruyamment) à coté de moi prouvant que ce faux réveil n'était qu'anecdotique , tout compte fait .

Quoique le réveil-matin pourrait être en droit de vouloir commenter cette notion d'anecdotique .
S'il le pouvait encore , évidemment .

Alors que je commence à me rendormir , un mini courant d'air atteint mon pied droit , annoncant à mon cerveau comateux que quelque chose à soulevé la couverture , et s'est engouffré dans la brêche . Bah , je suis trop fatigué pour m'en inquiéter .

A tord .

Grrrrifff !

Je n'ai plus de doigts de pieds . Plus de pieds . Plus de nerfs . Mon corps n'est plus que douleur , un torrent de larmes me montant aux yeux , tandis que mon oesophage déglutit difficilement la langue que mes dents ont tranché par pur réflexe au moment ou elles se sont brusquement ressérrées .

Ou autrement dit :
Mon chat vient de me dire bonjour , et qu'accessoirement il ne serait pas contre que nous évoquions le sujet du salariat en croquettes .

En bon employeur , je n'hésite pas dès lors à aborder bien volontiers le sujet .
Après avoir exposé les difficultés de la conjoncture actuelle ("tu comprends , nous sommes samedi matin et il est 8h45 quand je comptais ne pas être réveillé avant 11h ...") , le chat se voit offrir tout de même une belle prime : une avance sur un vol plané au dessus d'un nid de Sheba .

... Mais sans Sheba .
Non mais quoi , 8h45 ! Sale bête , va .

Tout en me demandant si brune m'aimera toujours lorsqu'à son réveil , elle constatera que son Nico est devenu unijambiste , je tente de retrouver le sommeil , très difficilement évidemment , mon organisme croyant à tord que réveillé comme je suis , cela ne peut que signifier qu'il doive se préparer à une nouvelle journée de travail délirante .

Il n'est pas encore totalement habitué , faut dire .
Pensez : 24 ans à ne rien foutre , normal qu'il soit choqué .

Je commence à me rendormir . La couverture me semble l'endroit le plus confortable du monde , et je commence à arriver à faire abstraction des ronflements de la perruque brune à coté de moi .

Je m'endors .

... C'était oublier un peu vite que la sonnette de notre appartement n'a rien à envier à celles qui avertissaient la population de l'imminence d'un bombardement durant la guerre de 39/45 .

(...)

"Oui bonjour , c'est la poste , j'ai un colis pour v...
- Putain de bordel de merde , quel est le connard qui me lève à 9h15 du mat un samedi ,
fais chier , merde quoi
!"

(...)

... Quelque chose me dit que Brune va attendre encore longtemps son ordinateur acheté sur Fnac.com ...



A propos :
J'ai décidé qu'à partir de maintenant , je ferais systématiquement en fin d'article la promo de 2 des internautes qui m'auraient laissé leurs gentils commentaires .
Alors aujourd'hui , se sera le tour de :

Eirona : son blog est ici >
http://eironeia.over-blog.com/
Sophie : son blog est là > http://sofi3d.over-blog.com/

Et sinon , jetez un coup d'oeil à l'émission de culture pub de cette semaine .
La première (pub) est ... magique :

http://www.culturepub.fr/emissions/emission-2008-03-17.html

prunelletel.jpg

Partager cet article
Repost0
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 18:52

Je ne le crierais pas sur les toits , oh la , non , surement pas , mais ...

... cette chanson que je m'écoute en boucle depuis quelques temps (les médisants diront "2 ans et c'est 2 de trop") est en passe de détroner une autre de mon palmarès des chansons préférées .





Oui , je le concède :

 Rem - Losing My Religion risque bien de glisser à la 3ème place de ce palmarès .
... ceux qui ont cru que j'allais la préférer à Mike and The Mechanics - Over My Shoulder sont des niais .



Ps : Notez bien que j'ai décidément des gouts musicaux qui me portent souvent sur les groupes responsables des pires clips jamais produits ...

... Quelle est l'ordure qui vient de dire "musiques , tout court" ???

Partager cet article
Repost0