Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 18:21

Thème - Jurrasic Park


J'ai eu récemment l'occasion de décliner les avanies dont a fait l'objet mon pauvre petit ordinateur , contraint par la force des choses de gouter aux joies du champagne lorsqu'un olibrius sans nom fit accidentellement , a moins qu'il n'agisse sur commande de toute personne pouvant souhaiter la fin de mon blog soit un nombre de personnes largement plus faible que le quart de la population du territoire toute mégalomanie exclue , tomber un verre plein de ce pur produit du terroir Francais .

je n'ai pas eu la curiosité de regarder sur Legifrance si quelqu'un avait déjà fait un procès a un fabricant pour non prévention des risques liés a la consommation d'alcool par les ordinateurs .

Seulement , si cette histoire a provoqué l'indignation de mes petits lecteurs que vous êtes , ainsi que de l'APPOB (association pour la protection des ordinateurs battus) , vous ignorez a quel point j'étais confiant sur le fait que l'ordinateur survive a ce modeste verre de champagne , ayant en mémoire un autre accident beaucoup plus ... spectaculaire , qui lui non plus n'avait eut raison de ma petite machine a moi .

Et pourtant , y'avait matière a .

(...)

Mai 2006 .

Nous nous étions incrustés , Moi , Ben , Fwoin et quelques autres a une soirée particulièrement propice a la contribution de la dégradation de l'image des étudiants et a la promotion des alcools les plus divers et variés , et ayant coeur de faire plaisir a nos contraints et forcés hotes éberlués par ce débarquement hostile typé 44 , nous participions avec un entrain non démenti a faire passer Jean Louis Borloo pour un alcoolique modéré .

Nous étions ronds , mais vraiment ronds donc .

A un moment , quelques uns de mes neurones encore en état de fonctionner notaient le départ de mes amis , conséquence sans doute de l'assèchement total des ressources en ce lieu de décadence , et je présumais qu'ils migraient , tels des oies sauvages , vers des contrées plus chaleureuses .

Qui osera la thèse sur les migrations étudiantes ?

Lorsque je m'étais définitivement assuré que le rapport femelles célibataires/males en ruth sur place ne jouait définitivement pas en ma faveur , je décidais d'aller retrouver mes amis , que je retrouvais sans trop de surprise au café populaire , un lieu de débauche sans nom d'ou il est rare de resortir avec plus de globules rouges dans le sang que d'alcool pur .

La vie étudiante n'est qu'un long sacerdose .

Tout a coup , je me rendais compte que Benoit n'était plus des notres . Ne suspectant rien , je m'informais auprès d'un Fwoin en bonne voie de mutation en Alcoolitozore (ca vaut bien bravitude , ou le moins récent mais grotesque abracadabrantesque) si le Ben était parti en des lieus plus cléments pour décuver , par exemple son lit , ou la croix rouge pour peu qu'elle se soit trouvée sur son chemin .

Une vive bouffée d'angoisse me prenait lorsque j'apprenais qu'il avait pris plutot la direction de mon chez moi .

Le pas pas très assuré , je faisais de même avec la promptitude (non non , ce terme la existe) de Sarkozy a pondre une loi sécuritaire .

Arrivé en bas de mon immeuble , j'étais rassuré en voyant de la lumière poindre de mon appartement , en déduisant qu'il restait encore un peu de conscience au Ben , et que j'aurais le bonheur de retrouver ma chambre dans un état a peu près décent , les projections de fluides gastriques pouvant ne s'etres pas encore produites comme je le craignais très , très fortement .

Toujours craindre le bide retourné d'un pote éméché .

J'ouvrais la porte .
Et je restais la , pétrifié , a observer le spectacle qui s'offrait a moi . Et a entendre , ce qui est pire .

Ben était debout . Ben était appuyé contre mon bureau face a lui , tenant debout de toute évidence par le dernier soutien que lui accordaient ses bras flasques , les yeux d'un zombie de roméro .
Un bruit de liquide s'écoulant , familier , raisonnait dans la pièce . Un bruit long , qui dans ma tete semblait ne jamais finir , un fleuve de nature non identifiée coulant le long de mon bureau , pour atterir en contrebas sur la moquette , formant une tache qui s'étendait , s'étendait ...

"B... Ben ? Mais ... mais que ... que fais tu ?" , arriva articuler le Nico , le souffle court .
" gggnnnuh ?" , proféra le Benozitovore , sans arriver a lever la tête pour voir mes yeux d'abord retournés sous le coup de la stupeur , ensuite injectés de sang au fur et a mesure que l'évidence sèchait mes neurones imbibés plus surement que ma chargée de td m'ayant naguère asséné un cruel et perfide "êtes vous sur d'être fait pour le droit , Mr Nicopoi ?" .

Sans doute vexé , c'est une des rares matières que j'ai validé du premier coup , cette année la .

Ben retourna se coucher .
Dégageant ainsi ma vue du bureau , et tout particulièrement de mon ordinateur baignant dans ce liquide atrocement jaunâtre , a fortes odeurs de bière/whisky/vodka orange mélangées , que je dus bien me résoudre a considérer plus vulgairement comme de la pisse de Benozitovore .

Dans son sommeil , l'autre grogna en se retournant , lorsque quelques secondes plus tard le bruit des frottements frénétiques de l'éponge sur la moquette l'importuna ...
L'ordinateur , a qui j'allais reserver le meme savon qu'au Ben incrédule lorsque je lui narrais le lendemain ses exploits noctambules , fonctionna comme si de rien n'était .

Il faut dire que lui , n'a pas connu le sort du Ben que j'ai , par mesquine vengeance , fait dormir par terre après l'avoir légèrement fait tomber du canapé en faisant basculer ce dernier . Ma voisine , l'air inquiète , vint me voir le lendemain en me demandant si je m'étais fait mal , révéillée par ce tonitruant "boum" que fit le corps du Benozitovore en heurtant le sol avec la violence d'un coyote abusé par ce fourbe de bip bip .

Mon ordi , c'est le tonneau des danaides . Mais en plus rempli .
Repost 0
Published by Kane - dans Friends
commenter cet article
24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 20:22
J’ai connu Constance alors que j’étais en terminale , ignorant qu’elle m’avait «repéré» un an auparavant et même voulu sortir avec moi . Quand je repense a tous les sombres râteaux que j’ai enquillé dans cette même période , j’en sanglote le soir en espérant que mes voisins ne portent pas plainte pour tapage nocturne .
 
Nous sommes devenus meilleurs potes des la première réunion de la rédaction du journal , bien aidés il est vrai par le fait qu’il était difficile d’envisager plus du fait qu’elle se soit entichée d’un David qui piqua une crise de jalousie mémorable lorsqu’il sut que sa bien aimée avait fantasmé par le passé sur mon humble personnage .
Je me demande si c’est la vigueur de la crise de jalousie de David qui me souffla , ou d’apprendre qu’il fut possible de fantasmer sur moi .

A ma connaissance , Constance ne porte toujours pas de lunettes …
 
Par la suite , nous avons voulu faire une collocation l’espace d’un été … aaaaah . Je me souviens comme si c’était hier , quand nous avons eu les clés de l’appart en main . « Youpi , youp’la’boum ! Ça va être l’orgie ! »

On a vu . Quelques semaines plus tard et plusieurs plaintes des voisins pour nuisances sonores tardives , la colloc avait fait long feu .
 
C’est d’ailleurs a partir de la que nos relations se sont dégradées , le paroxysme étant une soirée ou certes imbibé d’alcool (ce qui ne constituait pas une excuse en soit , j’étais toujours imbibé en ces temps peu glorieux …) je faisais des avances très peu distinguées a l’une de ses amies (en français dans le texte : je la collais comme un malabar mal digéré dans le lit ou elle avait eu le malheur de me croire roupiller inoffensivement) .
 
…Je me suis plus détesté pour cette soirée la que pour les 21 années précédentes ayant constitué ma vie . Je me suis depuis juré de dormir sur un tapis de clous rouillés ou contaminés au vih et autres hépatites plutôt que de dormir a coté d’une fille qui ne m’en ait donné expressément l’autorisation , ou signé une décharge , au choix .
 
(...)
 
Ça lui a pris un certain temps , mais Constance s’est finalement réconciliée avec moi au début de cette année . Aussi , quand j’ai été la retrouver a « son » Mulligans la semaine dernière , j’aurais sauté dans tous les coins du bar si je n’avais eu peur de me faire taper par un Irlandais mal dégrossi . Ayant prolongés la soirée chez moi , je lui ai proposé de dormir a la maison , lui offrant mon canapé tandis que je dormirais au sol …
 
… Lorsqu’elle m’a dit « bah , tu peux dormir avec moi , au point ou on en est » , j’ai du faire un effort au-delà de surhumain pour articuler un « non non , j’ai pris un appart avec moquette pour pouvoir me permettre la fantaisie de dormir au sol » .
Il est vrai que j’avais eu une expérience douloureuse ou Julie m’avait fait dormir sur mon parquet pendant qu’elle dormait nue sur mon lit a 5cm de moi . C’était une punition …
 
Je n’ai jamais été aussi heureux d’avoir au réveil le dos aussi explosé qu’une église Chrétienne en Afghanistan de ma vie : je me suis réveillé en me disant « ça y’est : tu es devenu intelligent ! »
 
Constat optimiste , mais réaliste sur l’espace d’une nuit disons …
Repost 0
Published by Kane - dans Friends
commenter cet article