Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 18:08

Chuck Berry - Johnny B Goode


Un grognement semble s'être échappé de la masse de cheveux bruns littéralement fusionnés avec l'oreiller .

«  Tu es prêt pour ton exam ? » , ais-je vaguement cru entendre .
Ne pas contrarier l'amas de plumes et répondre quelque chose de suffisamment neutre pour éviter des complications me semble judicieux .

C'est peut-être dangereux après tout , un oreiller chevelu ?

« Oui , oui , ne t'inquiètes donc pas ... »

L'oreiller ronfle à nouveau . Tout va bien .

(...)

Université des Sciences Sociales , mon amour .

Si tu savais ce que j'ai pu te détester les 8h du mat où j'agonisais sur mon banc , tentant de garder un oeil ouvert pendant que le deuxième avait depuis belle lurette perdue sa propre bataille .
Comme je te déteste à nouveau ce matin , alors qu'il fait encore nuit et que les quelques étudiants en retard comme moi se mouvent tels des fantômes vers leurs salles d'exams respectives .

Enfin , comme moi . Ils semblent tout de même savoir dans quel amphi ils doivent se rendre .
Eux .

Après 5 bonnes minutes à m'être imaginé en train de jouer au Bowling avec la tête du débile qui a retiré du panneau d'affichage la fiche indiquant les salles d'examen , pour finalement me rendre compte qu'il l'avait repositionné au dos du panneau , je n'étais pas tellement plus avancé .

« Amphi Cujas . Bordel , il est où , déjà , celui là ? »

La fac , on l'oublie un peu vite dès lors que l'on y fout pas les pieds au moins 1 fois par an mois semaine jour (évidemment papa) . Très rapidement , et pour peu que vous n'y preniez garde , le fait d'avoir déserté ses couloirs vous fait très vite apparaître aussi has-been que Russel Crow dans un homme d'exception revenant à son ancien lycée .

Le premier qui dit « Ah ? Tu veux dire , pour la démarche ? » , je le tue .

Bordel , j'ai peur . Me voilà devant l'amphi , cet endroit dans lequel je rentrais pourtant sans difficulté il y'a 2 ans et pas forcément avec une expression sur le visage évoquant celle des victimes de Braindead quand elles ont compris que d'ici une seconde ou deux , elles risquent de mieux mesurer dans toute son ampleur la notion de cannibalisme .

Je ferais aujourd'hui un très bon figurant de Braindead .

Je suis là incognito . Beaucoup de jeunots sont déjà assis , probablement en train de préparer leurs ultimes anti-sèches , ou de vérifier leur organisation avec les condisciples de devant : saviez vous que lors d'un examen , si vous déplaciez la jeune fille aux allures de première de la classe assise au premier rang , vous divisiez par deux la note de toute la rangée assise derrière elle ?

C'est fou , les règles de mathématiques en droit ...

Abrité derrière mon regard volontairement désagréable et une barbe hirsute de 3 semaines qui a du rassurer ceux qui dans l'amphi commençaient à avoir des doutes sur l'existence du père Noël , je me dirige vers le sommet de l'amphi , et assis , je balaye du regard les travées en dessous de mois , des myriades de souvenirs vaguement nostalgiques m'envahissant , de cette période ou j'y croyais et étais en plus heureux d'être là . Je me retiens très difficilement d'égorger le petit con qui s'aventure à me vouvoyer pour que je le laisse atteindre un siège dans ma rangée .

Bon dieu , je vais finir par croire que suis encore plus vieux que ce que je me désole déjà d'être .

Les discutions se figent . Les derniers crâneurs qui rigolaient faussement avec des abrutis assis à coté d'eux et à qui ils n'adresseront même pas un regard sitôt sorti de l'amphi , c'est a dire quand le quidam n'aura plus aucune utilité en matière de « hep ! C'est quel article , déjà ? » , se taisent , un regard vitreux fixé sur la prof qui vient d'arriver , l'enveloppe contenant les sujets en main .

Beaucoup se disent alors « ah putain , si je pouvais savoir dès maintenant le sujet ! »
... C'est d'autant plus con que le délit d'initié de quelques secondes dont ils profiteraient ne leur serait alors pas plus utile que celui dont bénéficia Noël Forgeard au sujet des menues contrariétés rencontrées par l'A380 .

Au temps pour moi , mauvais exemple .
Et ça m'énerve toujours autant de ne pas pouvoir écrire comme le bon sens le voudrait autant  pour moi . Rah .

La prof distribue enfin les sujets . Les stylos tapotent frénétiquement sur les tables , entre les doigts des étudiants . Le Nico se rend enfin compte qu'il ne serait tout de même pas con de se munir d'une copie , histoire d'écrire un peu , quoi .

Merde , j'ai le trac .

Le sujet me tombe entre les mains . J'ai l'impression d'y lire mot pour mot le cas pratique qu'aurait pu inspirer toute la procédure que j'ai dirigé durant 5 ans contre mon premier boss , un tyran tendance esclavagiste possédant un tabac du coté du jardin du Capitole . J'ai plaidé aux prud'hommes , hurlé de rage devant la cassation du référé que j'avais remporté , cru devenir fou quand l'atroce avocate sortait devant moi des inepties aussi moches que son fond de teint , mimé le saut de kangourou dans le salon de Esquirol quand j'ai su que j'avais gagné l'Appel , tout cela pour les faits que le cas pratique me demande d'analyser .

5 ans à y croire . A mon droit , au droit , à ma réussite à la fac .

Je suis devant une copie vierge .
A peu de chose près le résultat actuel de mes déambulations étudiantes .

undefined
























Maj : Je me suis enfin rendu compte qu'il serait peut-être plus clair pour les lecteurs que les articles soient regroupés en catégories ... C'est donc chose faite :


Le module catégorie apparait dont également sur le coté gauche , j'en profiterais pour en même temps commencer un peu à organiser tout ce foutoir que j'appelle sobrement mon blog .

Notez bien que c'est un peu pareil chez moi , hein .
Partager cet article
Repost0
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 11:24
Peut-être vous souviendrez-vous plus de l'émission Les Mondes Fantastiques avec le générique ?




Travaux Pratiques : un protagoniste de l'émission a été délibérément habillé d'une tenue grotesque de couleur bleue métallisée . Pensez vous que l'employé puisse obtenir des dommages intérêts de son employeur ? Vous étudierez les règles de la prescription (attention aux règles spéciales relatives au ridicule intemporel) .

Dans une seconde partie , vous analyserez la présentation du robot du futur déboulon . Pensez vous que les spectateurs traumatisés à vie d'avoir cru qu'en mangeant des billes , on gagnait du temps supplémentaire à grimper aux murs puissent se retourner contre FR3 ? Vous argumenterez en prenant soin de considérer la complicité ou non d'Olivier Minne à ce mensonge au moins aussi gros que cet empaffé de Père Noël .


... Bon , je crois que je fais une overdose de droit du travail , là ...

nti_bug_fck
Partager cet article
Repost0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 15:31

Décidement , si l'on m'ouvrait comme un de ses cons de volatiles que l'on plume pour les fêtes , il est certain que l'on trouverait quelque part -entre ma colonne vertebrale en plastique et mes cotes bizarres modèle Pavarotti- quelques pages mal digérées de American Psycho .

Et non , j'avais bien compris que dévorer un bouquin est une expression figurée : j'ai bien retenu la leçon de mon père , qui il y'a très très très longtemps , alors qu'il avait été surpris par son prof en train de machouiller un coin de feuille de papier , s'était retrouvé condamné à écrire au tableau devant sa classe hilare je suis un papivore mangeur de papier .

Et on va encore m'accuser de mettre du plomb dans l'aile des relations père-fils , vous allez voir .

Pour en venir aux faits , et pour ceux qui n'auraient pas encore compris que je suis beaucoup moins rigolo en réalité qu'à travers mes récits délirants , je suis un psychopathe . Si , si , vraiment . Je suis un tordu dégénéré , doté des genes les plus effroyables qu'ait pu recevoir un gamin , en partant du principe que Staline et Hitler n'aient pas enfanté à l'issue de relations particulièrement contre-nature bien sur , et la seule vocation que je puisse raisonnablement nourrir serait de finir président de l'association des usagers d'asile psychiatrique en colère .

Mais alors avec , fiiiuuu ! Beaucoup d'ambition .

Comme un certain nombre de mes semblables , qui semblent considérer que parce que l'on s'est incarné un ongle au Cm2 en cours de récréation , on peut arguer d'une enfance malheureuse justifiant que l'on ait passé à la tronconneuse Black et Decker le voisin qui avait pour seul tord de faire un barbecue dans son jardin , je pourrais donc moi aussi me réfugier sous le protectorat de circonstances atténuantes .

J'ai été scout d'Europe .

Colonna eut-il avancé pareille défense , il serait aujourd'hui libre (de plastiquer tranquillement le commissariat de Bastia) .

(...)

La folie qui me frappe est assez particulière . A priori , je pense pouvoir affirmer ne pas etre dangereux (du moins , pour tout ce qui n'est pas caniche crétin ou vieux sénile incontinent) , ma folie à moi ne se concrétisant seulement que sous la presque pacifique forme du syndrome Caliméro mélangé à la bien connue maladie du Blitzkrieg .

Si , si , vérifiez dans vos manuels de médecine .
... Bon , pas trop tout de même , et puis c'est une maladie trop rare , alors vous ne la trouverez peut-être pas et de toute facon , personne n'aime le rabats-joie qui coupe le prof pour lui dire « m'sieu , m'sieu , vous êtes sur que vous n'avez pas dit une connerie ? » .

Ou en étais-je ? C'est fou comme on peut perdre le fil de ce que l'on dit tout de même , d'ailleurs faut que je pense à faire le nécessaire pour les impots sur le revenu , c'est quand même con que je n'ai pensé à les déclarer qu'en Septembre au lieu de Mai , et ... Ah oui ! Syndrome Caliméro doublé de la maladie du Blitzkrieg !

Le syndrome Caliméro consiste en ce qui me concerne à croire assez facilement que la terre entière m'en veut (ce qui est très présomptueux , en fait : parler d'indifférence serait déjà beaucoup plus proche de la réal... merde , ca y'est , ca me reprend) , et , au cas où il serait vraiment trop flagrant que la personne que je suspecte d'user de poupées vaudou à mon encontre n'aurait paradoxalement aucune raison de m'en vouloir , et bien je lui en trouve à sa place .

Tranquillisez vous , je vous trouve le téléphone de police-secours d'ici la fin du post .

Travaux Pratiques : Tout à votre intense campagne de spamming implacable de la blogosphère , dans le but de flatter votre vanité avec des statistiques de visites plus éloquentes que celles de machin-truc qui s'est fait éditer lui mais m'en fous c'est de la merde ce qu'il fait (c'est fou comme je sais bien personnifier les cas pratiques) , vous laissez un énième message sur le blog d'une fille très fréquenté (le blog , hein , je n'oserais pas) , nonobstant que cette dernière est par ailleurs l'amie de votre pote-blonde (parce qu'il en faut toujours une) partie à Paris il y'a quelques mois .
Lorsque votre pote-blonde laissera un commentaire pour vous faire remarquer avec une certaine ironie que vous êtes littéralement pris la main dans le sac en train de vous prostituer sur le net pour quelques lecteurs de plus , comment réagirez vous ?

Nous verrons principalement 2 hypothèses .
- vous le prenez avec le sourire , et décidez que ah ah , on vous y prendra plus à spammer la blogosphère pour des motifs incroyablement futiles en plus (ah ah) .
- vous considérerez que votre pote-blonde vous a trahi , que après tout vous ne faisiez rien de mal , que qu'est ce qu'elle a cette garce à faire des commentaires à la con , j'en ai ras le cul de ces faux parisiens qui se la pètent et rah la la , vraiment on peut être décu par les gens , tiens , je vais lui laisser un message assassin et impitoyable , ca lui fera les pieds .

De toute évidence , si vous optiez pour la deuxième option , vous seriez très atteint par le syndrome Caliméro doublé de la maladie du Blitzkrieg (= pour la propension à laisser un peu vite des messages assassins et impitoyables , ndrl) .


... Pardon Alex' , j'te promets que la prochaine fois j'irais Blitzkrieger ailleurs que contre toi .

Tu viendras quand même me voir si je me retrouve un jour à l'asile , hein , dit ? Promis , j'organiserais en ton honneur un défilé de l'amicale des usagers d'asiles psychiatriques en colère ...

Shining2.JPG 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 19:19

Toute ressemblance avec une quelconque grotesque équipée de touristes à pseudo-vocation humanitaire ne serait que le fruit d'un hasard des plus déconcertant .

(...)

A partir du mois d'Octobre 2009 , il allait très vite relever du domaine de l'impossible pour le télespectateur Français lambda d'echapper , sitôt sa télévision allumée , aux difficilement supportables images de la guerre civile qui ensanglantait depuis déjà 1 an la Belgique .

Pourtant , lorsqu'intervint l'affaire de l'arche des zozos , les rédactions des journaux télévisés y virent enfin l'occasion de relancer leur audience , les images des cadavres jonchant les rues de Bruxelles commençant déjà à lasser l'opinion publique .

La course à l'audimat , et tout ca ...

C'est ainsi que la France apprit , à l'heure ou l'on aime pas avaler de travers sa cote de porc , qu'une dizaine d'Américains avaient étés interpellés in extremis , alors qu'ayant embarqué une centaine d'enfants dans un avion de fret , ce dernier s'appretait à décoller à destination des USA .

A la base , le simple fait que des Américains embarquent des Belges aurait suffi à révolter la ménagère de moins de 50 ans . Mais les faits , on allait l'apprendre , étaient beaucoup plus odieux .

Ces américains , se présentant comme des humanitaires de l'association NFFCIE (No future for children in Europa) , avaient prétendus vouloir sauver les enfants Belges victimes de la guerre civile , et avaient de ce fait pu aller et venir librement en France , où ils avaient obtenu l'autorisation de planter leur tentes afin de soigner les nombreux réfugiés qui avaient accourus dès les premiers affrontements entre Wallons et Flamands .

Que les Américains s'occupent de nos histoires de Belges , ca tombait presque sous le sens , en somme .

Sauf que .
Des reportages d'une équipe de télévision diffusés aux USA , montrant sans conteste que les humanitaires agissaient de façon on ne peut plus discutable , avaient alerté les autorités Francaises , et lorsque l'on avait pu jeter un bref coup d'oeil à la nature même des petits réfugiés embarqués dans l'avion , l'horreur était apparue dans toute son ampleur à notre nation .

Point d'orphelins Belges .
Que des petits Francais , dont tous avaient toujours au moins un parent .

Scandale .

On essaya de comprendre , de comprendre par quelle motivation ces Américains , que l'on avait accueilli naivement chez nous , avaient ainsi pu nous poignarder et vouloir arracher à leur patrie des enfants incapables d'exprimer un commencement de refus , trop jeunes pour comprendre ce qui leur arrivait : encore une fois , les reportages pris par l'équipe de TV se révélèrent accablant , une membre de l'association n'hésitant pas à dire sans rougir devant la caméra "qu'après tout , les lois étaient mal faites , et que ses enfants seraient de toute facon beaucoup plus heureux aux USA" .

On trouva très vite en boutique des jeux de flechettes avec sa photo au milieu de la cible .

Lorsque l'on apprit que des familles adoptives Américaines avaient attendu à l'aéroport l'arrivée de l'avion pour faire leur marché , et qu'elles avaient même payé par anticipation l'association , il fallu le renfort d'un nombre très conséquent de soldats pour empecher la foule de bruler l'ambassade US .

D'ailleurs , beaucoup des soldats affectés à la défense de celle ci n'auraient pas été contre de vider le premier jerrycan .

Le pays entier s'insurgea lorsque la présidente Clinton débarqua un beau matin , et sous les projecteurs de la presse internationale , humilia notre pays en repartant avec les journalistes américains qui , en suivant les faux humanitaires , n'avaient peut-êtres pas coopérés directement au crime , mais au moins , par leur passivité coupable , avaient fait montre d'une certaine complicité .

Cette humiliation ne connu plus de limite lorsqu'on l'entendit promettre aussi le retour prochain des kidnappeurs , dans le plus total déni d'existence de notre propre justice .

Notre exaspération , enfin , fut sans pareille lorsque nous découvrions que pour les Américains , au vu de leurs réponses aux questions géographiques de leurs jeux télévisés , la France et la Belgique , c'était après tout kif-kif : un no-mans land ; le Far-East ; le bordel , quoi . « Ah bon ? L'Europe , c'est pas un pays ? » : voilà ce que pensaient de nous ces sales Américains .

Comment un pays ignorant et méprisant comme celui-ci avait-il pu nous coloniser (avec ses McDo et ses Mickeys) ?

(...)

Heureusement pour le moral de notre nation , l'affaire de l'arche de Zozo passa rapidement au second puis dernier plan de l'actualité , grâce à l'énergie de notre président bien aimé qui pour laver notre affront , su sortir des griffes d'un "petit pays d'Afrique" un groupe de Francais injustement emprisonnés alors qu'ils faisaient le bien , la-bas .

Notre pays avait prouvé à la face du monde être une grande nation .

Zozos.jpg

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 16:10

Ray Parker - GhostBusters


L'histoire suivante qui va vous être narrée est basée sur des faits réels (bon , ok , comme toutes les autres histoires , mais il paraît que ça fait pro de présenter comme cela) . Pour ne pas entraver la bonne marche de la justice et protéger les innocents , il convient d'avoir en tête à la lecture de ces quelques  lignes que certains des protagonistes n'étaient peut-être et contrairement aux apparences pas encore tombés dans les affres du délire le plus complet , et que le fait que la cocaïne ait probablement remplacé les globules blancs dans leur sang ne doit pas nous conduire pour autant à les juger trop sévèrement .

Rire plus que de raison de leur ridicule , ca oui , on peut faire . Oulala , oui .


(...)

Brune et moi nous sommes récemment entichés de l'impro , ce terme terriblement vague désignant le rassemblement de gens vachement rigolos qui , par exemple , n'ont pas honte de mimer instantanément le dindon lorsqu'on leur demande d'improviser un sketch sur les relations salariés-employeur .

Et ce qui est génial avec l'impro , c'est que l'on peut sans état d'âme sortir du monde du réel .
Oui , je dis ça parce que c'est tout de même rarement le patron qui se fait plumer par ses dindons salariés . Ndrl et sic .

Hier soir , c'est donc le sourire aux lèvres que nous nous rendions au café Rex , qui n'est plus seulement l'endroit dans lequel je me suis démoli ridiculement l'épaule à vouloir danser sur une de leurs connes de tables glissantes , mais est aussi et maintenant l'endroit recevant le mercredi soir ces  rendez vous d'improvisation dont je me faisais le chantre ci dessus .

Nota Bene tant que j'y pense : Ced et les autres , je vous déconseille tout de même de vouloir faire un sketch sur , dans les airs environnant , et sous une des tables hautes .
... Déjà fait .

Cependant , alors que nous arrivions à la caisse , nous sentions plus rapidement qu'il n'en faut à un Khadafi pour rigoler joyeusement des questions attenant aux droits de l'homme , l'avion-que-tout-le-monde-nous-envie (et qui se scratche au moindre courant d'air au bout d'un an de mise en service) , que y'avait du rafale de l'orage dans l'air .

« Coucou Nic et Brune , vous n'avez pas reçu mon sms ? On voulait vous prévenir que ... disons qu'avant le début de l'impro , on va devoir laisser la scène pour 30 minutes à de la danse ... contemporaine , y'a eut un mic-mac et on a pas tellement eut le choix ... »

Mes pieds patinent frénétiquement sur place tandis que je tente vainement de me dégager de la poigne de fer de brune qui avait vu le coup venir , et celle-ci fait alors montre d'un véritable talent pour payer d'une main tandis que l'autre retient un Nico aux aguets de la première occasion de prendre comme il se doit la tangente .

J'ai un véritable talent pour flairer les traquenards .
Et pour m'y fourrer les deux pieds dedans ? Aussi .

Je commets alors une erreur tragique . Pensant qu'un peu d'alcool permettrait d'atténuer ma douleur de m'être laissé piégé tel la vile galinette cendrée que je suis , je laisse brune seule à la table que j'ai stratégiquement choisi le plus en arrière possible de la scène .

Lorsque je reviens deux verres à la main , brune a reconsidéré unilatéralement mon choix et nous a placé aux avants postes , sans retraite possible .

Napoléon III aurait rigolé de moi , tiens .

Sans doute avaient ils peur que nous ne soyons pas capable de comprendre tout seuls comme des grands ? Toujours est-il que 5 minutes étaient laborieusement perdues à nous expliquer que nous allions voir de la danse contemporaine (aaaaah!) , sur le thème du Petit Prince (oooooh!) , et d'ailleurs , qu'aux Etats-Unis , le livre avait été traduit sous le titre de « The Little Prince » .

Brune renforce sa poigne sur ma cuisse .
Tentative de retraite désespérée avortée . Une de plus .

Ca y'est , ca commence ... mal : la sono est fournie par un mini poste comme on en vendait déjà plus au début des années 2000 90 80 , et une voix off -dont je me demande si pour être aussi irritante elle n'a pas été enregistrée pendant le repas du narrateur- commence à dérouler ses inepties délirantes .

Un type dont la tête m'évoque celle du personnage dessiné sur le plateau de jeu du Dr Maboul fait son entrée sur scène et commence à jouer son rôle .
... C'est à dire qu'il avance mollement sur scène , un arrosoir à la main et faisant des grimaces à faire passer Jim Carrey pour un acteur dramatique .

Je cherche des yeux un endroit ou me planquer , au cas ou il sortirait de ses poches une arme .
Sait-on jamais .

Rentre à son tour une danseuse , quoique j'hésite à retenir cette qualification ou celle plus proche de la réalité que serait « tas d'os » (l'anorexie , ca se soigne ?) , qui , sur une musique assez proche du bruit que faisait la craie du prof quand elle crissait sur le tableau noir , tournoie sur elle même dans un peu tous les sens , sans véritable raison apparente .

Peut-être le café Rex est-il chauffé au sol ?
La pauvre , comme ses pieds métatarses ont du lui faire mal .

Le pire n'était toutefois pas encore intervenu . Allait rentrer sur scène un bonhomme coiffé à la John Malkovitch dans le film qui porte son nom , des paillettes dans les cheveux , affublé d'un costume de danse grotesque (vous danseriez en peignoire , vous ?) et comble de l'ignominie suprême , d'un petit noeud papillon rouge . Et dans cet accoutrement , l'énergumène , tirant une tronche tendant à prouver que la drogue , cela ne touche pas que les jeunes générations , se mit à faire des petits sauts carpés qui plongèrent l'assistance , majoritairement venue pour l'improvisation , dans la plus troublante des expectatives .

... Les visages des spectateurs s'enfonçaient tellement dans leurs mains que l'on en voyait par moments plus que ces dernières . Et un instant , je cru même de me retrouver sur l'île des manu-manu , pour ceux qui connaissent la bande dessinée Philémon ...

Brune me lance un regard courroucé quand je tente d'allumer nerveusement ma 3ème cigarette en autant de minutes . Je songe à m'ouvrir les veines .

Tout à ses sauts carpés , l'illuminé ne voit pas rentrer sur scène le nouveau personnage , censé à priori -et pour peu que l'on veuille bien s'accorder sur le principe de l'existence d'une mise en scène- symboliser la fleur du Petit Prince , mais à mon goût plus proche de symboliser une vieille pute/proxénete allant sur son déclin qu'autre chose .

Non , parce que le porte jarretelle , c'était franchement atroce .

Je croyais avoir tout vu . J'avais été mis hors d'état de nuire à vie , agonisant que je l'étais sur ma chaise , espérant entre deux sursauts nerveux qu'une intervention divine sanctionne d'une crise cardiaque fulgurante les salauds qui m'infligeaient ça .

Mais dans un dernier spasme qui secoua mon pauvre petit corps martyrisé par l'abominable vision , je crus apercevoir , avant que je ne meure foudroyé de terreur tel une bête victime du film The Ring , un homme-lampadaire , qui lui aussi se mit à faire des sauts carpés , menaçant à chaque instant de se cogner avec les poutres du bar (la lanterne lui avait été collée sur le front , sic) , tandis qu'un Ponce Pilate (????!!!!) de pacotille faisait des entrechats avec le débile au peignoir .

... Si je vous disais que même les gamins de 7 ans dans la salle semblaient attérés de constater que les Pokémons ne sont finalement pas un jeu virtuel ...

(...)

Le premier qui me reparle de danse contemporaine , je le défenestre .
Et je suis gentil : je prends très mal le fait de savoir que chaque fois que j'entendrais High Hopes des Pink Floyd , pourtant l'un de mes morceaux préférés , je repenserais à un pauvre type en tutu faire des sauts de lapin en clignotant les paupières ...

Les salauds , ils ont osé .

Ridicule.jpg
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 19:03

Ais-je abusé des lectures de Maurice Leblanc ?

Jusqu'à un age très avancé , je me suis sérieusement entiché des histoires d'Arsène Lupin , me gaussant de ce balourd de Ganimard qui le poursuivait toujours aussi vainement qu'un juge Halphen convoquant Jacques Chirac , sans parler de ce gros prétentieux de Herlock Sholmès , tellement suffisant que je le soupçonne d'être à l'origine de ma sainte horreur des pédants , ou autrement dit en langage du XXIème siècle : les bobos pour les plus de 35 ans , les kékés pour le menu fretin .

Nous vivons une époque grammaticalement compliquée , tout de même .
Et non , je ne suis pas dyslexique : il a aussi existé un Herlock Sholmès .

Toujours est-il , qu'à l'instar de mon idole de jeunesse , au demeurant autrement plus flamboyante que les
deux rigolos des volcans dont j'ai naguère fait l'apologie , j'ai une tête interchangeable .

On se calme de suite , et on arrête aussi de composer le numéro de l'hopital psychiatrique .
... Merci .

L'air de rien , sans doute pour dans sa bienseillance compenser le mal qu'il m'a fait en m'affligeant des nom et prénom les plus banals (quel est le salaud qui a dit ridicule ???) de ces deux dernières décennies , le destin m'a doté d'une certaine capacité à changer de tête à volonté , un peu comme quand au Bistrot Romain , on passe du Carpaccio boeuf au Carpaccio saumon simplement grâce à un sourire à la serveuse .

Oulà , je m'égare .

C'est ainsi qu'en l'espace d'une coupe de cheveux et d'un rasage au Mach 3 , je peux passer d'une tête de baba-cool extremiste fan de George Harrison (pléonasme , non ?) à une tête de repris de justice à tendance zoophile en partance pour la légion étrangère afin d'y vérifier si oui ou non , ce que l'on dit sur les moutons est une légende ou pas .

C'est bizarre , pourtant je suis à jeun aujourd'hui .

Rien d'exceptionnel , me direz vous , que d'avoir changé de tête après un passage chez le coiffeur ?
Je pense que j'ai du mal m'expliquer .

En partant de l'hypothèse purement fantaisiste que vous soyez un homme et hétéro (je sais , je corse) , pensez vous qu'un simple passage chez le coiffeur pourrait suffire pour que la brune de vos nuits et de vos jours , avec qui vous partagez plus de 80% de votre temps (et vos chats , mais là n'est pas le sujet) , sursaute avec effroi quand vous veniez lui faire la bise dans le cou et cherche par réflexe de la main sa bouteille de gaz lacrymo , ce qui est d'autant plus surprenant qu'elle n'en a pas ?

Non ?

Alors ou vous n'avez pas de brune , ou vous avez vous toujours la même tête .

Ou alors vous n'êtes pas un homme hétéro , mais question rabat-joie peu ouvert aux hypothèses purement fantaisiste , vous vous y entendez vous . 

Mauvais coucheur , tiens .


Annexe :

Suis-je normal si :
- Pendant le shampoing , j'interromps la coiffeuse en lui disant "euh , tant que j'y pense , je peux vous demander une faveur ? Vous pourriez ne pas utiliser le truc qui aspire l'eau pour secher les cheveux , cela me fait grincer des dents ..."
- Quand on me demande la coupe que je veux , je réponds "Eh bien ca dépend de vous ... Pensez vous que vous pouvez me faire une coiffure sérieuse sans me couper trop les cheveux ? Non ? Ok , on rase ..."
- Quand la tondeuse a dégommé 7 mois de cheveux dans la nuque , je me demande s'il est trop tard pour dire à la coiffeuse que finalement , j'aurais préféré garder les cheveux longs .
- Je réfléchis à si je serais ridicule en l'état si je lui disais "stop , on touche plus à rien , j'ai changé d'avis !"
- Si j'ai envie de me flanquer sous un bus quand je vois le résultat final ?

Non ? Si j'avais pensé tout ca , vous me dénonceriez à un savant fou à la recherche d'un cerveau pour prouver que Frankenstein était une fillette à coté de son nouveau monstre ?

Ah ...
Non mais je rigolais de toute facon , vous pensez bien , allons allons .

Frankensteinrevival.jpg

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 17:24

Banga (Mais pas "Allez Hop on y va" , ca viendra en fin d'article ...)


Dans la liste non exhaustive de mes abominables défauts , il en est un qui pousse littéralement au bord de l'hystérie nombre de mes proches .

Nombre de mes proches sont (devenus) très hystériques , oui .

Ce défaut se résume à l'appréciation qui revenait le plus souvent dans mes désespérants carnets de correspondance , terriblement laconique : « la tête dans les nuages » .

« Distrait » , « Rêveur » et l'horrible « Ailleurs » revenaient pas mal non plus .

Dans ma vie d'aujourd'hui , n'ayant pas estimé utile de changer , lorsque quelqu'un me parle , mon cerveau part assez facilement dans une lointaine rêverie dont je ne sortirais que très difficilement au moment où mon interlocuteur me demandera son avis sur le truc futile dont il me parlait . Alors , pour ne pas vexer la personne , je n'ose lui avouer que je n'ai strictement rien moufté à ce qu'elle me disait .

... J'ai donc souvent eu à souffrir de la désaffection de nombre de mes amies à qui j'avais répondu « oui , oui » (croyant naïvement noyer le poisson) quand la fin de leur tirade était « mais bon , tu trouves toi que j'ai grossi ?
»

Faut dire , elles ont de ces questions .

(...)

Lorsque je faisais 73,55555 cm de moins que ma taille actuelle (ceux qui diraient donc moins d'un mètre s'exposeraient à de terribles représailles) , j'étais terriblement fan des émissions qu'étaient Fort-Boyard et Les Mondes Fantastiques , qui je dois bien le dire , m'apparaissent avec le recul peut-être au moins aussi pathétiques que Hugo Délire , présenté par la presque pas débile Karen Cheryl .

C'est con , il lui manquait pas grand chose .

Alors , le jour ou mon père fut sollicité par une association de siennes amies pour aller défier en leur compagnie ce faux barbu de Père Fourras , je devins comme fou , et d'un coup , Chantal Goya et Dorothée prirent du plomb dans la cote d'amour fou que je pouvais encore leur porter . Enfin , j'allais pouvoir prouver que Pagnol n'était qu'un amateur en matière d'amour fou pour un moustachu !

Oui , j'étais très précoce à J-73,55555 cm .

France 2 devant considérer qu'elle ne pouvait pas prendre le risque de laisser débouler une bande de fous furieux dans son Fort qui risqueraient d'effrayer une Cendrine Dominguez à la recherche avancée d'un mari (elle n'était déjà pas loin d'atteindre sa date de péremption à sa première saison , ndrl) , l'équipe de mon padre fut convoquée dans un gymnase aux alentours de Montparnasse , ou ils pourraient prouver que nom d'une pipe , Indiana Jones était loin d'être si méritant que ça .

Ce qui reste à voir , j'ai plus le souvenir d'avoir vu une bande de clones du père d'Indiana qu'autre chose .

Pour la petite histoire , ils furent bien sélectionnés et envoyés au fort en compagnie du très prétentieux Yves Duteil , pour lequel le staff de l'émission eut toutes les attentions en ignorant parfois un peu méchamment le reste de l'équipe , qui se vengea toutefois assez adroitement en lâchant un bruyant « seulement ! » quand s'afficha le montant de la somme remportée .

Ils furent coupés au montage , mais l'intention y était .

Mais revenons au gymnase . Pendant que les quadragénaires (c'était il y'a 15 ans , ndrl) tentaient mollement de s'époumoner pour attester de leur bonne tenue physique , le petit Nico qui avait pu accompagner le padre courait dans tous les sens , sautillant partout et gazouillant presque de pouvoir faire du sport sans un prof sur le dos pour lui dire d'arrêter de le stresser .

Je rappelle que nous parlons de faits qui remontent à J-73,55555 cm .
Ou autrement dit , à J-un-nombre-abominable-de-cigarettes . Ceci expliquant cela .

C'est alors que se produisit le drame . Un espèce de bonhomme vint me voir , et commença à me dire que « c'était rigolo de voir comme je pouvais m'amuser , j'avais l'air très sportif , et que blablabla ect ect » . Comme d'hab , j'avais donc lâché prise très vite et tout ce que j'étais capable de voir , c'est que ce vieux barbon me retenait quand je voulais juste voir si j'étais capable de grimper à la corde avant que le GIGN n'intervienne enfin pour mettre fin à mes nuisances .

Le barbon arrivait à la fin de son monologue . « ... Et donc , ça te tenterait ? »

« Boaf ... » , fit le Nico avec une moue plus qu'explicite , persuadé qu'un adulte ne pouvait qu'avoir une requête à la con à lui faire , donc rien de très super génial .

(...)

Il m'avait demandé si je voulais participer « aux mondes fantastiques » .
Émission dont il était le producteur .

J'en pleure encore la nuit , quand je me réveille en sueur après avoir recauchemardé cette scène .

 

 


Pour la séquence nostalgie avec le générique des Mondes Fantastiques, c'est ici

 

 

Pour l'air de "Allez Hop on-y-va en route pour l'aventure !" , c'est la vidéo ci-dessous ...

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 11:01
Voici un clip que m'a fait découvrir Jrmy , et qui s'impose particulièrement un dimanche matin aux aurores  ...
Mmm ? Il est déjà midi ?

Je confirme , c'est terriblement matinal .

Pour mémoire , j'avais fait un petit article y'a déjà fiuuuu longtemps sur l'abominable cyanure que ma Grand-mère ose présenter comme du café .

Ceux qui y goutté sont encore en train de faire des bonds de lapin du coté de la Papouasie .


Ps : Je me permets d'insister lourdement pour que vous jettiez un coup d'oeil au petit blog dont j'ai déjà parlé ...
Cliquez içi , donc .





Le Cafe
envoyé par nicop
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 11:12
















Vous vous souvenez ?

Ces atroces bouquins , dont on passait plus de temps à sauter de la page 345 si vous avez fait un 6 à la page 697 si vous avez réussi à sauter à cloche pied dans votre salon qu'à lire ?

Moi , ayant toujours détesté le registre fantastique/magique (Oui , je hais Harry Potter et je n'en ai pas honte ...) , j'étais plus fan des bouquins de ce genre dont l'histoire touchait au registre du Sherlock Holmes , quoique j'ai toujours préféré Arsène Lupin à ce grand dadais verbeux habillé comme un jeu d'échec .

Enfin . Lire ces bouquins atrocement prise de tête (peut-être l'origine de mon style décousu) n'aura jamais calmé mon irrésistible envie de me défenestrer après que j'ai refusé de faire l'émission que je rêvais pourtant de faire , "les mondes fantastiques" ...

Ca fera l'objet d'un post , tiens .
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 13:41

Snow Patrol - Chocolate


Avant-Propos : Pour une certaine catégorie de mon lectorat , l'article qui suit pourrait paraître comme insultant , sinon foncièrement désagréable . Comme je me plais à le rappeler : ce blog est le plus souvent à prendre au second degré , sinon 737ème , et si je ne renie pas pour autant la moindre des lignes que j'écris , j'use le plus souvent d'expressions emphatiques dont la portée est par conséquent à prendre avec des pincettes .

Je n'ai pas dit « pince-nez » ...



A écouter un certain nombre de personnes âgées , quoique l'appellation vieux croûtons me semble la plus appropriée pour un certain nombre de cas -comme par exemple la vieille qui déverse ses cents pour payer sa baguette devant moi , rah- , nous sommes une génération de glandeurs .

Et encore . Quand le Croûton est bien luné , ce qui ne mange pas de pain .
C'est une expression , vérifiez . Si , si .

Une génération de glandeurs ? Franchement , je trouve regrettable que nous puissions passer pour tel uniquement parce que nous n'avons pas eu l'incroyable chance d'aller saluer bêtement du caporal crétin dans une caserne . J'avoue que j'aurais effectivement été réticent à devoir me taper des corvées de patates , les doigts de pied en trèfle à chaque rugissement du clairon , mais de là à considérer que ce seul argument fait de moi un glandeur , quand même !

D'abord , j'aime pas la trompette .

Contrairement à celles qui nous ont précédées , nous sommes une génération qui dans le fond , n'a que très peu de chances d'hériter un jour , notre seul futur héritage étant un droit de payer pour un système de retraites dont nous savons pertinemment que la pérennité n'a aucune chance d'être assurée jusqu'à l'age de notre propre retraite .

Attention , hein ! Je ne dis pas que je souhaite du mal à mes adorables parents , ce serait foncièrement mal interpréter mes propos .
... Parce que ma menace de mettre un jour mon père en maison de retraite connectée à internet , j'aimerais bien quand même la mettre un jour à exécution .

Je te l'avais dit papa que tu paierais de m'avoir empêché d'aller voir Jurrasic Park au cinéma .

Donc disais-je , nous avons peu de chances d'hériter . Cela implique que contrairement à nombre de nos grands parents , nous ne partons pas affronter le monde extérieur avec un petit appartement en poche . Notre réalité à nous , c'est que quand on peut s'auto-congratuler d'avoir pu trouver des garants pour convaincre une agence de nous louer un miteux T1 de 20m² , eh bien on très heureux .

... Enfin , au moins en dehors des jours où l'on croise , au moment de relever son courrier , sa vieille noix de proprio qui fait une réflexion sur le fait qu'il faudrait penser à refermer la porte du cagibi derrière soi .

Y'a des jours ou je me verrais bien en train de me servir d'une porte comme d'un casse-noisette .

Notre génération , nous dit-on avec une bienveillance qui me donne des envies de coup de pied dans le bienseillant des ridés , a la chance énorme de pouvoir étudier . La notion de chance me semble pourtant un brin contestable , lorsque l'on sait que par conséquent , grâce a cette chance , la sélection à l'embauche est devenue tellement âpre que le plus débile des aspirant-caissiers à la Sncf ne peut être embauché aujourd'hui à moins de justifier d'un Bac+3 , et j'exagère à peine .

J'ai pas encore eu vent d'un BTS Action ramassage de caddies , mais on s'en approche .

Pour pouvoir accéder à un premier job « normal » , et non alimentaire (cette notion recouvrant assez ironiquement des boulots comme Hamburger Man chez McDo ou encore technicien de Caisse chez Leclerc , sic) , il faudra , au moins pistonné de notre bonne vieille génération Tanguy , pouvoir fournir la preuve d'un diplôme au moins aussi lourd que le compte bancaire japonais de Mr Chirac , mais aussi pouvoir attester d'avoir suivi une demi-centaines de stages dont la légèreté de  rémunération soulèverait le coeur du plus désespéré des chômeurs en fin de droit .

Et encore , s'il y'a rémunération .

Tiens , puisqu'on parle du loup . Question rémunération , y'aurait matière a ce que la « génération branleurs » s'insurge un peu aussi , tiens . Saviez vous que pour nombre d'entre nous , envisager un salaire de 3000 euros revient à caresser un doux rêve promit uniquement aux diplomés des écoles supérieures de commerce , et encore ? Lorsque la boite qui fit travailler mon doux papa durant 21 ans décida de dégraisser (c'est une image , papa . Lâche cette batte ...) et l'envoya faire de la recherche du coté de l'Anpe , elle le remplaça par un tout jeune diplômé d'école supérieure de commerce , payé environ 5 fois moins .

C'est à dire qu'avec mon boulot alimentaire actuel , je gagne autant .
Allez vous étonner que l'alimentaire se transforme souvent durant les études en perpétuel ...

3000 euros , c'est donc pour nous une sorte de nirvana quasi inaccessible .
Mais combien de ceux qui nous traitent de branleurs auraient trouvé décent de ne pas pouvoir viser plus haut que 19650 francs ?

... Merci .

Les jeunes , des glandeurs ?
Peut-être . Mais on sent pas le sapin , nous .

Ah mais .


branleurs.jpg
Partager cet article
Repost0