Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 16:31
Je suis en train d'écrire le post du jour , mais en attendant , je signale aux interressé(e)s que je serais ce soir vers 21h au Classico , près de la place Esquirol , à la soirée Blog sur Garonne .

Et je serais très très très curieux de rencontrer quelques de mes petit(e)s lecteurs .

Bon , je retourne à mon post .



Partager cet article
Repost0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 16:57
Je fais un petit hors sujet rapide pour faire un peu de pub à une amie Toulousaine , Johanna Luz , passée sur TLT récemment et dont la voix laisse … pantois .

Elle passe les 29 et 30 Mars prochain à la salle bleue Croix Baragnon , les fans de Jazz ou de belle voix devraient vraiment y passer .

Pour se donner une idée , cliquez sur l’image ci-dessous :









Maj > Il semblerait que TLT n'ait rien trouvé de plus intelligent que casser le lien quelques minutes après mon post .

Quand je vous dit qu'on me persécute .

Voici un lien vers le site de la demoiselle : http://www.johannaluz.com
Partager cet article
Repost0
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 17:31

Depuis que j’écris mes inepties , il m’est arrivé un certain nombre de fois de recevoir des mails de personnes avec qui je n’avais plus le moindre contact , avec qui je n’en avais jamais eu , ou encore -plus gratifiant- de personnes avec qui mes relations jusque là étaient à la courtoisie aussi étrangère que les relations entre Protestants et Catholiques un jour lointain de St Barthélemy .

 

En peut-être moins courtois , d’ailleurs .

 

J’ai commenté quelques uns de ces mails en rouge .

 

Je remercie au passage toutes ces personnes qui prennent le temps de commenter les posts , ou envoyer des mails comme ceux ci dessous , c’est un peu ma drogue à moi , en tout cas , c’est ce qui fait que je continue le blog .

 

Vous savez maintenant comment mettre fin à mes délirantes élucubrations … ou les maintenir sous perfusion encore quelques temps .

Hop !

 

Je viens de parcourir pendant quelques minutes ton blog et j'y ai trouvé un billet où tu fais allusion à moi ... alors avec retard je me dois de faire un petit commentaire. Et oui respectons les droits de la défense tout de même!! (Remarque que je ne fais ce commentaire qu'à toi car je ne suis pas si méchante en fait :) ). Cela concerne le billet intitulé "Rock, Ma planet'..."

Pour ton information Nico , tu n'as pas eu besoin de me convaincre de faire semblant de n'être que de simples amis, la situation ainsi présentée me convenait parfaitement pour cette soirée!! Et pour ce qui est du CDD dont tu parles avec tant de gentillesse à mon égard, je tiens à te signaler que je ne me considérais absolument pas lier par un quelconque contrat avec toi, ce qui, de ce fait, ne m'a donner aucun scrupule à aller papillonner ailleurs pendant la durée de ce fameux "CDD".... D'où le qualificatif de "petite amie" me semble un peu exagérer dans la mesure où pour moi il ne s'agissait pas d'une relation exclusive...

Et je crois même avoir fait plus fort que toi que de me convaincre de faire semblant d'être amis.... Même sous ton nez tu n'as visiblement rien vu, ou ton orgueil t'empêche peut être d'en parler.... ;-)

Toutefois je suis ravie de voir que l'histoire avec Fanny dure.... et c'est très sincère!!

Bises, bon courage pour le reste des épreuves!!!

Marie

 

> Mon père et moi adorons une réplique d’un film , les dames du bois de boulogne : " Vous ne savez donc pas ce qu’est une femme qui se venge " .

Maintenant , je sais .

__________________________________________

 

Mon petit Nico ,

Je tenais à te signaler que je me marre bien avec ton blog , quelle invention formidable internet ! Je ne me remets toujours pas de ton époustouflant récit sur tes poils : comment peut on en arriver là ? Quelle mouche avait bien pu te piquer pour oser faire un truc pareil ... Certes tu n'es pas imberbe mais c'est ce qui fait la virilité de l'homme non ? Ce qui me tracasse le plus c'est que tu ne donne aucune info sur la fin de ta soirée avec Fanny alors que c'était ça le plus croustillant !!!!!

J'exige donc de plus amples explications sur le dénouement de cette histoire !

 

En plus pourquoi les jambes ! a la limite le "maillot" pourquoi pas mais les jambes , quelle idée !!!

 

Bref tes idées toujours aussi farfelues me régalent bien !

A part ça j'espère que tout va bien dans la ville rose et que Fanny est toujours d'actualité ... Je ne sais pas quand je rentre exactement encore mais " soyez sur que lorsque nous aurons de plus amples informations vous serez les premiers informés "

Je sais en ce moment je rentre pas souvent mais je suis en vacances je crois vers le 28 pendant une semaine donc je reprendrais ma voiture et viendrais te voir pour rattraper ce trop long temps perdu ! Pour tout t'avouer tu commence a me manquer plutôt sérieusement et il me tarde qu'on se fasse une petite soirée...

 

En tout cas bisous mon poulet et ne t'arrête pas d'écrire parce que c'est que du bonheur !!!!!!!!!!!!!

Titi

 

> Non mais vous vous rendez compte du conseil ? Faire le maillot mais pas le reste ? Je précise : faire l’entre-jambes mais pas le torse , les jambes et les fesses ?

Plus besoin d’avoir des idées nicoliennes , les autres trouvent pire pour moi .

__________________________________________

Alors tu arrêtes vraiment ton blog ?

Tu t'es rendu compte que j'avais raison … ton petit personnage inventé … ou exagéré si tu préfères !

une chose est sure , Julie t'a marqué !

Eve

> " petit personnage " …

J’ai eu du mal à m’en remettre .

Pardon , je rectifie : mon psy à eu du mal à m’en remettre .

__________________________________________

 

Je me suis demandé qui pouvait bien être ce mystérieux " Kiforever " ????

 

Un type qui ne donne pas son nom et qui me parle de Fermat (pas les meilleures années de ma vie en plus) !

J’ai pensé à certaines personnes mais franchement pas à toi. Il faut dire que tu étais (au passé car n’a plus l’air d’être le cas) un " gentil garçon ".

 

J’ai lu les quelques passages qui me concernaient. J’ai été (très) surprise d’apprendre que je t’avais quitté pour une remarque sur une place de cinéma (lol). J’en rigole encore car ce n’est pas pour cette raison. Enfin, c’est vieux cette histoire et plus personne n’a envie d’en parler.

Au fait, j’ai " surfé" sur ton blog et j’ai remarqué que tu avais toujours (pour le peu que j’en ai vu il y a 7 ans) autant d’humour.

Salut et bonne " continuation "

Lauriane S.

 

PS :

1- Tu as dû le remarquer et je te le confirme: ce n'est pas mon mail mais celui d'une amie de confiance.

2- Je pense que jamais plus tu ne parleras de moi dans ton blog. Néanmoins, si cette idée t’effleure l’esprit, serait-il possible que tu me donnes un pseudo ou que tu mettes juste mes initiales ??? Merci beaucoup ! (je compte sur le " gentil " Nicolas que j’ai connu, c’est à dire bien sous tous rapports).

 

> Eternel nostalgique , J’ai toujours rêvé de reparler un jour à Lauriane , ma première petite amie .

Sans doute parce que c’est la seule ex qui pouvait hypothétiquement avoir un pas trop mauvais souvenir de moi …

__________________________________________

 

Lut!

Y’a quelques jours, j'ai fait une recherche pour trouver la portée d'un arrêt de droit administratif et je suis tombée sur ton blog (et le pire c'est vrai!). Depuis, je l'ai lu en entier et au vu de ton dernier article je m'alarme, il faut absolument que tu continues, il est drôle, attachant et surtout très très bien écrit, et c'est peu de le dire. Et pour continuer dans les compliments, tu as énormément de talent dans l'écriture ( "M.Poirier, êtes vous sûr d'être fait pour le droit et non pas pour être écrivain plutôt?" ). Par ailleurs, je suis heureuse que la fac de droit de Toulouse soit comme celle d'Aix, essentiellement composée de gens infréquentables...

Bref sur ce bonne continuation et à bientôt.

 

> Horreur , des férus de droit administratif peuvent débarquer chez moi .

Je n’en dors plus la nuit .

__________________________________________

 

Coucou mon Nico Poi

 

Alors, ça te manquait d'entendre une puce un pou du haut des télésièges? Sans rire, ça me fait plaisir d'avoir de tes nouvelles! Et puis, t'inquiète pas, je ne t'oublie pas non plus . Je ne suis pas souvent à Toulouse, mais... si tu viens à Paris, on se voit, OK? A part ça, tu racontes quoi? Perso, ça va. je suis en pleine forme et j'ai plein de projets. Je suis à la fac de russe en plus d'HEC et je pense m'expatrier là-bas un de ces jours... (ça tombe bien, c'est pas loin du Japon :-) ) Ecris moi pour me donner des nouvelles . Bisous

 

May-Aurore

 

> Elle m’a encore plus récemment envoyé un touchant message se limitant à ces quelques lignes :

" désolé pour le 1er Janvier … "

Bisous May !

__________________________________________

 

Bonjour, je m'appelle Julie et je t'écris pour te dire que je suis virtuellement tombée amoureuse de toi en tombant tout à fait par hasard sur ton blog samedi (j'en cherchais un autre, toujours pas trouvé d'ailleurs). Je précise aussi que je n'ai pas l'habitude d'écrire ce genre de message. J'aime beaucoup ta manière d'écrire et ton humour, et tu me rappelles ma propre maladresse, mes déboires avec les mecs, mes galères à la fac, etc. bref la vie banale d'un étudiant rendue trépidante par ta plume !

 

Je ne te propose pas de boire un verre puisqu'en ce moment tu es avec Clem, bonne continuation pour ton blog et rappelle-toi que "les filles c'est comme des poupées russes..." (je n'ai visiblement pas les mêmes références que toi),

 

bises,

Julie

 

> Sauf que : je ne sortais plus avec Clem quand j’ai reçu ce mail , et j’ai donc pris un verre avec Julie .

Moment " privilégié " qui a dès lors fait l’objet d’un post gratiné , évidemment .

__________________________________________

 

Pour vendredi, on peut se retrouver à la maison vers 21h30-22h, devant la fnac, ça te va? En fait, moi, je viens de **** en voiture donc faut pas trop que je boive sinon, faudra que tu m'héberges (oui, je conduis pas saoule, moi!) ;) Par contre, j'ai pas de "couvre-feu" donc rassure-toi, je prendrai pas la poudre d'escampette à 23h.

 

Je te file mon num (gros privilège au cas où ) et je te donne même mon vrai prénom (top secret de la mort qui tue) : **** .

 

Vala ! Des objections?

 

Bisous

Nina

 

> Aucune objection . Et merci de ne pas avoir pris la poudre d’escampette …

... L'histoire est racontée à partir d'ici

__________________________________________

 

Bonjour,

 

Je suis journaliste à la Dépêche du Midi. Je suis chargé de faire un article sur

les blogs toulousains et votre blog a attiré mon attention.

Serait-il possible de vous contacter par téléphone?

Je vous laisse mes numéros de téléphone.

 

Merci de me contacter le plus rapidement possible.

Mathieu L.

 

> L’article fut donc fait , et je passais une journée entière à actualiser mon blog toutes les 5 secondes pour m’émerveiller du nombre pharaonique de lecteurs de La Dépêche débarquant chez moi après avoir lu l’article .

J’en ai dénombré 3 , je crois .

 

 

Salut c'est moi, après t'avoir posté un com sur ton Blog, voici mon mail, mon MSN si tu veux discuter, des problèmes hommes femmes, en toute sincérité et sans ambiguïté … Bye .

 

Muriel

 

__________________________________________

 

Salut mec, Je te raconte une petite histoire.

 

Il y a 10 jours je tombe sur ton blog en cherchant le mot "vicié" sur internet ... accompagné de "wikipédia", pour le cas où tu voudrais vérifier. Je cherche toujours une définition de cette façon. C'est débile mais pas plus que les conneries que tu fais apparemment lol. Donc je tombe sur ton article Vicieux ou vicié. Je trouve ça génial !

 

Bien que papotant avec une copine (connaissance msn plutôt) je commence à lire tes autres articles. Et là j'accroche carrément en me demandant si c'est vraiment possible d'être comme ça ... et surtout de le raconter ! :P

 

Quel taré-inconscient ! (si je peux me permettre lol) Donc, à cause de toi, ça fait presque tous les soirs que je me couche trop tard (1h30 ou 2h c'est très tard pour moi, désolé !) parce que je lis tes conneries (que le soir). Et encore au début, je lisais dans le désordre .... avant de tomber sur le fichier word !

 

La classe ! J'ai la chance de lire super vite parce que là je viens de finir de lire tous tes posts

 

(240 pages Word! putain c énorme quand j'y pense !). Ce soir j'ai regardé vite fait les blogs de tes liens. Bof, j'ai pas trop accroché. Sauf peut-être Nina. Mais pas envie de lire plus.

J'ai essayé parce que je voulais voir si tous les blogs m'intéressait. Apparemment non.

C'est la 1ere fois que j'accroche à un blog en fait.

 

Bon tu t'en branles sûrement vu le nombre de personnes qui doivent t'écrire :

Et franchement, à ta place, je ne lirai/répondrai qu'aux mails des filles en plus :)

Bon en tout cas, ton blog c'est énorme ! Bravo pour ton courage (heu non ta folie !)

Je suis encore pas très convaincu qu'il soit possible d'avoir la manie de perdre autant de chose

(clés, CB, ....) ou d'avoir une vie aussi bordélique mais j'adore tes histoires !

 

Par contre, j'aime pas comment tu te fous de la gueule des filles mais bon ... ça c'est un pt de vue perso (je suis pas normal comme mec non plus, mais j'ai mes spécialités aussi)

 

Maintenant je vais suivre ton blog un peu en live ... et je vais pouvoir me coucher pas trop tard ce soir.

 

Cool ! :) Bon courage pour la suite.

 

++ Mad

 

Ps : je te met pas mon mail perso parce que (oui c'est parce que je suis parano), détraqué comme tu es : je me méfie de ce que tu en ferais. Mais ce mail hotmail je le lis aussi si jamais tu réponds :p

 

> Me foutre de la gueule des filles ? Je suis leur plus grand fan !

Ok , j’exagère souvent dans mes thèses foireuses et machistes au premier regard (quoi ? même au second ?) , mais si l’on y regarde de plus près , on voit bien qu’elles ne collent pas avec le personnage , non ?

Non ?

__________________________________________

 

Salut Nicolas,

 

Bon je viens de tomber sur ton blog enfin pas vraiment de tomber parce que ce sont des potes qui m'en ont parlé. Inutile de dire que j'ai pas été vraiment ravie d'apprendre que j'étais déjà énumérée parmi d'autres sur le blog d'un mec avec qui je suis sortie 2 jours il y a très longtemps mais alors quand j'ai lu ce que t'avais écris la c'était le paroxysme de mon bonheur. Les termes que tu emploies sont limites insultants même si tu te rattrapes à un moment en disant que c'est pas forcément moi qui suis géante mais plutôt toi petit.

Donc l'idée c'est que j'aimerais que tu me vires de ton blog.

Je suis désolée, c'est juste que j'aime pas du tout l'idée que tu parles de moi alors que tu ne me connais pas.

Merci.

Alice

 

> Le procès a à priori été évité .

__________________________________________

 

Juste pour te dire que j’étais allée voir ton blog (et oui je m'emmerde au taf) et que j’étais tombée sur l'article sur ta sœur (que j’ai eu le temps de lire en entier) et qu’il est trop marrant, et plein de mauvaise foi (revendiquée on dirait....) bien sûr !

(oui c un compliment venant de ma part tu ne rêves pas, tu peux ranger ce mail dans la catégorie "n'arrive jamais dans la vraie vie")

Romy

 

> Qui lit mon blog depuis le début sait qu’il s’agit la de mon ex meilleure ennemie (provisoirement ?) qui me félicite là .

… J’en ricane encore , sur les toits de Toulouse et tard dans la nuit , au son des mes hurlements " je suis le maître du monde ! "

__________________________________________

 

Pour une fois que je voulais te parler t'es au lit!! Mais qu'est ce que tu glandes??

Enfin, c'est pas grave...

 

Je voulais juste te dire que ça faisait un petit moment que j'étais pas allée sur ton blog...et la, ne sachant pas quoi faire, mes doigts ont tape tout seul ton adresse...

 

Et la, assis toi et prépares toi a ce que je vais te dire!

 

Ca déchire!! et ça m'a même fait rire!!! En particulier le 17 février... Bon d'accord tu vas dire que j'ai apprécie parce que les références pour ton blog ne sont pas très flatteuses (avoue que ce sont des recherches de merde qui mènent a ton blog!!) Mais je te fais un compliment!!! Oui c'est bien ça je crois, c'est bien un compliment... A ma manière certes, mais c'en est un!! J'etais presque prête a le laisser directement sur ton blog, te laisser un commentaire... mais j'étais pas sure que tu le verrais de suite … et puis mon opinion sur les blogs, et donc les blogeurs (c'est bien comme ça que l'on dit dans votre langage?!), elle reste inchangée! quand même, je garde mes principes!!

 

Enfin voila, j'ai pense que pour une fois que je n'étais ni sarcastique ni ironique il fallait que je te le dise!!

 

J'espère au moins que tu vas apprécier le geste!!

 

Allez dors bien. A plus tard!

Eve .

 

> Je me suis bien réveillé , en tout cas .

" Le petit personnage " avait vécu …

Partager cet article
Repost0
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 23:00
Une causerie de Mandy

Je suis plongée dans un bouquin de merde en ce moment. Fallait trouver à occuper les 3 heures de vol Manchester-Marseille, sans compter l’attente interminable à l’aéroport, et le retard de l’avion. Direction donc le WHSmith où je pioche au hasard dans la pile « £5 and less », remplie de littérature profonde, le magnifique, « original and moving » Smashed – Growing Up A Drunk Girl. Banale auto-briographie d’une adolescente qui tombe dans l’alcoolisme. N’empêche, en étant une fille, et en étant un tout p’tit peu (un tout p’tit peu) habituée à la boisson, on est bien forcée d’admettre qu’on s’y reconnaît dans ce personnage.

Moi je m’y suis reconnue surtout au moment où l’auteur écrit : « Birth-control pills have always had an adverse affect on me. I will always try them in what the doctor assures me is the lowest possible dosage, and they will bring me to depths of anxiety, nerves and depression that I have never known. »

Je me sens tout de suite moins seule. Il y en a d’autres qui ne contrôlent plus leurs nerfs à cause de la pilule. Saleté de pilule. Je suis énervée, énervante, incontrôlable. Rien à faire. Et quand je suis comme ça tout le monde, TOUT LE MONDE m’énerve, moi en premier. Je préfère donc éviter ce supplice aux autres dans la mesure du possible et ruminer toute seule dans mon coin, à maudire les gens, n’importe quels gens, les premiers qui me viennent à l’esprit, les premiers qui osent m’adresser la parole pour, forcément, dire quelque chose d’irritant.

Il se trouve que pour mon premier jour de mauvaise humeur un ami a eu une envie subite de me parler de mon copain en termes pas forcément flatteurs. Il n’en fallait pas plus pour me remonter contre lui.

J’ai l’impression qu’il a pas envie de me voir, que je le force à dormir chez moi, à coucher avec moi, à m’inviter à des soirées où, en temps normal je n’aurais pas eu besoin de permission. Je le trouve inintéressant, je n’ai jamais réussi à avoir une conversation avec lui. Je le trouve distant, il ne m’a jamais fait un compliment (je demande pas grand-chose, mais au moins il pourrait éviter le « mais c’est pas grave, on s’en fout » quand je fais la moue en regardant mes bourrelets). Je le trouve irrespectueux, il ne s’est jamais excusé et pourtant il aurait du le faire un bon nombre de fois… Bref, qu’est-ce que je fous avec lui ? Ah oui, c’est vrai, j’ai des sentiments pour lui.

Le temps de me faire cracher tout ça, mon pote et moi avons vicieusement descendu la bouteille de vin. Et c’est le moment qu’il choisit pour m’avouer ses sentiments pour moi et essayer de m’embrasser.

MAIS NON ! Mais qu’est-ce qu’ils veulent tous ? Entre mon ex qui insiste pour venir prendre un verre chez moi depuis le début de la semaine (je le connais, après une gorgée il ne contrôle plus ses pulsions, me demande lamentablement pourquoi est-ce qu’on est plus ensemble et insiste pour qu’on se donne une seconde… ah non, troisième chance), mon briton (surnom original d’un anglais qui a duré 2-3 semaines au début de l’année) qui me harcèle sur MSN pour savoir ce que je fais et quand est-ce qu’on se fait une soirée et quand est-ce qu’il peut venir récupérer son écharpe chez moi (oubliée volontairement, au bout de la 3ème fois c’est plutôt flagrant), un anglais de l’an dernier qui veut venir me voir en France, et maintenant un bon pote (OK ça a commencé dans un lit, mais c’était y a longtemps tout ça) qui me saute dessus…

Je comprends pas ce qu’ils veulent tous, ils m’énervent. Alors que moi tout ce que je veux c’est un petit mot gentil, même un texto de mon copain. Mais non, je vais devoir me contenter des miettes. Après tout, j’ai toujours détesté les mecs collants, sur-attentionnés et mièvres. Alors de quoi je me plains.

Voilà, mon énervement s’est transformé en réflexions houleuses et vraiment pas idéales pour me remonter le moral. Du coup je suis encore plus énervée, et je ne veux plus voir un seul mec autour de moi.

Ca ne pouvait pas mieux tomber, le week-end s’annonce beau et chaud, alors je décide d’emmener mes deux meilleures amies avec moi à la mer, dans la maison de vacances familiale. L’endroit rêver pour se débarrasser des angoisses passagères.

C’était sans compter sur le soleil qui ne s’est pas montré et le vent qui a soufflé en tempête. C’était aussi sans compter sur mes copines. Putain qu’est-ce qu’elles sont chiantes quand je suis sous pilule, j’avais jamais remarqué.

D’abord j’avais bien précisé « week-end entre filles, on ne parle pas de mecs, on ne pense pas aux mecs, on se relaxe ». Je sais pas comment elles ont interprété le thème du week-end mais j’ai eu droit aux 3-4 coup de fil par jour à chéri, entrecoupés de « vi mon amoureux, je t’aime », « oh mais je t’aime toi tu le sais », « tu me manques tu me manques tu me manques » et terminés par des « ooooooh, il m’aime, je suis son ange ». Tout ça qui lance forcément des discussions sur les chéris en question et combien ils sont beaux et combien ils sont gentils et combien la bague offerte la veille est merveilleuse et comment on va élever nos enfants ensemble… STOOOOOOOP.

Je rage. Pas de jalousie (non, vraiment, ce genre de comportement m’horripile) mais de mécontentement : elles ont violé les règles.

C’est là que j’ai droit au joliment lancé « oh toi la frustrée émotionnelle de service, tu vas pas nous faire chier ».

J’en ai marre. Je sais pas ce que je veux. Je dis ne rien vouloir de tout ça, mais je me plains de ne pas l’avoir. Pression sociale.

Et pour terminer le week-end en beauté, on me demande « et toi, t’as pas eu de nouvelles de G. ? »


Merde. Je vais me faire une tisane devant Columbo ce soir.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 13:08
Ou « Jayysus ! Never again ! »
Par Marie-Edwidge




Nicolas était occupé le week-end dernier. C’est toujours quand il est occupé que je fais les plus grosses conneries.
Nico, c’est ta faute ! Si, si. Vive la maturité.


Vendredi dernier, donc, je ne travaillais pas. J’ai décidé de faire chier tous les barmen de Toulouse. Juste retour des choses, en somme. Mais il me fallait un compagnon d’attaque. Le plan était simple : faire une grosse teuf, boire une bonne bière, rigoler, écouter de la musique décente, et rentrer chez soi, après une chouette soirée, sans penser au casque du lendemain. Mais à l’irlandaise. Ceux qui connaissent savent que le plan A ne marchera jamais dans l’action, car pour une raison éthylique, le plan B à l’air ‘achement mieux sur le coup, ben tiens.

Ben est réquisitionné. Il a passé un an à Dublin avec moi, et ça faisait longtemps qu’on s’était dit que ce serait bien de se boire une stout un de ces quatre, ou quatre un de ces stouts.
Ben a vécu avec deux irlandais. Il SAVAIT.
-Il savait que la première avant le resto ne serait qu’une mise en bouche.
-Il savait que le resto serait riche en alcool (le patron nous a fait goûter une eau-de-vie, mon vieux, je te dis que ça !).
-Il savait qu’on allait atterrir à mon pub dans un état passable mais peut mieux faire.

Jusque-là, j’étais relativement sobre, et Ben aussi. Tout ce que je vais raconter par la suite ne sont que des flash-backs, d’ailleurs je pense que la suite de cet article ne sera qu’écriture automatique.

Je suis au comptoir et mon collègue Cheeky C me sert à boire. Ben doit partir. J’y crois pas, mais c’est Vendredi, tu fais rien, toi, demain ? Il me répond que oui mais non, il est crevé et de plus ce serait mieux qu’il se pose chez lui, passe que là c’est plus bon. A deux doigts du même état que lors de la soirée mémorable (quelle soirée ?) à Temple Bar. (Mais j’men souviens plus de celle-là ? Quesski me dit ?). Exit mon cher Ben.
Je remarque que la serpillère n’a pas été bien passée à la fermeture. Je tape un sketch, et la passe, et plus rapidement encore que si je bossais. Les mecs me regardent : chassez le naturel… Hé ho ! C’est pas ma faute si vous êtes pas capables de la passer, eh, debilos !
Je me sens bien, euphorique, tralala quoi.

Cheeky C sent l’état de warrior dans lequel je suis. « Allez, on continue. ».OUAIIIIIIIIIS ! On poursuit la virée chez Merciful M.
Merciful M est notre mother superior des fins de nuit. On va chez lui parce que, et d’une, il y a toujours de l’alcool, et de deux, y’a de la musique, et de trois, il est toujours réveillé à nos heures, étant barman lui aussi. C’est un peu le refuge, vous voyez.

Et là, le gros de la troupe y était. Merciful M passait des chansons sur le courage des Provos (Provisional IRA), et Tony entamait une soirée de binge bien comme il faut, sans compter le groupe de trois jeunes irlandais, Mick 1, 2 et 3.
Alors que j’étais dans la phase 1 de la soirée à l’irlandaise, loquace, avenante, de bonne humeur, Tony était dans la phase 2 : le mal du pays. C’est malin, Merciful, pourquoi tu passes Kilkelly ? Pour faire chialer un irlandais, celle-là elle est parfaire. Mais chaaange, putain ! Allez, Tony, tu la retrouveras, ta verte Roisin.
Go home, British soldiers go home, haven’t you got a fucking home of your own…Ala, bien mieux ! On parle des elections prochaines à Stormont, des quartiers de Derry et des pubs de Dublin. La Guinness a presque le même goût qu’à la maison.
Allez, une autre !

Black-out.

-But y’know, what I like ‘bout Brendan Behan, like, right, he’s true to himself. Youknowhattamean ? Eh ?
-Yeah but y’can’t just consider someone good just cuz he’s an alcoholic rebel ?
-Aye. I guess we’re not like him.
-Ah sure, we’re getting close on the plastered scale ! Throw us another one, will ya ?
-Right you are !
-Fucking Fianna Fail ruined the image of the true rebel. Fuck de Valera !
-UP THE ‘RA !

Black-out.

Mick 2 se lève et me dit qu’à son retour des chiottes, on parle politique. Allez ! Je profite de son départ pour le reposer la tête sur la table, passe que, quand même, jsuis un peut faatiguée. Voui. Tout à fait. Hips.

Black-out.

Mick 2 s’est cassé la gueule dans l’escalier des chiottes, eh ducon ! Il arbore un œuf gigantesque à l’œil. Juste le temps de voir ça, je repose la tête, parce que si je rigole je sens que je vais vomir. Cheeky C en profite pour lui dire que les irlandais ne savent plus picoler, et Mick 2 se retourne d’un coup : WE WHAT ????!!!!!???? Le poing en avant. Cheeky C lui rétorque qu’il n’a pas besoin qu’on lui arrange son deuxième œil. Exeunt Mick 1, 2 et 3. On pense depuis qu’au lieu d’aller à l’hôpital, ils ont continué chez eux. Pas ‘rave, l’alcool ça désinfecte.

Black-out.

Y’a des zombies paaaaaartouuuuuut ! Qui se sont avérés plus tard être des potes à Merciful qui s’étaient endormis avant qu’on arrive. Ca fait bizarre quand même.

Black-out.

Allez, je rentre, tu m’appelles un taxi ?!!! Un Tasssi ! Meuh non chuis bien ! Will you feck off I’m grand ! Jaysus !
Je dormais déjà quand le taxi est arrivé.

Black-out.

Je me suis réveillée à trois heures de l’après-midi, cuite. Je rentre chez moi d’un pas anormalement énergique, et je dors deux heures. Et c’est au réveil que tous les Gremlins de la gueule de bois me sont tombés dessus. Je bossais ce soir là.
J’en ai pleuré.

Cet article est dédié à L, à Co, à Mike et Roxane, et à oh-god-please-don’t-serve-him-whiskey Steven.
You would have been proud of me, lads. I’ll be over soon.

“Je me sens un peu faible, Panoramix…”
“Ah non, Obélix, non ! T’es tombé dans la marmite quand t’étais bourré !”


Partager cet article
Repost0
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 00:30
Ou Ferme Ta Gueule et Passe Ton Bac.

De Marie-Edwige pour Nicolas.

 

 

Parfois, Nico me fait bien rire…Ca veut dire qu’il m’énerve, en fait.

« Ouaiiiiiis, chuis vieeuuuuux, pourqwwâ j’ai plus seize aaaaaaannnnns… »

Ad nauseam.

Un jour, je lui vomirai dessus pour marquer le coup, surtout s’il continue à ne stocker chez lui que de la sangria et du mauvais whiskey, à faire tourner les tripes de l’éminente barmaid que je suis.

Nicolas, le Scotch et la Stout, c’est pas fait pour les chiens. Na.

 

Mais l’important, ce ne sont pas les plaintes, c’est cette fascination nicoloïde, d’ailleurs répandue dans la plupart de la population, qu’être jeune, ou « djeunz », c’est bien. C’est quoi ça ? Hein ? J’vous l’demande, ma brav’ dame !

Le sujet des « jeunes » a déjà été traité, et avec beaucoup plus de talent, par Pierre Desproges. Mais ce grand chroniqueur de la haine ordinaire (ce sont ses mots), ne vivait pas dans un pays où une (dé)génération de vingtenaires se sent obsédée par l’idée de la jeunesse à tout crin, et où des personnes de vingt-cinq ans se sentent dépassées, obsolètes, « vieilles ». J’en rajoute dans les adjectifs, mais vous allez voir, c’est pas fini. Je suis de mauvaise humeur.

Bande d’imbéciles décérébrés, ce post est un coup de gueule.

 

Car après tout, c’est quoi, être jeune ? Pour nous, c’est le temps soi-disant béni où « tout était possible », où « l’avenir s’ouvrait à nous » avant que les premiers échecs, suivis de près par les premiers patrons, nous fassent renoncer, et pour toujours, au fantasme de ce que nous sommes et de ce qu’est notre vie. Parce que, bien sûr, si on en croit les pubs, « Impossible is nothing ».

Et tu sais ce qu’elle te dit, la marmotte ?

 

Vous voulez savoir, dans la vraie vie, ce qu’est le jeune qui fait marcher notre inconscient ainsi que les caisses enregistreuses ? Nous l’avons tous été, nous l’avons tous fait. Un jeune,

- C’est quelqu’un qui pense que la journée démarre par l’écoute des conneries d’un animateur radiophonique à la voix agaçante qui va, par son langage maigre à donner pitié à un Ethiopien, ses sujets et ses canulars, te démontrer qu’être con, c’est « tendance ». Au fait, tendance n’est pas un adjectif. Faut préciser, y’a des Kévin qui nous lisent.

- C’est quelqu’un qui va acheter l’album d’Evanescence et qui comprendra pas un traître mot de ce que Brassens voulait dire ;

- C’est un éjaculateur précoce, ou une fille qui croît que la fellation s’apprend dans ELLE.

- C’est quelqu’un qui ne rit pas, mais qui meugle « LOOOOOOOOOOOOOL ».

- C’est celui qui pense que se bourrer la gueule est la cause, et non la conséquence, d’une soirée réussie.*

- C’est 20ANS et FHM et pas Bukowski et Wilde.

- C’est le T-shirt « Anarchie » à 25 euro fabriqué par des mômes en Thaïlande. Au moins, vos parents punks s’habillaient en Vivienne Westwood, ignares.

-  « Toi aussi, tu peux savoir quel est le prénom de ton véritable amour ! Envoie un texto au… »

 

…Et vous regrettez cette période ? Moi pas.

 

Je suis certaine qu’il y a encore des dubitatifs. J’ai une petite histoire à vous raconter.

Dans le train, je suis assise à côté d’une charmante enfant. Adorable, vraiment. La donzelle révisait son Bac de Français. Nous discutons de littérature, et de langues. Pour lui expliquer quelque chose, je choisis dans son classeur un des textes qu’elle devra présenter. C’est un extrait du roman 1984, d’Orwell, mon auteur fétiche, et c’est justement l’un des passages les plus admirables du livre : le discours de cet employé au ministère de la propagande sur la beauté de la destruction du langage. L’horreur de ses actions n’a de comparable que son exaltation à priver la populace de syntaxe complexe, de verbes, de mots, bref, de concepts autres que ceux autorisés par le régime. La satire est évidente quoiqu’effroyable. Et l’ingénue de me balancer :

« Ce serait plus pratique, quand même, si tout le monde parlait une langue simplifiée et universelle… ». Je vous l’avais bien dit, les jeunes sont des fascistes.

 

Il y a quelque chose que je gardais pour la fin. Etre jeune, c’est aussi le premier amour. Là, pas de doute, les souvenirs prennent à la gorge : le coup de foudre, le baiser hésitant sous la pluie, le saut du mur le soir pour se retrouver, la main dans la main, mes yeux et tes lèvres pour toujours, pour toujours, avant que la « vie » prenne le pas sur nous, et on pleure, et ça fait mal, et on se dit que jamais, jamais on ne pourra aimer quelqu’un comme ça, et le pire, c’est que c’est vrai.

Mais souvenez-vous, anciens petits cons, des raisons de la rupture :

-  « Je veux faire de nouvelles expériences »

- « Je dois finir mes études d’abord »

- « Je suis trop jeune pour m’engager »

- « J’ai besoin de me découvrir »

Et vous vous êtes séparés pour CA ? Faut vraiment être jeune.

Quant à l’opposé de ce que je viens de démontrer, ce n’est pas la vieillesse, mais la maturité. On ne passe pas de la case Téquila à la case IKEA sauf si on en a envie. Alors, les vieux, cesser de lorgner les jeunes, car de toute façon avec cet état d’esprit vous finirez bien par vous choper une niaise dans votre décapotable de crise de la quarantaine. Crise de la vingtaine ! Comme s’il fallait une excuse pour se procurer de la drogue !

 

Marie-Edwige.

*Note aux puceaux qui savent pas picoler pendant mon service : allez dégueuler DEHORS, pas dans l’évier. Merci.


Partager cet article
Repost0
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 20:13
http://blogpascalsevran.tchatcheblog.com

Merci de rire bien fort .

Nico
Partager cet article
Repost0
24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 18:27


Cette petite bd , c'est devenu ma bible ...
Et le pire , c'est que je n'ai pas changé depuis .

Partager cet article
Repost0
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 20:06


J’ai été définitivement dégoûté du théâtre , après 7 ans à massacrer à persévérer sur des textes pas toujours aussi consternant que barbant au possible , le jour ou , alors que je rencontrais mon ancienne prof en la matière devenue celle de ma sœur qui avait par manque d’originalité manifeste repris le créneau , cette bécasse de vieillarde aux cheveux blancs , du moins pour ceux qui lui restaient (rancunier ? moi ?) , me sortit cette tirade qui me provoqua un ulcère , doublé d’une bouffée de haine envers le monde de la comédie , et artistique de façon plus générale .

 

« Le frère avait un peu de talent , mais la sœur a du génie … »

 

Vous pouvez me soupçonner d’être l’auteur de la loi affamant les intermittents du spectacle .

 

Pour me consoler , ce triste jour de grêle et de peste noire , je me consolais en pensant que , certes , j’étais battu dans ce domaine là , mais que au moins , jamais ma sœur ne pourrait fut ce plus de 3 secondes ou elle se rendrait douloureusement compte de son ridicule le plus absolu , égaler la superbe voix de choriste que fut la mienne , et qui me valait des moyennes de 18/20 en musique , malgré les effroyables résultats que je recevais néanmoins lorsque je soufflais dans ma flûte .

 

Quel est l’imbécile qui a décider qu’on doive faire flûte au collège ?

 

Las ! Cette petite garce persiste à me tourmenter , ne s’étant pas encore rendu compte a quel point ma vie est devenue un enfer depuis qu’elle a eu le malheur de débarquer chez moi il y'a 19 ans de cela , unilatéralement en plus .

 

Je viens enfin de trouver de quelle manière utile je pourrais enfin recycler ma flûte .

En brochette .

 

Bref , je vous propose d’écouter les vocalises abominables de cette abomination sur pattes prétendant posséder le même patrimoine génétique que moi , mais l’action en reniement de paternité est en cours , a ma demande bien évidemment .

 

Cliquez donc sur les horreurs ci dessous . En cas d’explosion de haut parleur , je nie toute responsabilité .


Désastre Sonore et Apocalypse Musicale .


Je vends des tomates pour ceux qui désireraient comme moi remettre cette morveuse à sa place .


Partager cet article
Repost0
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 15:42


J’ai essayé .


J’ai vraiment essayé de résister à la tentation de tomber dans ce sujet bateau , mais tout les jours , les données que me restituait mon ordinateur , toutes plus farfelues les unes que les autres , me poussaient plus sûrement à rédiger ce post , me poussant de ce fait à céder avec une facilité plus déconcertante que celle de Roger Rabbit à entonner l’air auquel le poussait perfidement le malfaisant juge .

Notez bien que j’aurais fait de même .

Donc voilà . Je vais vous parler de la vie du blog même , le sujet à la con s’il en est , bien que j’aurais pu tout autant faire un sujet sur le temps , une analyse sur la médiocrité sans fond des émissions de Pascal Sevran , sur la pulsion de violence qui m’a pris quand j’ai entendu des vieux médire dans le train sur les petits jeunes qui allaient skier (je leur aurais bien réservé le sort du moniteur crispant ce pauvre Jean Paul Dusse , mais c’eut été prendre le risque d’une comparaison cruelle et infamante) , etc .

Réflexions faites , le sujet sur les vieux du train sera quand même traité un de ces jours .

Tous les matins , un de mes premiers réflexes est , donc , de me jeter sur mon ordinateur avec l’avidité d’un nouveau propriétaire apprenant le décès de la petite vieille qui lui coûtait cher en viager ,  pour jeter un coup d’œil aux statistiques de la veille , commentaires , mais surtout , de découvrir comment sont tombés de nouveaux arrivants sur mon blog , un nombre conséquent de mes visiteurs journaliers étant de nouveaux visiteurs .

Et c’est là que ça devient drôle . Je vous livre d’abord la liste brute des 30 derniers jours , avant de me lancer dans des explications plus nourries .

449  moteur google   nicopoi
61    moteur yahoo    le petit nicolas
12    moteur google    histoire de cul
10    moteur google    petit nico
6    moteur google    célibataire
6    moteur msn        boiteux en béquilles
6    moteur yahoo     petit nicolas
6    moteur google    le petit nicolas mais en plus grand
5    moteur yahoo    petit sex
3    moteur google    le petite nicolas
3    moteur google    Sempé prof d'histoire
3    moteur google    le petit nicolas questionnaire
3    moteur google    blog contribution soirée étudiante
3    moteur google    chanson du petit nicolas
3    moteur google    crise de la vingtaine
3    moteur google    nicolas sauteur de paris
2    moteur google    plein de petit joue
2    moteur google    voir le plus grand sex au record du monde
2    moteur google    je veux un vrai site pour la grêle
2    moteur google    sex
2    moteur msn        blog port de bouc
2    moteur google    télécharger clip savage garden
2    moteur google    le plus grand femme
2    moteur google    sex petit culot
2    moteur google    over blog sexe orgasme
2    moteur google    foufoune
2    moteur google    blog gens qui s aime
2    moteur google    nicopoi ut1
2    moteur google    over blog sex contribution
1    moteur google    les poufiasse des planches
1    moteur google    requins de la mer du nord
1    moteur google    cherchez la femme
1    moteur google    le plus grand moins grand
1    moteur google    je matte ma voisine sous la douche salope
1    moteur google    je me suis rétablie de la schizophrénie
1    moteur google    pol de rideau douche
1    moteur google    Desproges mp3
1    moteur google    foufoune
1    moteur google    petit histoire de cul
1    moteur google    nombres du plus grand au plus petit pour cp gratuit
1    moteur google    lunette de ski.ca
1    moteur google    overblog marche pas ?
1    moteur google    "chez ma tante" café paris
1    moteur google    elle culpabilise de m'avoir quitté
1    moteur google    couleur de la culotte overblog
1    moteur google    grand kane
1    moteur google    pizzeria le petit nicolas
1    moteur google    galinette

Bien . Ca , c’est fait .

Désireux de répondre à tout ces gentils internautes débarqués spontanément chez moi , je m’en vais répondre donc à toutes ses requêtes , au cas ou ils n’auraient pas encore trouvé les réponses a leurs questions .

Il ne sera pas dit que je suis un ingrat .

Bien , petits internautes qui tapez histoire de cul sans doute dans l’espoir de raviver votre libido mise à mal par la disparition de l’émission de M6 du dimanche soir , sachez que ce blog est malheureusement quand même assez soft . Je ne dis pas qu’il ne m’arrive pas de raconter une histoire ou l’autre de cul (voir d’isio 4 , Ndrl) , mais j’avoue que malgré le fait que je sois assez friand de la chose , je reste somme toute assez pudique sur le sujet .

Ca y’est ? Il n’y a plus personne ? On peut continuer .

Je dois dire que je ne sais pas comment prendre le fait d’être si bien indexé pour une recherche sur le célibat . J’avoue en avoir longtemps fait ma gloire , ou ma déchéance selon les points de vue ou , plus sûrement mon degré d’alcoolémie . Bref , pour répondre à votre recherche , je pense que le célibat a ses avantages , comme la liberté , le bonheur d’être seul sans avoir de comptes à rendre à personne , et de passer des soirées tranquilles un bonne bière en main .

Les défauts ? Principalement , de se faire royalement chier .

Ensuite , je tiens à dire que je compte séance tenante mandater un avocat pour faire un procès a Msn .
« Boiteux à béquille » , je trouve ça infamant .

Et ce n’est pas « Nicolas sauteur de Paris » proposé par Google qui rattrapera le coup .
Mais c’était bien essayé .


Pour finir et expédier , mon égo a gagné quelques points en voyant que je suis considéré comme une référence en matière de sexe et d’orgasme (si si !) ; je suis désolé mais moi je ne matte pas ma voisine sous la douche , j’ai tout simplement couché avec elle (mon ex voisine , sic) sous la douche , nuance ; pour la schizophrénie , je suis content pour celle ou celui qui s’est rétabli , s’il à la recette miracle je suis preneur et je payerais cher (Driiing ! Mr Nicolas , ici votre banquière …) ok , je serais très reconnaissant tout court ; et enfin , je déteste la couleur de la culotte , merci de bien croire qu’il n’existe aucun de lien de parenté entre ce blog et ce lieu de perdition snob , sans intérêt , et pour tout dire , grotesque .

Kéké , pour résumer .

Ah j’oubliais . Pour celui qui a tapé « elle culpabilise de m’avoir quitté » ….
Désolé vieux , elles sont impitoyables et non , elle ne culpabilise pas : elle est infiniment mieux avec son nouveau copain .

De profundis .

Partager cet article
Repost0