Présentation

En Direct

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a  7  personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com

Parlons Cul


Vendredi 20 octobre 2006 5 20 /10 /Oct /2006 17:45

Je ne pense pas être quelqu'un de coincé en matière de cul (mon dieu , je viens de dire le mot cul) , mais j'avoue que bien que je sois connu auprès d'un certain nombre de mes amis pour être l'auteur systématique dans une discussion de la remarque de trop (vous savez , celle qui fait qu'un gros blanc s'installe et que l'auteur -moi même- change de couleur assez gêné) , j'ai toutefois beaucoup plus de mal a parler de cul en règle générale .

Mon dieu , je viens de redire le mot cul .

Le fait est que m'étant amusé un nombre assez significatif de fois a relever des contradictions dans le récit d'une histoire prétendue salace d'un puceau tentant de prétendre le contraire , j'ai une nette préférence pour généralement ne pas trop m'étendre sur ce qui touche au cul , a la levrette , aux pipes , cunnis et autres joyeuses pratiques sexuelles débridées .

Quelqu'un aurait un ventilateur a me prêter ? Je me sens pas bien , la ...

(...)

Septembre .

Je mangeais en compagnie de deux amies en 2ème année de maîtrise de droit , ayant en commun que je les ai connus en les draguant tour a tour dans un bar pour finalement qu'elles deviennent de très bonnes copines pour lesquelles je n'aurais plus jamais la moindre pensée déplacée promis juré et ce malgré le fait qu'elles soient très jolies .

Elles lisent mon blog , alors je mets les formes ...

Bref , pendant que nous déjeunions dans un bar près de la fac et que je me demandais si elles avaient remarqué qu'une frite en chutant de son sandwich avait eu le malheur de faire une tache continentale sur ma chemise (précédemment impeccablement blanche) semi ketchup , semi mayonnaise , la discussion dériva sur nos pratiques sexuelles respectives , particulièrement en période de célibat .

Ce qui ma foi peut apparaître inquiétant pour le copain de l'une d'elles , il n'est jamais très rassurant que sa copine réfléchisse a l'après . Pour ce que j'en dis ...

De cette discussion , j'avoue avoir été surpris de découvrir que finalement nous autres mecs et notre masturbation quasi quotidienne (je décompte les jours de grosses fatigues qui font baisser la moyenne) , étions loin du vice avéré et féminin pour la chose . Hommes qui me lisez , sachez le : ces filles , que vous regardez avec des yeux émus comme des petites princesses toutes mignonnes et innocentes , sont de pures et infâmes vicieuses obsédées sexuelles .

Si je disais qu'une copine m'avait un jour avoué se branler a 6 ans sur les genoux de son père , je suppose que peu de personnes me croiraient . Le fait est que les récits se recoupant , je dois bien finalement me résoudre a accepter cette infamie .

Et a la croire aussi quand elle avouait chercher en priorité le siège vibrant des vieux bus toulousains .

(...)

A l'issue du repas , il fut décidé de faire un passage par le sexy center , une espèce de sex shop n'assumant pas son nom et tentant de s'affubler des apparences d'un simple centre commercial , afin d'atténuer les scrupules de clients potentiels et qui auraient peur de s'afficher au milieu de godemichés et autres sympathiques instruments délicats .

En ce qui me concerne , c'est raté les gars . Quel sale moment j'ai passé ...

Lorsque nous arrivions sur place , je me souviens avoir été frappé par le fait que l'endroit soit éclairés de néons ne laissant absolument aucune , mais aucune chance de passer inaperçu , et pire , allaient montrer a quel point je n'étais pas a l'aise lorsque mes yeux révulsés tombèrent nez a nez si j'ose ainsi m'exprimer avec une bite de 30cm de long et 10 de diamètre . J'ai passé quelques minutes a chercher sur la boite la mention "toutes les tailles ne sont pas réalistes" .

Le plus dur était de trouver un moyen de contrôler ma nervosité poussée a l'extrême . Ca donnait ca dans ma tête : "Ok Nico , croise les bras . Non , ça fait guignol . Ok , mets les dans tes poches . Non ! Quelqu'un va croire que tu te touches . Mets les dans tes poches arrières . Ok , c'est mieux . Mon dieu , comment font elles pour rire ? Ne se rendent elles pas comptent que les couples les voient s'interroger sur l'achat d'une énorme bite a rayures sensations extrêmes ?"

Ok , je n'aurais pas été plus mal a l'aise si j'avais été surpris par mon père en train de faire l'amour avec ma copine , croyant naïvement avoir l'appartement a moi tout seul .

Rectification : j'avais été moins mal a l'aise quand l'infamie m'était arrivé .

Je tentais bien inconsciemment de me donner la mine d'un type qui serait la juste pour faire une étude sur la qualité de l'air dans un centre commercial et qui aurait pris la décision de le tirer au sort , tombant manque de bol sur le seul sexy center de la région . Ceci pour dire que non , je n'étais pas la pour me rincer l'œil ou pour expérimenter , je suis innocent et lâchez moi la grappe .

Je viens de comprendre pourquoi il m'aura fallu 2 mois pour faire cet article .

En fait , mis a part le rayon DVD que j'évitais soigneusement , trouvant révoltant l'idée d'acheter un film de cul (ok , je les télécharge , mais c'est pas pareil , alors hein !) , j'avoue quand même avoir fini au bout d'un temps d'adaptation (soit 20 minutes a suer et trembler de mes jambes plus qu'un Parkinsonien en phase finale) a jeter un coup d'œil sur l'attirail exposé , médusé par certaines de mes découvertes .

Franchement , personne ne me fera échanger ce bon vieux sopalin pour un vagin portatif . Berk .

Je restais en revanche quelques minutes dubitatif devant le rayon "lingerie masculine" , quoique pour être franc je ne vois pas grand chose de masculin la dedans . Un string pour mec ? Non mais est ce sérieux ? Quelqu'un pourrait il sans mourir d'une crise de rire monstrueuse m'imaginer , moi , avec mon tendre duvet de poils sur mes fesses (sic.) , en string ?

Zut , je vais perdre quelques lecteurs morts d'une crise cardiaque fulgurante sur ce coup .

Je suis sorti du sexy center comme groggy , un peu dans le même état qu'après un oral décisif comptant pour la validation d'une foutue licence de droit (avec le même cuisant sentiment d'échec d'ailleurs) , difficilement soutenu par mes jambes flageolantes et les mains moites , avec l'impression d'être le mec le plus coincé de France , d'Europe et pourquoi pas du monde .

Mais souriant a l'idée qu'une soixantaine d'étudiants de première année de droit trembleront devant leur chargée de td cette année , sans savoir que le tube de rouge a lèvre de couleur rouge (je fournis les dimensions sur demande) de cette dernière est muni d'une pile ...


Par Kane - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Lundi 11 septembre 2006 1 11 /09 /Sep /2006 20:59
Une soirée au bar « la maison » …

Quelques mois plus tôt , Mat et Moi avions , lors d’un échange court mais bref sur un sinistre (et particulièrement glacé) parking paumé du coté de Balma , fait le point sur nos situations sexuelles respectives , et pour être franc , nous n’en menions pas large l’un comme l’autre . 

Les hommes ont de grands débats existentiels sur le sujet .
Plus ces débats sont réguliers , plus c’est mauvais .
 
A l’époque donc , nous nous étions inquiétés sur des problèmes aussi déconcertant que l’orgasme féminin , la difficulté de parvenir a l’orgasme féminin (ou pour être précis et surtout pas ambigu , pour faire parvenir notre moitié a son orgasme , je préfère cette formulation) , la fatigue que puisse procurer une levrette sur une main (l’autre étant prise dans une activité frénétique) , et autres pléthoriques soucis que puissent procurer nos coïts respectifs .

La copine de Mat lisant ce blog , je ne préciserais pas quels problèmes étaient ceux de Mat . Mais si elle ne me tape pas trop , je lui communiquerais joyeusement la liste .

Bref , pour en revenir a notre discution au bar « la maison » , nous avons pu agréablement constater que les petits soucis qui naguère nous minaient plus qu’une banale zone démilitarisée Nord Coréenne faisaient vraisemblablement parti du passé , que nous étions des bons coups et qu’elles allaient voir ce qu’elles allaient voir , dans l’hypothèse ou elles n’auraient pas déjà vu .

Au moins jusqu'à notre prochaine discution sur un parking .

(…)

J’ai commencé ma carrière sexuelle selon moi particulièrement tard (donc trop , tard) , ce qui était d’autant plus frustrant que la version officielle selon laquelle je m’étais fait dépuceler a 16 ans sur une table de ping-pong (et dire que les autres puceaux m’ont cru …) m’obligea un temps relativement conséquent a inventer de pieux mensonges pour garder une certaine crédibilité .

C'est-à-dire pendant 2 abominablement longues années .

Ma première expérience sexuelle était plutôt sympa . J’ai eu la chance que se soit fait au calme , chez moi , dans un lit taille adulte (je prie pour que mes parents ne lisent jamais ses lignes vu que les lits adultes n’étaient pas pléthoriques chez eux …) et par une fille qui somme toute avait une certaine maîtrise dans son domaine .

Elle a commencé 4 ans avant moi , je ne pouvais pas rivaliser .

Comme nombre de mes semblables , j’ai passé des années a me demander si j’étais un bon coup . Le fait est qu’après réflexion et une certaine quantité d’expériences avec un nombre de filles dont je tente que très difficilement de cacher a quel point j’en suis atrocement orgueilleux (ok , j’ai couché avec 18 Filles . Non , je ne suis pas le maître du monde … non , je ne suis pas le maître du monde …) , j’en suis venu a la conclusion suivante .

J’ai été pendant trop d’années un coup lamentable .

Pour ma défense , je dirais que je ne devais probablement pas être tellement plus mauvais que les ¾ des mecs encore en activité et dont les ex me confient un jour ou l’autre leurs piètres performances .

 
Les filles ne savent que se plaindre .

Qu’est ce qu’un mauvais coup ? J’ai passé des années a me poser cette question , et pas uniquement parce qu’après que j’ai forcé sa messagerie en répondant a sa question secrète , une ex changea son ancienne question par une beaucoup plus personnelle , sinon vexante : « pourquoi Nico ne sera jamais un bon coup ? » .

Ok , j’ai passé des nuits entières a chercher la réponse a sa question secrète .

En dehors de cela , je pense que l’erreur principale que je pouvais faire dans ma tendre jeunesse était , en même temps que je fasse l’amour , d’avoir une multitude de réflexions peu anodines se bousculant dans ma petite tête , comme « est ce qu’elle aime bien ça ? Et ça ? La , elle a eut mal ou je me trompe ? Est-ce qu’elle le pensait quand elle disait que ma b*** avait une forme bizarre ? » .

Et le drame reste qu’il m’arrivait de penser a voix haute .

Aujourd’hui , je pense que je suis un bon coup parce que je me suis posé ces questions , mais surtout et aussi parce que je me les poses plus . Dans le fond , être un bon coup c’est savoir que l’on en est un .

Et que personne ne vous fasse remarquer le contraire .

Par Kane - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Vendredi 1 septembre 2006 5 01 /09 /Sep /2006 20:10

Alors que j’ai été pendant un temps trop conséquent cet été dans la situation assez paradoxale d’avoir peut être quelqu’un sans en avoir l’extrême certitude , ce qui j’en conviens était une situation Nicolesque a laquelle j’ai déjà été toutefois un certain nombre irraisonnable de fois confronté , je fais un petit point sur le célibat , qui comme nombre de personnes le savent est un de mes sujets de prédilection .

Et une source d’angoisse sans commune mesure , également .

J’ai eu l’occasion de vérifier avec ses derniers mois de célibat que nombre de personnes n’abordent pas le célibat du tout de la façon dont je l’envisage , ou plutôt subit , et que lorsque règne sur mes nuits un désert sexuel n’ayant d’égal la vie sentimentale de Farinelli , nombre de personnes s’affirmant célibataires n’oublient pas pour autant d’avoir des plans culs qui d’un leur permettent de garder un sourire serein susceptible de les faire rebasculer vite dans une vie de couple , de deux attisent chez moi une jalousie mal dissimulée .

C’est vrai , c’est agaçant ces gens qui s’envoient en l’air pendant qu’on est misérablement réduit a une sexualité limitée a sa main droite …

D’autant que si certains semblent se satisfaire de la masturbation en solo (je le précise , car pour l’avoir essayé , je peux dire que la masturbation " collective " , enfin je vais dire en couple pour ne passer pour plus dépravé que je ne le suis déjà , bref , cette masturbation la est donc plus que satisfaisante) , personnellement et bien que je n’y coupe pas , je ne supporte que de moins en moins bien ce sentiment atroce qui m’envahit environ ¼ de seconde après un minable orgasme , un je ne sais quoi de " Bon , ben c’est pas tout ça mais j’ai l’air con la … "

 

Le fait qu’a 15 ans je rajoute a mes petits plaisirs solitaires un ingrédient aussi insolite que de l’Isio 4 rendait a peine moins fort ce sentiment d’inutilité que j’éprouve après ce fichu ¼ de seconde …

Oui , je sais , de l’isio 4 …

La masturbation ne m’apportant donc pas une satisfaction me permettant d’assouvir la faim de sexe qui m’obsède , mais ceci étant pas plus que tout mâle normalement constitué , il m’arrive donc en période de diète sexuelle allongée d’en venir a l’insoutenable .

Comme par exemple réviser drastiquement mes critères de sélection féminine .

… Il m’arrive de dire en rigolant que si j’étais une fille , je serais une pute .

Alors qu’aujourd’hui j’approche de la vingtaine de filles dont j’ai pu avoir un jour les faveurs (que cela est pudiquement dit pour englober levrettes ou autres amazones !) , je dois bien concéder que je n’ai pas couché qu’avec des filles avec qui je m’afficherais plus d’un quart d’heure en temps normal .

Le plus paradoxal dans l’affaire reste d’imaginer que celles que je n’englobe pas la dedans doivent être celles qui justement n’osent avouer avoir passé ne serait ce qu’une nuit en ma compagnie …

On est toujours la honte de quelqu’un . Et particulièrement quand on tient un blog , d’ailleurs .

Par Kane - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Lundi 28 août 2006 1 28 /08 /Août /2006 20:05

L’homme invisible , l’homme invisible … mais oui ! J’adorais ce film ! D’ailleurs , étant particulièrement imaginatif en cette lointaine époque , je rêvais moi-même d’être un jour invisible et de pouvoir faire plein de choses terribles sans avoir a en assumer les conséquences.

Ok , je le concède . Il me serait toujours aussi utile de savoir me rendre invisible aujourd’hui .

Bizarrement , le film ne commence pas comme dans mes souvenirs . Est-ce une suite ? Bah , on peut toujours jeter un coup d’œil , de toute façon il n’est que minuit .

… Etonnant cette façon de commencer le film sur voix off . Le type , il parle comme s’il avait fumé 10 bédos en même temps , d’une voix plus pausée qu’un Clemenceau en rade de Brest .

Bref , le voila sur une plage , sans doute a la recherche de malfaisants a punir sans trop de prise de risque . Tiens , d’ailleurs voila une méchante . Ça se voit , elle attend la a rien faire .

Ben oui , ça se voit qu’elle ne sait pas lire , elle tient son bouquin a l’envers .

Ah ah . Il est jovial l’homme invisible . Il profite de son super pouvoir pour lui ôter son soutien gorge , qui ceci dit entre nous , ne cachait déjà pas grand-chose . Bon soit , si c’est une méchante méchante , elle l’a pas volé . D’ailleurs elle s’enfuit sans demander ses restes , l’homme invisible magnanime ne la poursuivant pas pour la corriger comme elle le mérite .

 

Hollywood a bien baissé , cette musique niaise de fond est insupportable .

Out l’homme invisible . Voila que la caméra s’attarde sur une brunette qui visiblement ne peut être l’héroïne , ayant indéniablement quelques carences mentales . Ben oui ! Attend , j’ai jamais vu une fille douée de raison se laver 1° au gant de toilette 2° en plein milieu de son salon . Vivement que la prod la fasse disparaître dans une mort tragique , c’est un thriller que je veux voir moi !

Mais quel est l’empaffé de compositeur qui a écrit cette merde de musique ?

Tiens , j’avais vu juste . La brunette n’est que la boniche d’un couple l’ayant sans doute prise en pitié . En revanche , la je dis que le scénariste rigole des genoux . Qu’elle regarde le mari avec une expression " je me retiens ou je te viole de suite ? " devant la femme de ce dernier , que le mari lui lance un sourire sans équivoque et que sa femme ne le réprimande qu’avec un " ben te gêne pas ! " avec un sourire niais , tout cela n’est pas très cohérent .

Normalement , les papiers du divorce devraient déjà avoir volé par-dessus la table .

Alors la , je ne comprends plus tout . Enfin , je veux bien que la boite qui m’est foutu ce film veuille attirer un public large , particulièrement de voyeurs / frustrés / fans de la masturbation au cinéma , pourquoi pas . Mais a mon avis le film pourra difficilement recevoir l’appellation grand public . Pour ce que j’en dis …

… mais c’est vrai que la , que le mari prenne sauvagement sa femme au milieu du petit dej , je ne vois toujours pas en quoi l’homme invisible pourra intervenir et sauver le monde .

Tiens , le scénariste a compris que son film tenait pas debout et a laissé les 2 cons a leurs ébats grotesques . Dommage qu’il n’ait trouvé que la brunette a filmer pour changer , mais bon , avec un peu de chance la malheureuse va se faire agresser , l’homme invisible va la sauver et massacrer les méchants , et le film aura enfin un début de trame convenable .

Et puis peut être qu’avec un peu de violence , la musique accompagnant le film sera couverte par le bruit des râles des blessés .

… Mais ! Mais ! Arrête ! C’est quoi cet homme invisible ! En plein bar !

Mmm ? M6 ? Dimanche soir ? Ah … ok , j’ai compris .

Par Kane - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés