Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 12:24

(Dommage que cet excellent jeu de mot ait déjà été inventé par une armée de copieurs en avance, sinon je déposais un dossier pour le Goncourt).



J'ai un gros défaut. Bon, disons, parmi le milliard d'autres qui émergent à la surface, parce que tel un iceberg, j'essaye d'en planquer une partie tout de même.

Donc, ce défaut disais-je, avant de me lancer dans une litanie sans fond mais je m'égare à nouveau, est que je n'ai pas de « but » dans ma vie. Ou pour être exact, ceux que je m'étais royalement assigné, eh ben ils sont déjà atteints depuis 3 ans. Soit quand j'avais 24 ans, et que j'étais encore loin de ces putains de 30 ans qui se rapprochent et qui picotent un peu, quand même.

Quand j'étais un joyeux gamin insouciant se demandant comment finir ce putain de donjon de la tortue dans a Link to the Past, mon adorable padre se faisait un plaisir de me faire redescendre de mon insouciance en éteignant la console au moment pile où je venais enfin de trouver le marteau tadadadam!, et en me lancant devant l'éternel une malédiction que la féé carabosse elle même eut trouvé un peu corcée, tout de même :
« à force de glander, tu finiras célibataire pousseur de caddies sur un parking de Super U de Roubaix ».

Faut avouer que le daron avait la formule qui fait réfléchir, tout de même.

C'est ainsi qu'à défaut d'avoir un objectif de vie, j'avais dès mon plus jeune age un objectif de vie à éviter à tout prix, et je m'employais au plus tôt à combattre point par point les éléments de la malédiction paternelle.

Célibataire ? Tel Napoléon débarquant de l'ile d'Elbe pour 100 jours de rappel, une tournée triomphale sponsorisée par Universal et Coca-Cola et évidemment Havas Voyages qui ne savait plus comment convaincre le touriste du 19ème de visiter l'ile de St Hélène, j'ai volé de clocher en clocher, ce qui par une jolie métaphore signifie de filles en filles entre mes 18 et 23 ans jusqu'à atteindre un nombre de conquêtes pas toutes si anavouables clairement indécent, et que seul un curé Irlandais pourrait prétendre pulvériser mais le terme est mal choisi.

Ce qui fait donc que à 23 ans, j'avais trouvé la Brune de ma vie, et que cet objectif là était donc atteint. Et comme l'aurait si joliment dit Link, Tadadadam.

Roubaix ? Déraciné (sic) de Paris à l'age de mes 10 ans au motif d'une mutation professionnelle de mon Padre à Toulouse, j'ai mis 6 ans à me faire accepter par les petits Toulousains, peu amènes à l'endroit de mon accent « qui ne chante pas » (prononcer : qui neuchâneuteupâs » et de mes habits disons très Sergent Major, particulièrement adaptés dans la banlieue riche juste snob de Paris d'où je venais mais qui détonnait un peu avec le look particulièrement décontracté des Toulousain(e)s (j'ai vu mon premier nombril d'une fille dès mon arrivée à Toulouse. En classe de Cm2).

Séquence révélation : non, les acteurs de Hélène et les garçons ne sont pas "mal fringués mais ouf c'est parce que c'était les années 90". On trouve encore ce look coincé, coloré et ridicule dans le 9-2, comme on le désigne, la haut, dans le Nord.

Par conséquent, et étant donné le temps d'adaptation qu'il m'a fallu pour abandonner les pantalons en velour marrons et sweets rouges et jaunes, je n'étais pas prêt d'aller chercher fortune dans le Nord. Exit Roubaix, et dura lex sed lex, donc.

Pousseur de Caddies ? Si mes études n'ont pas été aussi brillantes qu'une tache de mazzout sur un morceau de ballast, c'est aussi que je me suis appliqué très tôt à accumuler les petits boulots qui me surqualifieraient pour pousser des caddies, et qu'un patron de Leclerc recevant mon CV par l'intermédiaire d'un cabinet de recrutement ne se dise pas instantanément « lui ! C'est l'homme qu'il me faut pour pousser mes caddies ! ».

Bac+9, il ne vous reste plus qu'à faire les caissiers dans un Tabac, livrer des pizzas, vendre de la défiscalisation pourrie et répondre à des appels sur un standard pour éviter ce sombre destin.

Bref, louant aujourd'hui donc un appartement plutôt sympa de 60m² pour 600 €uros (Parisiens, haissez-moi) en plein centre-ville de Toulouse où il ne pleut pas trop (Parisiens, re.), avec un très, très bon boulot de responsable juridique d'une société qui ne l'est pas moins (bonne), et une petite amie vraiment, vraiment très jolie (et intelligente, il paraît qu'il faut le préciser pour ne pas faire sexiste), j'ai pulvérisé à ce jour les médisantes incantations paternelles de ma jeunesse, et à priori, j'ai tout pour être heureux.

Problème : au fait, ca veut dire quoi « être heureux ? »
Question Subsidiaire : on fait quoi quand on a atteint les objectifs primaires, chef ?

Ben ouais. Franchement, j'ai beau chercher, je ne sais absolument pas de quoi je pourrais faire les disons 50 prochaines années, si le café/la cloppe/mes nuits raccourcies/mon alimentation à base de sucre plus que douteuse/ma consommation effrenée d'alcool les soirs de cuite, il y'en a/ma tendance à prendre mon petit dej seulement à partir de 19h30 n'ont pas ma peau avant.

Ok, ce post est peut-être mon testament, si je me relis bien.

Bref, en partant du principe que j'ai 50 ans devant moi, mais bordel de dieu, que vais-je bien pouvoir faire ? D'aucun semblent avoir trouvé la solution : on se marie (5 ans de gagnés au passage, 1 pour la préparation et le jour du mariage, 4 pour -tenter de- s'en remettre), on fait des gamins (25 ans de perdus. Une astuce un peu déloyale, tout de même), on achète une voiture scénic MAIS toute équipée (un endettement conséquent et un amour propre meurtri pour plusieurs années pour le mari qui s'est vu imposer un scénic au lieu de la BMW sport qu'il convoitait naivement, le naif), ou enfin, et là on parle du graal du bon Français parce que ce sont le Président et le Premier ministre qui le disent, on achète une maison.

Et là, c'est le ponpon, entre paiements de taxes foncières, refaire la toiture car le précédent propriétaire y a laissé une colonnie de rongeurs s'y installer, abattre cette cloison car tu comprends ca fait plus d'espace et t'as vu la luminosité gagnée (non les amis, abattre une cloison ne fait pas gagner de l'espace : agrandir la maison ou en changer, oui. Ndlrnicolesque), s'angoisser sur le remboursement de mensualités variables mais c'était une bonne idée au départ car les taux étaient faibles sauf que la, bref, la maison, c'est le joujou de l'adulte qui ne savait plus quoi faire. Le tadadadam du Link qu'il a en lui, quoi.

Je sens que je vais me faire des amis avec mes contacts sur Facebook, moi. Notamment.

Et donc vous l'aurez bien compris, tous ces objectifs me barbent au possible. Mais alors diantre et damned, que faire ?

Je m'en vais de ce pas combler mon absence de repas avec quelques (quintaux de) litres d'alcool et j'y réfléchis.


NB : pour rappel, parce que mes fidèles lecteurs ne seront plus là pour me défendre vu qu'après 6 mois d'absence blogique, ils ont du finir par se lasser : ce blog est humoristique. Et je ne pense que très peu ce que je dis, hein.


Pensez-vous.

 

l-aventure-dont-vous-etes-le-heros.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

aventurier 28/01/2014 12:23


Moi en fait dans "pousseur de caddies au SuperU de Roubaix", il n'y a que Roubaix qui me dérange vraiment à cause du climat ;). Après le bonheur est à un endroit différent pour chacun d'entre
noux, et je suis sur qu'un pousseur de caddie a autant de chance de le trouver qu'une personne avec une profession au nom bien plus ronfflant :D

Saya 03/06/2011 17:18



Bouuuuuuh nan mais c'est quoi ce BINS !! Attends tu rigole ou quoi y a des millions de choses à faire ... Bon là tout de suite heeeeuuuu j ai pas d'idees mais c'est super d'avoir accompli tes
objectifs ....maintenant faut juste savoir de quoi tu a vraiment envie, un nouveau truc qui te fasse vibrer (ouuuuh) bref tu vois le genre et je pense que partir de Toulouse est une tres bonne
idee ! decouvrir de nouvelles tetes, de nouvelles choses ne pourras être que benefique.


Bon je m en vais, heureuse d avoir decouvert ce blog, pleins d humour ( C'est Harissa 57 de twitter pour infos ;)



Nicopoi 07/06/2011 02:47



Merci Harissa, j'espère que tu reviendras sur ce blog, qui devrait -enfin!- être actualisé :)



Julie 29/03/2011 14:07



Oh la mauvaise idée d'enfin lire ton blog!! Je vais y passer l'après midi!!:)


Moi j'attaque bientôt mon début de deuxième quart de siècle (comprendre 26ans;) et je n'ai encore rien sur ma to-do list : encore en thèse, donc pas de job, pas d'appart à moi, pas de bébé en
route, un mec depuis 2 mois... Si ça me fait un peu flipper (ok beaucoup), j'aime bien aussi ne pas encore savoir ce que je vais faire de ma vie, et même quand j'aurais trouvé (j'y crois j'y
crois), me dire que rien n'est définitif. Penser à l'après thèse, c'est réfléchir entre juriste en entreprise, en collectivité, avocat...moi je me dis juste que je trouverais une opportunité qui
me donnera envie de me lancer dedans...pour le temps qu'il faudra.


Bref, pas très compréhensible tout ça, juste te dire, que ne pas savoir, flipper, s'interroger...ben c'est un peu ça qui rend le tout intéressant (et légèrement dangereux pour la pression
artérielle je te l'accorde ;).


Allez je file lire les autres articles...c'est pas comme ça que je vais trouver ma voie!!



Nicopoi 30/03/2011 10:28



Tu as bien fait de préciser "26" ans, j'étais déjà en train de t'estimer à 50 ans. Les maths et moi ...


Je t'accorde que lire mon blog est contre-productif, mais peut-être y trouveras tu toutes les erreurs à ne pas faire ? :)



Soso 25/03/2011 12:37



Désolée mais à part laisser un commentaire sur un ancien post, je ne sais pas comment te faire passer un message... Ouais, j'ai pas Twitter... J'ai peur que ça me bouffe la vie ! :p


Bref, tout ça pour dire que j'ai fait un p'tit concours et qu'à force de lire tes twits et ton blog, j'aimerais beaucoup voir ce que tu en ferais :) 


voilà le lien : 


http://lachroniquedesoso.over-blog.com/article-envie-d-un-peu-d-exotisme-concours-70124632.html


Tchô !



Nicopoi 30/03/2011 10:26



Je regarde cela de suite :)


Et merci de lire mon blog !



Soso 06/03/2011 11:47



Un feedback de feedback rien que pour ta tronche ! 


http://lachroniquedesoso.over-blog.com/article-twit-twit-68715348.html


 


:)



Nicopoi 07/03/2011 16:41



Sur Internet, tout le monde vous entendra Twitter ^^


Excellent, merci !



La Célibataire Est 05/03/2011 02:30



"ça veut dire quoi être heureux ?" ... grande question, s'il en est  .... 


C'est sûr que ça doit faire bizarre d'avoir réalisé tous ses objectifs avant ses 30 ans ... je ne saurais que te dire ...


Moi, c'est le contraire ... je me prend 30 ans cette année ... et j'ai l'impression de ne pas avoir fait la moitié de ce que je voulais faire ... et je compte bien y remédier ! :0))


En tout cas , je découvre ton blog ce jour ... et j'aime beaucoup ...


xxx



Nicopoi 07/03/2011 16:42



Merci pour ton commentaire, ca devient si rare ! Au moins autant que mes posts :)



Angie 11/02/2011 15:46



Je ne sais pas vraiment comment je suis arrivée sur ton blog, je errais sur la toile, bref.


Pas déçue du tout de ma visite! :)



Nicopoi 18/02/2011 13:01



Et moi, je ne suis pas décu du tout de ta visite ^^


Reviens quand tu veux !



rocepe 20/01/2011 19:34



La liberté sur le net? Quelques décennies de gagnées^^


Ou poster plus souvent...



Nicopoi 21/01/2011 10:48



Ca, c'est sur que 6 mois sans poster, ca allait pas passer comme ca.



chérie Blossom 19/01/2011 20:52



J'ai beaucoup ri  et c'est tr`s bien écrit.


concernant, le manque d'objectifs après réalisation des premiers j'ai envie de te répondre ...


" et quand tu as enfin eu l'épée tadadam, tu as fait quoi?"


Chérie Blossom qui va aller lire les autres articles !



Nicopoi 20/01/2011 12:59



Comme le résumait si bien cette publicité pour le jeu à l'époque :


http://idata.over-blog.com/0/54/17/76/S4/Pub-Zelda-Super-Nintendo.jpg


... c'était jamais fini ^^


Merci pour ton commentaire :)



L'illustre inconnu 19/01/2011 15:32



Mouais, tu te perds dans des apartés un peu longs ! Dommage.


Sinon j'aime bien ton style enjoué et (volontairement) optimiste :-)


J'ai bien peur d'être bientôt dans ton cas (mariage, mômes, voiture, maison, etc.), j'en flippe d'avance!!!



Nicopoi 20/01/2011 13:00



Je sais, je suis particulièrement lourdingue à faire des phrases à rallonge, j'étais le cauchemard de mes profs de Français qui corrigaient mes rédactions, et le
bonheur des firmes qui commercialisent l'aspirine.


Je t'aurais bien recommandé s'agissant de ta situation personnelle de fuir tant qu'il en est encore temps, mais ta moitié pourrait m'en vouloir ^^