Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 13:41
Le carnage a commencé terriblement tôt .

Je ne veux bien évidemment pas parler de celui qui résultat de l’appréhension légitime de ma Brune à prendre l’avion , chose à laquelle elle était aussi habituée qu’à conduire une voiture sans chauffeur d’auto-école à ses cotés , ou dans un même ordre d’idée , accompagnée d’un Nico limite paniquant à la vue de sa brune lâchant le volant tout en hurlant « aaah , c’est trop tard ! »

Il n’empêche , qui eut cru qu’une brune paniquée de prendre l’avion puisse avoir une pareille poigne ?

… Un instant , j’ai l’impression que le greffon de ma nouvelle main part en vrilles ? Ah , non .

Bref , si ma main se retrouvait littéralement aplatie comme un banal juge DeMort au moment du décollage , ce n’était pas le carnage que je voulais évoquer séant .

Parler de notre prise de contact avec le pays de la langue de Goethe , ca , oui , c’était mon intention .

(…)

Déjà dans l’avion , c’est moi qui pour le coup ait commencé à paniquer en entendant les premières bribes de langue Allemande jamais entendues de mes (belles) oreilles , du moins en dehors d’un énième film sur la seconde guerre mondiale , et en dehors des cours d’Allemands qui m’avaient été prodigués au Cm2 .

J’ai été terriblement décontenancé de constater que 1° les Allemands ne passent pas leur temps à hurler comme des forcenés 2° ne chantent pas des petites chansons évoquant le parcours d’un capitaine imaginaire au moins aussi sympathique que le captain igloo .

Lorsque l’avion a enfin atterri à Berlin , l’appréhension n’a disparue que pour laisser place à une franche angoisse .  Et si les Allemands ne parlaient pas un mot d’Anglais ? Et si mon Anglais aussi boiteux qu’un unijambiste parkinsonien n’était pas compris ? Arriverais-je à masquer mon désarroi à ma brune , incapable de comprendre une phrase d’Anglais qui ne fasse pas partie intégrante des paroles de Hello Goodbye des Beatles , si le patron de l’hôtel est un tueur fou et qu’il nous a laissé que 5 secondes pour partir de l’hôtel avec l’intégralité de nos abatis ?

Cette dernière pensée me rassurait : au moins , en cas de problème , je n’aurais qu’à laisser brune en couverture (« ne bouge pas , je reviens ! ») le temps de joindre l’ambassade de France .

… à Bohn .

A l’aide d’une signalétique très claire faite à l’attention des débiles ou touristes Français (quoi , pléonasme ?) , nous arrivions à quitter l’aéroport de Schoenefeld , à trouver sans trop de difficulté le train qui devait nous amener dans le centre ville (« Sorry , Do you know what is the good train for Berlin ? - Désolé , nous sommes Français comme vous et n’en savons rien … ») , et 20 minutes plus tard , après avoir pu légitimement nous interroger durant le trajet sur le fait que Easyjet ait ou non mentionné que ses vols sont en réalité des voyages dans le temps , nous débarquions enfin dans le centre de Berlin , à « AlexanderPlatz » .

… Et il fallut à brune faire montre une nouvelle fois d’une poigne d’acier (m’en fous , deux mains en moins chez moi , faudra pas qu’elle s’étonne si ses seins venaient à se sentir seuls les 3 prochaines années !) pour empêcher le Nico de remonter illico dans le train du retour .

Parce que les aminches , laissez moi vous dire que AlexanderPlatz , et plus généralement , ce que l’on appelait Berlin-Est jusqu’à ce que ce que le mur de Berlin ne prenne l’allure de la ligne Maginot , cela surprend tout de même un brin .

Même que ca picote .

Des Gigantesques immeubles de béton armé , à faire passer La Défense pour un modèle de ville écologique ; des bâtiments subsistant de la seconde guerre mondiale , traces de balles en prime , tellement noirs que l’on se croirait dans une ville charbonnière du Pas de Calais ; des avenues tellement larges que même moi , je n’arrivais pas à me casser la figure sur les bordures de trottoirs , tout simplement parce que pour atteindre le bout du trottoir , il m’aurait au moins fallu une boussole !

J’étais pas dans mon élément , quoi .

(…)

Brune et moi , après 35 minutes de marche dans un froid sibérien , arrivons à l’hôtel .

Gutentack , euh , i’m sorry , doyouspeakinglish  ?

L’employée me regarde bizarrement .
Ce en quoi je ne la comprends que trop bien , du moins à posteriori .

Yes , what can I do for you ?

Sauvés , une langue amie , pensais-je furtivement entre deux souffles où je tentais de prendre un rythme cardiaque proche de la normale .
35 minutes à porter la collection d’altères de Brune , ca fatigue .

Euh , We have a reservachion at the name of Poi-rier .
- ok … mmm … sorry , how do you write your name ?
- bon , so it’s Pi-Ow-i-ere-i-euw-ere , like , euh , you know , an arbre fruitier .


Que se soit en Allemagne ou ailleurs , il faut absolument que j’arrête de présenter ainsi mon (détestable) nom .
Parce que là , probablement que je ne suis pas passé une nouvelle fois loin de l’asile .

(…)

Les voyages à l’étranger , c’est en tout cas l’occasion idéale de mettre à l’épreuve son anglais et de vérifier que les 14 facilement obtenus à la Fac étaient des 14 d’estime plus que de réalisme .

Non , parce que je n’arrive toujours pas à comprendre comment j’ai pu me débrouiller pour que nous nous retrouvions avec une chambre à 2 lits séparés par un gouffre au moins aussi abyssal que celui qui constitue l’intérêt majeur des chutes du Niagara .

Le ton du séjour était donné .

Reichstag.JPG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mat 16/03/2008 11:29

Si tu cherches bien, tu as vu au moins un film de 90 minutes (à Pi près) en allemand sans sous-titres me semble-t-il. Grüt and Grüten isn't it?

Nicopoi 18/03/2008 17:46

C'est malin , j'ai maintenant du expliquer à Brune que l'on avait regardé à 17 ans chez Ben un porno tellement moche que j'en ai encore des frissons d'horreur , et que j'ai été dégouté à vie du por... Non , faut pas déconner non plus , quand même .Disons dégouté 10 minutes .

miss luna 13/03/2008 18:43

pas de souci pour faire l office de tourisme, je commence a connaitre les arnaques a touristes du coinsi avec brune vous voulez venir faire un tour, carrement, a moins que tu aies peur de confronter deux brunes ressemblantes...biz des canaux !

Nicopoi 14/03/2008 10:13

Ou ce qui pourrait être marrant , c'est que tu consignes toutes les erreurs à ne pas faire sur place , que tu attendes qu'on aille à Amsterdam avec brune pour visiter , et que tu regardes combien de ces erreurs que tu avais relevé nous aurons fait quand j'en parlerais dans un post .Je parie sur un perfect .

foxy 13/03/2008 14:26

a voté! ^^
et dis, dis quand tu seras une star, tu me mettras en lien sur ton blog?
A ce soir starlette.

Nicopoi 13/03/2008 17:25

Mmm ... Ca me semble compromis pour que je devienne une star , mais pour te mettre en lien , ca oui , pas de problème !:)A ce soir .

miss luna 13/03/2008 11:15

hey nico !ah ah ah ! on veut la suite ! paske ca fait maintenant 2j que tu as poste le second episode de berlin mais crois pas que tu vas faire durer le suspens 1 mois complet ! c koi cette arnak ??? ecris !et dis toi que l'allemand compare au neerlandais c presque du francais ! je viens d arriver a amsterdam pour 5 mois et ces fous disent "rhoutentarh" pour dire bonjour...............................sauvez moaaaaaaaa !

Nicopoi 13/03/2008 17:24

Tu voudrais que je te plaignes d'être en Hollande ? Un coup de pied au cul oui ! Et prends des notes , je veux savoir quels hotels sont sympas , quelles compagnies d'assurance rapatrient par hélico , et quelles morgues sont respectueuses envers les Francais malchanceux .Ah mais .

Sable de la terre 13/03/2008 08:57

Fais gaffe, cette invasion de commentaires gentils est peut être explicable par une invasion de gays qui en veulent à tes fesses... Attention, ils sont partout...

Nicopoi 13/03/2008 17:23

Après l'histoire que j'ai publié aujourd'hui (13 Mars - Nitroglycébrune) , il y'a fort à parier qu'il n'y aura plus beaucoup de gays qui en voudront à mes fesses ...D'hétéros ? Non plus .

Anaïs 12/03/2008 20:40

est-ce bien nécessaire de connaître cette langue si complexe ?  ben oui, sans doute, mais j'ai jamais pu m'y résoudre... sinon j'aurais pu blogguer en allemand.tu vois depuis que j'ai voté, je deviens presqu'adepte, ça a du bon de venir râler chez moi hein :pp

Nicopoi 13/03/2008 17:33

C'est une incitation à la ralerie !... j'aime bien ^^

Emil 12/03/2008 14:40

Après avoir longuement réfléchi (non pas trop en fait).Donc, après m'être gaussée en lisant cet article à base de Germains, et avoir lu, euh les autres articles que j'ai lus (mais pas tous j'avoue), j'ai décidé de solennellement voter pour ici au festival des romans (j'adore ce nom).Sauf que comme y'a plein de votes déjà, je me suis dit que ça allait passer inaperçu et ça aurait été moins chouette (ou pas).Sinon, à Berlin y'a (au moins) un hôtel avec des lits deux places, Propeller Island City Lodge, là, où toutes les chambres sont des oeuvres d'art (il a dit le monsieur qui les a créées), je viens de songer à ça.

Nicopoi 12/03/2008 14:51

C'est gentil , mais comme à mon habitude , j'ai omis ce qui m'arrangeait concernant l'hotel , qui au demeurant était limite magique : en effet , nous avons très rapidemment demandés à changer de chambre sitot que nous avons découvert le "problème" .Ben tiens , faut pas déconner non plus ! Un voyage à l'étranger avec ma brune sans sexe ? Et puis quoi encore ?Ps : merci pour ton intention pour le festival de romans , ceci étant , je suis très preneur de ton vote si tu veux , hein ! Après tout , il ne passera plus inapercu maintenant ! :)

Steph 12/03/2008 09:46

Je te lis depuis hier (me demande pas comment j'ai atterri chez toi, des liens de liens de liens...) et j'ai tout de suite accroché, ce premier billet sur votre séjour berlinois m'a fait éclater de rire (ce qui a dû sembler bizarre au collègue allemand qui partage mon bureau... parce que oui, ca fait 11 ans que je suis en Teutonie du Sud, je suis un peu maso). Donc, ca ne sera pas la dernière vois que je passerai ici, vivement la suite des aventures !Blonde

Nicopoi 12/03/2008 09:53

Alors ravi de te compter dans mes lecteurs Steph ! En plus , grâce à toi , je vais pouvoir frimer en prétendant avoir des visiteurs internationaux !Bon , je ne préciserais peut-être pas que sont tout de même des visiteurs francophones , c'est tout .Mais chouette !:)Ps : c'est devenu un concours du commentaire le plus gentil ces derniers jours , ou quoi ?

Foxy 11/03/2008 19:29

ahahahaha.... l'humour nicolien...
Je veux oui qu'on se voit jeudi!! Je suis DJ et ça mon vieux ça veut dire que vous allez en prendre plein les oreilles... ^^

Nicopoi 12/03/2008 09:53

Quoi , y'aura du Over My Shoulder alors ?^^

Brune 11/03/2008 19:06

Ce que Nico, bien trop occupé à se moquer de mes exploits linguistiques, a omis de dire, c'est que chaque fois qu'il devait dire son nom de famille (soit chaque fois que nous allions à la reception, soit une bonne centaine de fois), il se sentait obligé de mentionner (à chaque fois) "It's a french name!", quand il ne se fendait pas d'un glorieux "Poirier like apple"...

Nicopoi 12/03/2008 09:54

T'es qu'une sale donneuse . Révise plutôt le deuxième couplet de Hello Goodbye , tiens .