Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
12 septembre 2006 2 12 /09 /septembre /2006 19:03
Une de mes plus grandes causes de consternation , et cela pendant des années , a été de constater que mes ex , moins d’un mois après m’avoir remplacé , semblaient avoir trouvé en mon remplaçant l’homme de leur vie .

Je m’explique , ne tirez pas encore .

Dans le fond , que je sois remplacé n’avait pour moi qu’une importance somme toute mineure . Je laisse aux filles cette étonnante tendance a vouloir que leur homme ait une expérience de vieux briscard cinquantenaire sans avoir jamais connu qui que se soit d’autre qu’elles .

Du point de vue de la cohérence , on ne peut pas dire que l’on soit proche d’un traité de physique quantique . D'un point de vue féminin , le raisonnement ce tient .

Non , ce qui me crispait était l’idée que ces ex ne pouvaient pas avoir changé plus radicalement qu’un Cat Stevens en quelques jours , et que pourtant , la ou moi j’avais sombrement échoué et que nos relations avaient fini dans les insultes (les avocats , ce n’est que pour dans quelques années) , un autre mec arrivait derrière moi et parvenait a en faire les plus parfaites petites amies .

J’ai mis des années a comprendre que ma théorie comme quoi ça aurait été moi qui en avait fait des copines modèles et que c’était un autre qui en profitait était au moins partiellement inexacte .

Sinon totalement , inexacte .

(…)

Un des grands avantages des td lorsque l’on est étudiant , reste que contrairement aux si peu chaleureux amphis ou l’on se retrouve englouti dans la masse anonyme des autres condisciples , le td favorise les rapprochements pour peu que l’on ait eu l’intelligence de choisir la bonne place , soit a coté de la fille la plus jolie et la plus célibataire accessoirement , et ce des la première séance .

Il serait possible de tourner de véritables documentaires animaliers sur le comportement des males lorsque l’un d’eux tente de prendre la dite place a un autre .

Personnellement , je me suis retrouvé entouré d’autres males , ayant la fâcheuse habitude d’arriver en retard à la première séance . Et aux suivantes , aussi .

Cependant , certains td permettent de redistribuer les cartes , notamment lorsque un prof un peu vieille école n’a pas compris qu’organiser des exposés revient a inciter les étudiants a faire des recherches de 10 secondes sur google et boire un verre pendant l’impression , et non pas les inciter a faire une recherche studieusement poussée en bibliothèque universitaire .

Pour certains , cette conception de l’exposé remonte a l’époque des TPE , en ce temps déjà lointain du lycée .

Bref , et cette année la , mon td d’anglais ne manqua pas à cette bonne vieille routine de l’exposé , et je me retrouvais a peine moins de 20 minutes après la fin du cour en train de déboucher la deuxième bouteille de rosé pendant que l’imprimante tournait a plein régime , entouré des 2 filles et du pote avec qui nous déblatérions sur la meilleure manière d’illustrer notre exposé , ou tout du moins de le rendre sympathique a nos condisciples .

La solution « acheter du Rhum commerce équitable » rencontra un certain succès .

Le vin aidant , je me rapprochais d’une des deux filles , qui bien que vraisemblablement non célibataire , avait une attitude pouvant laisser espérer que ce petit problème pouvait s’arranger sans trop de difficulté .

Quand une copine concède que son mec est un peu « trop rapide » a son goût , forcément que je dresse un peu l’oreille .

J’ai passé l’après midi avec elle , puis le soir , puis le suivant . Nous avions des discutions de confidents , je sentais qu’elle n’était plus heureuse avec son homme , qu’elle ne le trouvait plus assez attentionné , et que ces quelques moments passés tout les deux suffisaient a lui donner le sentiment qu’elle pouvait avoir mieux que ce qu’elle avait .

Soit la routine du couple , tout simplement .

Après que nous ayons passés une soirée supplémentaire dans mon appartement en compagnie d’un ami , je me décidais a la raccompagner , ce qui n’étais pas forcément une mince affaire sachant que j’aurais préféré qu’elle reste , qu’elle habitait a perpettes les oies , et accessoirement que je m’étais ramassé en bas de mon escalier et affreusement tordu la cheville devant elle , médusée .

J’ai boité une semaine , mais ce soir la je n’en montrais rien , outrageusement honteux . Et confus .

Alors que nous venions de sortir de chez moi , cela se produisit . Quelque chose d’inexplicable . Nous ne nous étions rien dit , n’avions jamais fait d’allusions quelconques , même pas minaudé fut ce un tantinet .

Et dieu sait que j’ai la drague voyante .

Mais elle s’est retournée . Son regard a percé mon cerveau en un quart de seconde , et j’ai su que c’était ça qu’elle voulait , et que moi aussi , je voulais plus qu’une soirée monopoly ce samedi soir d’Avril . J’ai achevé sa manœuvre en arrivant sur elle alors qu’elle n’avait pas fini de pivoter , et nous nous sommes embrassés .

Et pendant ce temps la , l’autre buvait des bières chez un copain a lui .

Il ne saura jamais a quel point nos bisous étaient doux alors que je la raccompagnais , encore moins qu’eut il passé son appel 10 minutes plus tard , personne ne peut dire ce qui se serait passé après qu’elle m’ait dit « on va chez moi ? » . Nous avions a peine pris la direction de son appartement qu’il l’appelait et sur une voix hargneuse , la seule chose qu’il trouvait a lui dire était « T’es ou !!!? » .

 Ils sont encore ensembles aujourd’hui . Et il ne sait pas , évidemment …

Partager cet article

Repost0

commentaires