Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
19 juillet 2006 3 19 /07 /juillet /2006 19:51
Mercredi .

Belle journée ! Je me lève enthousiaste comme jamais , traîne a peine moins de 15 petites minutes sous la douche , songe a me raser pour la première fois depuis plusieurs mois , néglige la moitié de mon café , bref , je suis dans un état dans lequel je n’ai plus été depuis …

Merde , je ne me souviens plus .

Bon , je concède que mon enthousiasme a ses limites , et que même si je suis plus que décidé a ranger mon appartement , je rencontre une certaine difficulté a passer a l’acte pendant les quelques heures qui défilent plus bêtement cet après midi qu’une armée Française pathétiquement connue pour ces échecs retentissants dans le monde entier .

Jamais vu une après midi passer aussi vite .

Alors que j’en étais a acheter du papier d’Arménie pour masquer les odeurs diverses et variées hantant mon appartement depuis une période récente de laisser aller ayant entraîné l’apparition de moisissures dans des bols attendant d’êtres lavés depuis quelques semaines , mon téléphone émettait l’odieux son de réception d’un message .
Et je reposais sobrement le papier d’Arménie .

Il faut savoir qu’un second rendez vous ne se confirme pas , il s’infirme . Des lors , le message que m’envoyait Clémentine ne pouvait qu’odieusement violer ma bonne humeur , bien que sur un ton passablement gentil elle me proposait malgré tout de reporter le restau initialement prévu au lendemain pour une raison aussi futile que le peu de suite dans les idées de son auteur envers ma personne ainsi induites .

Alors que moi , ma débordante imagination fonctionnait déjà a plein régime .

Reporter un rendez vous revient généralement a l’annuler . C’est vrai ! Pourquoi aurait on plus d’enthousiasme le lendemain pour une chose qui nous barbait au possible la veille ?
J’attendais toute la journée du lendemain le message d’annulation , qui arriva sous ces termes :
« Salut Nico , j’ai bien eu ton message . Je sais que c’est décevant mais ça me gène puis je le sens pas donc je ne vais pas venir . Me manque le grain de folie , je me dégonfle . Merci quand même , passe une bonne soirée » .

Elle aurait tout aussi bien pu dire « Tu es bien gentil mais non . Bye ! » …

Sachant qu’au moment ou je recevais ce foutu message , j’étais a mon bureau surchauffé , que les appels pleuvaient de plusieurs téléphones a la fois , que ce sms certes bien gentil venait de provoquer une certaine tension que mes interlocuteurs ne pouvaient pas ne pas remarquer (« Vous allez me l’épeler votre putain de nom ! ») , j’ai posé les téléphones , inspiré un grand coup et fait le point .




« Ok , ça fait plusieurs mois de célibat , de faux plans , d’illusions aussi douloureusement fausses que les chutes qu’elles ont entraîné , j’ai enfin rencontré une fille originale et je viens de me faire expédier plus vite qu’un préfet congédié pour avoir vérifié qu’une paillote soit réellement si inflammable que ça … Stop . C’est trop » .

J’appelais dare-dare la Clem .

Après 10 minutes d’un plaidoyer plutôt mal aisé en raison de la difficulté a plaider une cause aussi désespérée que la mienne , et également de la difficulté a méconnaître les regards assassins provenant du coté de mes collègues de travail , j’obtenais de Clem qu’elle vienne prendre un verre furtif en ma compagnie .

De toute façon , c’était soit furtif , soit elle venait en armure d’époque renforcée .
J’en étais encore a esquisser une forme de sourire lorsque raisonnait de la rue un capharnaüm a peine plus supportable que Pascal Obispo dans ses bons jours (je persiste a affirme que j’écoute « tomber pour elle » uniquement par délire personnel) , vacarme qui m’angoissa au possible .

« Quel con ! Donner rendez vous place du capitole un soir de concert ! Crétin ! Abruti ! Pauvre type ! »
Je suis rarement tendre avec moi-même …

Pourtant , Clémentine flairant que je n’avais que pu faire erreur lorsqu’elle se vit entourée de vieux exhibant leur graisse sur des airs de sombre java , me rappela , ce qui me permit de corriger mon erreur et de l’inviter en terrasse du Cardinal , que j’ose toujours fréquenter malgré le nombre incalculable de verres que j’ai pu y casser par le passé .

Le présent n’est jamais très loin du passé non plus .

Commençait la conversation . N’ayant été accueilli que par une inévitable bise sur la joue , il me fallait me montrer sous un jour plutôt positif , ce qui n’était pas facile en ayant encore dans la tête les inepties raisonnantes des idiots auxquels , je persiste a le dire , il faudrait songer a inventer le « permis de passer des appels » .

Il vaudrait mieux du moins , avant que je ne sois atteint du désir irrésistible de partir en chasse de la vieille s’inquiétant de ne pas recevoir Capitole infos a 21H59 .

Ça s’engageait plutôt mal . Comme beaucoup des filles que j’ai pu rencontrer , Clem a une opinion sur les mecs plutôt tranchée (donc toujours et encore comme les filles qui m’ont connues) , dans le sens que nous ne valons dans sa considération a peine plus que la Seine comme espace de baignade , après ou avant une banale promesse d’un Chirac ou autre .

Notre verre expédié , je l’entraînais chez moi , espérant secrètement qu’une a l’autre bouteille de vin ne vienne a bouts de ses réticences , sans pour autant qu’il ne soit nécessaire de déclarer que je sois incapable de faire quoique se soit sobre avec quelqu’un de sobre (ce qui serait médisant mais pas forcément faux dans le fond , on procède tous ainsi) , ou encore d’appeler Police Secours pour attentat a la pudeur .

Je l’ai embrassé alors que nous n'avions pas fini la deuxième bouteille , c’est dire .

Partager cet article

Repost 0

commentaires