Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
28 mai 2006 7 28 /05 /mai /2006 01:13
Un grand avantage du télémarketing était que le boulot , insupportable au possible (j’aurais préféré écouter l’intégrale des vœux de Chirac , c’est dire) générait un turn-over absolument impressionnant , ce qui avait pour conséquence absolument magique de voir arriver chaque semaines de nouvelles filles (le télémarketing est très féminin) et surtout de voir disparaître aussi vite les ex haineuses ou trop attachées .
 
… Voir même les ex haineuses ET trop attachées .
 
C’est ainsi qu’alors qu’il ne me restait qu’un mois a tirer , ayant posé avec fracas ma lettre de démission après qu’il soit apparu au grand jour que les rendez vous que je prenais étaient bidons (je rappelais des anciens clients en leur racontant un bobard hallucinant) , débarquait une Virginie pour laquelle sans doute en raison de son prénom j’avais un a priori plus que favorable .
 
Croyez le , les Virginie ont souvent une tendance a faire mentir plus que de raison ce que pourrait laisser entendre leur angélique prénom .
 
J’invitais rapidement ma nouvelle téléopératrice préférée a venir prendre un verre chez moi (l’essoufflant appartement sur 3 étages déjà évoqué) , invitation qu’elle releva sans trop de difficulté mais elle me compliqua la tache en venant avec une amie , qui en outre d’être particulièrement moins intéressante que la Virginie , risquait d’être la paire de yeux qui me couperait tout élan , aussi prompt soit il .
 
Alors que la soirée avançait , j’avais réussi de toute évidence a faire comprendre a Virginie que je mourrais d’envie de sortir avec elle (en abusant des yeux de Merlan frit , entre autre méthode d’une banalité affligeante)  , mais je n’avais pas franchement trouvé de moyen de passer de la théorie a la pratique .
 
Mais lorsque le boulet eut l’envie de tenter l’ascension des 3 étages pour faire passer une envie pressante particulièrement bien tombée , je faisais vite le calcul dans ma tête qu’il s’agissait de l’unique moment que je passerais seul avec Virginie . Aussi , alors que l’autre en était encore a reprendre un semblant de souffle après avoir passé l’étape du premier étage , je prenais le verre des mains de la belle et l’embrassais , espérant que si une claque suive ce moment délicat , que le son ne raisonnerait pas dans la cour en témoin gênant au possible …
 
… J’ai par la suite eut l’occasion de vérifier que se sont bien en général les Virginie qui sont des copines de lit particulièrement enthousiasmantes . Le fait est que j’ai commencé avec elle ce drôle de concours qui s’instaura entre étudiants de l’immeuble , celui des cris raisonnant le plus longuement dans la cour selon toute probabilité conçue par un ingénieur en son a mon avis particulièrement pervers .
 
J’ai adoré ce jeu .
 
(…)
 
Virginie devait partir quelques jours chez ses parents a la campagne , et moi je devais partir incessamment sous peu pour les Ferias de Bayonne . Aussi avait on convenu de se retrouver aux alentours du 15 Août .
 
C’était 24h avant que je ne rencontre Erika , et que je n’oublie tout aussi rapidement mon potentiel statut de non célibataire .
 
Après quelques jours a ne pas répondre a ses sms dans lesquels Virginie m’informait que je lui manquais , ce qui en soit est une notion que j’ai toujours eut du mal a appréhender car je suis persuadé que les gens ont le sentiment de pouvoir enfin respirer des lors que je suis (très) loin , elle eut l’idée particulièrement saugrenue de m’appeler en numéro caché , et moi , j’ai eut l’idée extraordinairement incongrue de ne pas me méfier .
 
Le sms que j’ai reçu quelques minutes après cet appel disait « Je ne me suis pas trompée , ce n’est pas un problème de portable et c’est bien un salop » .
 
Constat commun , tout de même .

Partager cet article

Repost 0

commentaires