Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
15 mai 2006 1 15 /05 /mai /2006 01:07
Dimanche Soir .
 
Nerveusement dans un état a faire passer Speedy Gonzales pour une souris complètement amorphe a l’idée de la semaine d’exams qui s’annonce particulièrement chargée , je suis rentré chez moi perdu dans de sombres , obscures et terribles pensées .
 
« Je fais d’abord la vaisselle ou je range ma salle de bains ? »
 
Alors que je passais le portail de l’immeuble , 2 pauvres neurones , survivants de l’hécatombe ayant eu raison des autres lors de mémorables ivrogneries précédentes , eurent le malheur de véhiculer dans ma tête l’information qu’il y’avait longtemps que je ne m’étais pas servi de mon vélo .
 
… Ce ne serait pas du tout mon genre de compenser un célibat se prolongeant indéfiniment par une affection hors du commun pour les vélos , j’ai juste eu envie de vérifier que le mien ne manquait de rien et qu’il allait passer une bonne nuit .
 
Ok , le célibat commence a me peser lourdement .
 
Des mon premier regard dans la cour , j’ai senti que j’allais avoir le plaisir de piquer une de mes gueulantes dont j’ai hélas le secret , et qui finiront par m’attirer définitivement l’hostilité de mes voisins .
 
Il est somme toute peut être présomptueux de croire qu’il n’est pas déjà trop tard .
 
J’ai commencé a m’exciter comme une brute a chercher partout dans la cour si un pauvre inconscient n’avait pas commis l’insoupçonnable erreur de signer l’arrêt de mort de sa porte qui risquerait incessamment sous peu de prendre feu comme un maquis corse en ayant pris la malheureuse initiative de déplacer mon vélo .
 
Damned . Rien en vue , mille sabords .
J’en aurais laissé tomber un Gerycan plein , tiens ...
 
Je suis remonté chez moi dépité , abattu au point de me demander si mon père me croirait si je lui servais un « le vélo que tu m’as donné ? Je suis en train de le faire customiser aux USA , ils me le renvoient sous 10 ans » , improbable mensonge pour ne pas avoir a justifier une insoutenable malchance persécutant mes infortunés vélos .
 
Je persiste a penser que le précédent aurait du résister a sa chute d’une grille de 3m .
 
Je dois concéder que je passe de façon assez ahurissante d’un état a un autre . Après 5 minutes de lamentations , je recommençais a hurler dans mon appartement « mais quel con ! On ne te l’a pas volé ton vélo , tu as du le laisser a la fac ! Abruti ! Idiot ! Crétin ! » .
 
Après avoir hurlé de quoi déclencher le plan Orsec rue Palaprat , je revenais sur ma conviction que la chose se trouve quelque part du coté de Pingouins Land (la fac , pour les non intimes) , et me demandais des lors si je ne l’avais pas laissé chez Ben .
(...)
 
Après avoir explosé mon téléphone contre un mur qui n’avait peut être pas mérité d’être victime de ma sainte colère -ne m’ayant somme toute , lui , pas mis en relation avec un irritant au possible répondeur- , je me reperdais en théories sur d’éventuels points de chute ou j’aurais pu dans ma distraction perdre un vélo , mes souvenirs confus et embrouillés avançant un nombre d’hypothèses indécemment scandaleux .
 
Comprenez maintenant que je perde ma carte bleue tous les 2 mois …
 
Sans doute le sursaut d’un 3eme neurone que je croyais pourtant décédé depuis des lustres , tout a coup me vint en tête la question « pourquoi as-tu un dimanche soir a 22h pensé a un vélo dont tu ne t’étais pas servi depuis 2 semaines ? » .
La question était si limpide que j’eus un doute sur ma paternité envers cette dernière .
 
Je n’ai pas encore totalement perdu l’habitude d’être le cocu de l’histoire …
 
Déconcerté par cette troublante interrogation , l’image furtive d’un vélo posé devant l’entrée de l’immeuble m’agressa alors plus violemment que la musique de cette vielle poivrote de Marianne Faithful , ce qui en soit reste un record édifiant , de mémoire .
 
(…)
 
Soit . Il faut croire que j’avais besoin de me vider les nerfs ce soir la …

Partager cet article

Repost0

commentaires