Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 19:48
Avec le recul , et bien que je ne sois pas toujours sur de ne pas être frappé d’une trisomie 21 aggravée , je pense pouvoir dire que quelques épisodes dans ma courte vie m’ont rendu relativement moins con , ce qui je le répète ne veux pas dire que je me considère comme intelligent pour autant .
Ce serait beaucoup s’avancer …
 
Mon passage a Montagnac fait partie de ces épisodes .
 
Agé de 14 ans , j’avais passé une semaine de vacances avec mes parents dans cette chambre d’hôtes perdue en Ariège profonde . Lors de ce bref passage , mes petits yeux d’enfant émerveillé par la beauté des choses enregistrèrent quelque part dans un recoin de mon cerveau la présence d’une piscine , d’une télévision que je pouvais regarder jusqu'à des heures honteusement tardives (cad minuit , un record en cette lointaine époque , pathétique aujourd’hui) ,  et de jeunes de mon age dont le sens des discutions m’échappait a l’époque , ignorant dans ma touchante innocence le principe de leur jeu préféré « dépucelle mi dépucelle moi » .
Grave erreur , car j’avais été convié a y participer et si j’avais été moins niais , j’aurais gagné 4 ans sur l’horaire finalement retenu …
 
En même temps , je n’avais encore jamais embrassé une fille , alors passer directement a l’étape dépucelage , c’était peut être aller un peu vite en besogne …
Il n’empêche que je regrette quand même .
 
(…)
 
1 an après , je postulais pour un poste « d’homme a tout faire » , candidature trop large sans doute pour obtenir une réponse positive du haut de mes 15 ans sachant que cela m’aurait conduit a m’occuper des écuries (la chambre d’hôtes faisait également centre équestre) , des marmots (le centre équestre faisais aussi colonie de vacances) , et de leur vaisselle (la colonie de vacances n’étant pas ô combien hélas axée sur le thème de la découverte du régime alimentaire d’un Somalien en période de sécheresse et guerre civile) .
 
J’insistais tellement l’année d’après que la gérante du tout , Mme Bertolino , ne sut me dire non 2 fois de suite . J’ai failli me griller quand même en entamant la discution sur « Allo Mme Bertolino ? C’est encore moi … ») . Il est vrai qu’il y’avait une marge entre 15 et 16ans. Enfin , chez les autres du moins , parce que moi pour être franc je ne pense pas être devenu mature avant mes 19 ans . Et encore …
 
… J’ai passé les 15 premiers jours (sur 45 , ndrl) a me haïr d’avoir voulu bosser en pleine campagne .
 
Je n’ai pas comme a l’accoutumée été très tendre avec moi-même , m’isolant par moment sur la colline d’en face pour ruminer -ou hurler a terroriser un paysan infortunément pour lui témoin de la scène- sur mon sort , et plus particulièrement sur le cruel manque de neurones dont j’étais selon toute évidence accablé .
 
« Mais quel abruuuti Nico ! Tu détestes la campagne ! Tu exècres ses putains de coqs ! Tu peux pas blairer les chevaux ! Rien ne me ferait plus plaisir que de trucider ces cons d’oiseaux qui chantent comme des cons ! Ça me louuurde de me lever tôt le matin ! J’ai horreur de faire la vaisselle pour ces imbéciles de marmots ! Qu’est ce que c’est que cette baraque sans ordi ! J’en ai ras le cul de nettoyer cette conne de piscine qui se salit plus vite que je la nettoie ! Je hais les paysans ! Je déteste tailler des haies ! Nico , putain d’abruti !!! »
 
J’étais déjà schizo a l’époque …
 
(Be Continued)

Partager cet article

Repost0

commentaires