Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 19:51
J’avais honteusement laissé Fanny a Toulouse , partant rejoindre mes amis a Gimont pour faire partie de l’aventure folklorique « Toulouse Bayonne a vélo » …
 
Pendant que je suais comme un damné a me demander ce qui m’avait pris de vouloir faire le zouave sur les routes dantesquement vallonnées du Gers  , Fanny faisait frire de rassis hamburgers dans le sinistre Quick de Gramont , a attendre que son idiot de copain (je parle de moi , bien évidemment … j’aime beaucoup la 3eme personne , utile pour brouiller les pistes) revienne des ferias de Bayonne ou il avait la peu avouable ambition de se saouler la gueule .
 
… ça arrive …
 
Ayant pris pour insupportable habitude d’abréger systématiquement mes vacances pour de bénignes raisons les années précédentes (ne pas ranger l’appart le jour du départ , aller réparer une embrouille sentimentale , éviter le regard lourd et désapprobateur de ceux qui ont constaté que j’ai tenté de faire des crêpes …) , je m’étais juré d’être dans les  derniers a partir cette année la .
Ce qui induisait immanquablement que je me dédise sur ma promesse de rentrer plus tôt , faite a Fanny avant de partir . J’ai beaucoup d’insupportables habitudes de ce type …
 
Aussi , quand je rentrais frais comme une rose a Toulouse et venait cueillir la belle Fanny au Quick ou elle travaillait , la trouvais je d’aussi bonne humeur que , par exemple , un maire de Paris n’ayant pas obtenu l’attribution des JO en 2012 .

… J’ai vraiment cru a sa tête que ma dernière heure était arrivée . Une divine providence compatissante m’a permis de survivre a la sainte colère de la Fanny …
 
Bref , après m’être confondu en excuses , j’arrivais a convaincre l’objet de mes fantasmes de naguère (ne le répétez pas : elle a une très jolie poitrine . Entre autre …) de partir le soir même . Nous avions décidé de partir a l’aventure du coté de la Méditerranée (mon portefeuille sonnait trop creux pour donner un autre sens a la notion « d’aventure ») , cad de théoriquement dormir a la belle étoile . D’un coté cela aurait un aspect romantique dont je ne suis pas toujours dépourvu , de l’autre cela devait me permettre d’assouvir -enfin- mon fantasme de faire des galipettes dans le sable …
 
… je vous laisse imaginer ma consternation quand en arrivant vers 3h du matin sur les plages de Sète , il pleuvait plus qu’un mois d’Avril particulièrement maussade . Nous avons tenté de dormir sur la plage , mais Fanny a beaucoup insisté au bout d’une heure pour que nous dormions dans la voiture parquée sur le bitume quelques mètres plus haut .
 
… Les fantasmes ne sont plus ce qu’ils étaient .
 
(…)
 
Echaudés -ou refroidis , au choix- par cette nuit a dormir pliés en quatre dans une voiture loin d’être aussi spacieuse qu’une 4L en version raccourcie , et surtout par un réveil douloureux a transpirer a peine plus que dans un hammam déréglé des les premiers rayons de soleil , nous décidions de chercher un hôtel pour dormir plus confortablement (doux euphémisme) le soir suivant .
Ah ! Ah ! Cherchez donc un hôtel a la dernière minute un 15 Août . J’ai fait glousser a peine honteusement une génération d’hôteliers avec ma requête insolite (« Par pitié , vous n’auriez pas une chambre , un cagibi , une tente a me louer même a un prix honteusement prohibitif ? ») … Je vous défie de trouver mieux qu’une chambre insalubre a l’hôtel de la gare d’Agde , hôtel que j’aurais pu chercher des heures tant de façade il donnait plus l’impression d’être un dépôt de la Sernam …
 
L’air de rien , les draps du lits n’avaient pas du êtres utilisés par plus d’une demi cinquantaine de personnes avant nous , le vrai luxe , quoi !
… Je ne jurerais pas en revanche que ces personnes n’avaient pas du occuper en même temps ce lit . Une chose est sure , ce dernier avait beaucoup vécu …
 
(…)
 
Désireux de faire oublier a ma Fanny l’effroyable cloaque dans lequel nous allions devoir tenter de nous reposer , je l’emmenais manger au port du Cap d’Agde , espérant relever le romantisme d’une situation aussi noire que le plafond de notre chambre d’hôtel , ce qui en soit n’est pas peu dire .
 
C’était oublier l’incroyable banalité de cette ville qu’est le Cap d’Agde . Je me souviens avoir pensé que l’architecte responsable de ce port atroce devait être celui qui avait construit les barres du Mirail , le Cap d’Agde devant indéniablement être son brouillon …
 
Nous avons réussi a trouver , au milieu d’une foule grouillante et profondément antipathique , un restaurant qui sauve le tableau …

… Et qui permette de faire oublier a Fanny les 20 minutes du retour vers la voiture garée a Perpette les Oies , a courir sous une pluie démente , responsable sur ma personne d’une demi dizaine de chutes grotesques a peine atténuées par le bras complaisant de ma douce …
 
Aaaaaah … les vacances …
 
PS : J'exagère comme bien souvent , j'ai passé une semaine divine ...
... bien entendu (c'est fou , je ne peux pas m'en empêcher !) .

Partager cet article

Repost0

commentaires