Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
28 février 2006 2 28 /02 /février /2006 20:26
A l’age ou l’on pouvait encore me pincer le nez pour en faire sortir du lait maternel (petit , pour parler simplement) , je ne comprenais pas pourquoi mes parents palissaient lorsque ma grand-mère posait a la fin du repas la question « qui veut du café ? » . Il est vrai que je ne buvais que du thé en cette douce et innocente époque …
 
Ce n’est que quelques années plus tard , et cela bien que j’avais déjà un entraînement de GI endurci adepte de la nuit blanche en matière de café , que j’ai compris -mais un peu tard- a quelle agonie douloureuse je m’exposais en avalant ce café douteux et infâme , préparé dans une fiole chauffée au chalumeau … Un truc visqueux et noirâtre , dans lequel une cuillère en acier trempé serait attaquée par la corrosion . Une goutte , une seule goutte de cet infâme breuvage suffit a vous faire faire des bonds de lapins une nuit durant (faut que j’arrête avec les lapins , moi) .
 
En matière de torture , on n’a pas fait mieux que ce café frelaté depuis l’inquisition . Pour ne pas remonter plus loin …
 
(…)
 
Je me souviens avec émotion de mon premier café . C’était a l’occasion d’un vide grenier dans le Gers . Nous avions pour la première fois décidé d’avoir un stand : il a fait un froid Polaire , et de la grêle nous ait tombé sur le coin de la tête , de quoi se croire en plein Tsunami Thaïlandais . D’où la nécessité d’un café pour surmonter ce cauchemar quasi biblique .

… il s’agissait d’un café de tous les records : il est également le plus mauvais que j’ai bu , abstraction faite du café de ma grand-mère , décidément hors catégorie .
 
(…)
 
J’ai dépensé dans les machines a café du Lycée et de la Fac de quoi renflouer le budget de la sécurité sociale pour la vingtaine d’années a venir . En même temps , l’avantage est que nombre de personnes savent ou me trouver sans avoir a passer le moindre appel :
- si je portais un jean en arrivant le matin , je suis toujours a proximité de la machine a café .
- si je portais un pantalon blanc , je suis rentré chez moi me changer (Mais qui donc inventeras le café stable dans un gobelet ? Et quand ?) et je reviendrais l’après midi avec un jean foncé . Très foncé .
 
Grand consommateur donc , j’aime préparer des cafés pour mes potes ou au boulot , mais il semblerait aux remarques timides que j’ai perçu ses derniers jours que j’aurais la main assez lourde au moment de doser … c’est ce que laissent transparaître les gestes soudainement nerveux de mes collègues de boulot quand j’annonce a la criée « je vais faire le café » , ou des messages que je reçois sur mon portable a 03h du mat « putain des que je remets les pieds chez toi je te promets que je vomis ton café sur ta moquette » …
 
Dans le registre amabilités aux forts relents de caféine … mon père a fait la tragique erreur de me demander un soir de lui faire un café décaféiné (quelle horreur … du « café décaféiné » , un scandale que ne saurait justifier un sommeil difficile) , ceci après avoir été très modérément sympa les quelques heures précédent cette demande insouciante et -surtout- inconsciente …
 
Je n’ai jamais de ma vie autant rempli une tasse de café (pas décaféiné du tout) . Il a fait des bonds de lapins toute la nuit .
 
Le café n’apaise pas toujours les mœurs , mais il offre des revanches savoureuses …

Partager cet article

Repost 0

commentaires