Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
21 février 2006 2 21 /02 /février /2006 20:20
J'ai remarqué depuis quelques années que tous mes étés ont pour conséquence de laisser une trace sur mes relevés de compte aussi profonde qu'un tonneau des Danaïdes rentré en collision avec un Iceberg . Géant .
 
Aussi , lassé de raser les murs afin de fuir mes créanciers excédés en ce sombre mois d'Octobre 2003 , me décidais-je a taper a la porte d'une des nombreuses sociétés dont l'activité est de harceler au téléphone les bons travailleurs , qui avant de recevoir un appel ridicule ("Bravo ! Vous avez gagné un portable Bouygues Telecom avec un forfait de 99€ au lieu de 100 sur un engagement de seulement d’une vingtaine d'années ! Vous êtes contents ?") étaient heureux d'êtres enfin rentrés chez eux après une dure journée de labeur (je la joue un peu Germinal , la ...) .
 
J'avais trouvé le numéro de cette boite (IFT) sur un distributeur de billet , aussi avais je peut être dans un raisonnement un brin étriqué pensé que c'était un message subliminal destiné a faire comprendre que j'allais gagner beaucoup de sous .

... On devrait toujours se méfier des raccourcis proposés par une imagination débordante .
 
J'ai donc appelé IFT . S'ensuit le dialogue suivant :
"- Bonjour , j'ai vu votre annonce et souhaiterais postuler pour le poste ...
- Bien , vous n'avez qu'a venir demain après midi a 14h . C'est avenue Dassault , vous connaissez ?
- Euh ... Dassault , comme le constructeur d'avion ?
- ... Si en plus vous avez de la culture ..."

Je ne saurais jamais apprécier toute la portée ironique de cette dernière phrase ...
 
Le lendemain , j'ai emprunté le Ciao d'une amie en lui promettant de lui ramener dans les 2h (elle n'en a attendue que 5 , elle peut dire que me connaissant , elle s'en est tire a bon compte) et j'ai atterri tout frétillant a IFB , avec seulement 20 minutes de retard . Je me dirige alors d'un pas assuré vers une secrétaire :
" - Bonjour ! J'ai un entretien d'embauche qui devait commencer il y'a 20 minutes ...
- Ah oui . Allez rejoindre les autres dans la salle a coté ."
Dans ma tête : "Gulps ! Les autres ?" . Elle aurait pu mieux le formuler , par exemple en évoquant la cinquantaine de personnes qui attendaient déjà dans cette fichue salle mal climatisée de 5m sur 5 ...
 



Dans un film qui me fascine autant que Lise Charmel quand elle y met du sien , j'ai nommé "le salaire de la peur" , une dizaine de types se battaient pour avoir 4 jobs consistant a se faire trouer la peau quasi a coup sur , lorsque l'un d'eux disaient : "vous ne vous battez plus que pour 3 postes , un des postes est pour moi" . Mis a part que le truand qui énonçait ô combien joliment cette règle était plus crédible que moi arrivant en retard un casque de mobylette a la main , je suis rentré dans cet hammam surchauffé plus décidé que jamais ...
 
... J'ai passé 2 bonnes heures a me croire dans un asile d'aliénés , ou tout au moins dans la file d'attente d'une assistance sociale placée dans un secteur défavorisé . Chaque candidat devait a tour de rôle se présenter brièvement , délicat exercice s'il en est pour au moins une quarantaine des andouilles qui grillaient sur leur siège . Une vingtaine n’arriva a articuler plus de 3 mots sans bafouiller vaguement un terme qui n'ait un vague relent lointain de Français séculaire , l'autre vingtaine se perdant en explications mièvres sur leur vie prive (tout juste ne savait on pas si la levrette n'était pas leur position préférée , ce qui en soit n'est pas forcément une idiotie bien que totalement hors sujet) .

La deuxième épreuve en fit trembler quelques uns , puisque consistant a tenter de tenir un stylo entre 2 doigts (j'aurais pu dire pattes) afin de tenter de griffonner quelque chose qui ressemble plus ou moins a des réponses a un questionnaire , il est vrai tellement vicieux que j'aurais pu en être l'auteur . Sans prétention , bien sur ...
 
Une question m'a particulièrement marqué , et je la soumets a votre sagacité ... "A compétences égales , pourquoi l'entreprise devrais vous embaucher vous et pas un autre ?" . Sympa , non ? J'ai répondu modestement : " Parce que je ferais en sorte de ne pas avoir d'égal" .
 
Je n'ai pas menti : je suis le seul salarié qui ait glandé 8 mois dans cette boite en ne faisant que reprendre a mon compte des anciens rdv ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires