Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
18 février 2006 6 18 /02 /février /2006 20:16
Le chèque de solde de tout compte avait a peine refroidi dans ma poche que je fonçais aux Prud’hommes dégainer l’artillerie lourde .
 
Toutes les fois ou j’avais du serrer les dents a écouter les monceaux de reproches que me déversait JPH (l’employeur) , toutes les fois ou je déchargeais ses cartons (qui aurait cru que quelques cigarettes puissent peser autant qu’un demi régiment d’enclumes ?) en me demandant si mon épaule allait rester accrochée au carton , ou si le carton resterait accroché a mon épaule (au choix …), bref , toutes ces fois aussi horripilantes qu’un Arthur faisant mine de compassion (par exemple) ou l’envie me tiraillait de laisser libre court a ma colère et de sauter par dessus son bureau pour lui refaire le visage façon Picasso , je tenais le coup en pensant a ce jour béni ou je pourrais exprimer ma colère a travers les quelques chiffres de l’indemnité que je réclamerais aux Prud’hommes …
 
… j’ai mis beaucoup de zéros sur ma demande …
 
S’en suivait une période de préparation d’artillerie . J’envoyais des courriers dont le ton poli cachait entre les lignes des attaques aussi assassines que haineuses , et l’autre me répondait en m’accusant de tout les maux de la terre , tout juste n’étais je pas responsable selon lui de l’inefficacité de la ligne Maginot .
 
… il est vrai que je n’ai jamais été très patriote .
 
Dans un premier temps , je gagnais face a lui en procédure de référé (dite d’urgence , cad 9 mois d’attente « seulement ») sur le paiement du mois de préavis , procédure qui s’achevait sur un pourvoi en cassation dont la conclusion était vaguement «allez vous faire voir avec vos fumeuses histoires , on a plus important a juger …» . Mais c’était si joliment dit …
 
Le droit est décidément l’art de s’envoyer des horreurs en prose . Quand je vous dit que c’est une vocation …
 
Dans un second temps , je lançais une procédure de jugement (un peu moins d’urgence , oh pas grand chose , ça ne fait que 3 ans que cela dure) dans laquelle JPH préféra passer la main et confier son dossier a une avocate .
Je sais que l’on prendra cela pour du mauvais esprit , mais je vais quand même tenter de faire une petite présentation objective de cette dernière : elle a à peu près la tête de Daisy , la fiancée de Donald , avec le maquillage de la mère de Lionel dans Braindead . Elle m’inspire d’ailleurs la même sympathie que cette dernière , bien que la mère de Lionel ait au moins le mérite d’être drôle par moments …
 
Me battre contre cette espèce de radasse d’avocate , qui est accessoirement haïe par ses confrères (elle gagne quelques procès de temps a autre surtout en faisant des coups foireux sur la procédure . Manque de bol , je suis un as aussi . Ah , pardon . Du coup foireux …) et qui ne pourront que m’être reconnaissant de la rendre chèvre , cela est un pur plaisir .
 



2 spécialistes des coups sous la ceinture , cela donne un duel épique . Avant la première audience , elle m’envoya une lettre dans laquelle elle m’informait qu’elle allait demander un report de l’audience , donc que je n’avais pas a me déplacer . Le matin de l’audience , saisit d’un doute aussi sombre que le ciel de Paris un jour de grève de la RATP , je me rendais sur place « au cas ou » et constatait qu’elle avait réclamé non pas le report mais la radiation de l’affaire . Bien joué Gertrude … hop ! J’ai réinscris l’affaire …
 
Pour l’audience suivante , elle semblait vouloir chercher autant la bagarre qu’un Hooligan mal réveillé . J’obtenais un report a son grand Dam , la ridiculisant un peu au passage devant nombre de ses confrères . Elle se vengeait la fois d’après en réclamant a son tour un report . Bah , un an de perdu , qu’est ce que c’est ?
 
Arriva l’acte IV . Cette fois , nous étions 2 a chercher la bagarre , et j’avais l’honneur de tirer le premier . Je provoquais une suspension de séance en invoquant le caractère oral de la procédure des Prud’hommes pour avoir le droit de lire mes conclusions , que je n’avais pas communiqué a l’autre raclure . J’obtenais gain de cause …

Sur mes 20 minutes de plaidoirie , j’en utilisais 10 pour envoyer des petite phrases cinglantes (« les attestations fournies par Mr JPH sont intéressantes … surtout quand on voit leurs auteurs ! Le beau fils , la petite amie du fils , l’employé qui obtient son licenciement le jour ou il signe l’attestation … ce n’est plus des attestations , c’est une recette de famille ! ») …
 
Les conseillers des Prud’hommes n’ont pas réussi a s’entendre (ou alors peut être n’avaient ils pas envie de se prendre une balle perdue du duel) , aussi l’ont ils joué a la Ponce Pilate en refilant le bébé a un juge du TGI .

Une petite année d’attente supplémentaire passa .
 
(…)
 
Cette semaine , j’ai passé mon mercredi soir a me préparer un argumentaire aussi infaillible que mère Teresa dans ses bons jours , voulant surtout a tout prix éviter un énième report . Comme le disait mon alter ego , « on ne peut pas éviter la guerre , on ne peut que la retarder a l’avantage de son adversaire » (Machiavel était un génie) : après 3 ans d’attente , je risquais de me retrouver avec des bombes nucléaires en face de moi , mieux valait en finir au cas ou …
 
Jeudi matin . J’ai dormi 3 heures , ce qui fait que quand j’émerge , j’arrive a ouvrir un premier œil en pensant qu’un café rendra mon agonie moins douloureuse .

… J’ai du me rabattre sur du thé , je n’avais plus de café . L’impensable était arrivé . Un triste présage , en somme .
 
Mon père voulant me voir a l’œuvre , je lui avais donné rdv aux tribunal , et quand il m’appelait pour me faire remarquer que j’étais légèrement en retard , je lui disais de m’attendre en cherchant du regard l’avocate de la partie adverse , lui présentant ainsi : « tu vas voir , c’est facile de la reconnaître , c’est du Frank Margerin tout craché . Cherche l’avocate au look le plus ahurissant » .

… Il l’a reconnu .
 

Arrivé sur place , petite frayeur en ne voyant pas mon nom sur la liste d’appel des affaires . Dans ce type de situation , je suis souvent frappé du syndrome « Topper Harley » , mais la je me suis surtout précipité dans le bureau du greffe avec le regret de n’être pas venu avec un double shotgun …

… c’est a ce moment la que j’ai entendu « Affaire JPH / Nicopoi » . J’ai rengainé mon shotgun, mais le mal était fait : j’étais aussi tendu qu’un général Américain apprenant le désastre de la baie des cochons . Pas l’idéal pour plaider .
 
Nous sommes rentrés dans le bureau de jugement , et j’ai pu commencer a me marteler de « non Nico , égorger l’avocate n’est pas une solution … non Nico , égorger … » . J’étais donc dans les meilleures dispositions du monde .
 
Et la , Bling ! Arrive la juge , et dans ma tête , tout le monde autour de moi s’écroule . Cette juge , je la reconnais instantanément : c’est la mère d’un de mes anciens meilleurs amis . Et alors que je la vois s’installer , je vois un logo se plaquer sur elle , type « fumer tue » , mais dont le slogan serait « va se déclarer incompétente des qu’elle t’aura reconnu » .
 
Ca a pas loupé . Devant l’avocate médusée , elle m’a sorti avec un grand sourire «ah mais attendez , il y’a un problème , je connais Mr Nicopoi depuis qu’il est tout petit (heureusement qu’elle n’a pas dit «bien qu’il n’ait pas trop grandi depuis» , ma sainte colère se serait reportée sur elle …) donc je ne peux que me déclarer incompétente …»
 
J’ai défoulé ma colère sur l’avocate , en choisissant la juridiction la plus éloignée rien que pour lui mettre en l’air une journée .
 
Ce n’est peut être pas grand chose , mais c’est déjà pas mal .

Partager cet article

Repost 0

commentaires