Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
12 février 2006 7 12 /02 /février /2006 20:14
Samedi soir , 22h . Une ombre sort d'un bâtiment obscur , quelque part près de la place Wilson ...
 
J'ai passé la journée a , entre chaque appel bénin (« Il y'a une dispute en face ! - Cad madame? - Beh le fils tape sa mère avec quelque chose que je n'ai pas identifié avec mes jumelles ... ») , me dire que j'avais une tête de détenu récidiviste évadé d'Alcatraz par de poisseux égouts ...
... je ne sous entends pas par la que j'en connais des propres , c'est juste une remarque .
 
En soit , il n'y avait rien de gênant a ce que j'exhibe a nouveau ma tête de malfrat (après tout , Manon n'avait pas hurlé a l'agression en me voyant la veille , même si l'envie semblait la tirailler) , mais je devais retrouver Jenny , qui est habituée elle a voir plus du beau monde que du clochard mal fagoté . Allons , j'allais faire un effort .
 
Plan Nicodrillon . Un shampoing , un peu de gel (comprenez : pas plus de la moitié du pot) et un rasage de près (comprenez : au rasoir électrique pour qu'il ne me reste pas plus de 5mm de barbe) .
Et voilà ! L'illusion était presque parfaite une fois mes chemise et veste Esprit sur mes épaules,  seulement presque car j'avais eu la flemme d'enlever le t-shirt que je portais dans après midi ...
 
Il ne me manquait que la gourmette pour avoir la tête du parfait con ... pardon , du parfait petit étudiant en droit a tendance kéké (la majorité du genre , pléonasme en somme) . Et la liasse de billets qui dépasse de la poche , aussi .
 
Après un bref passage par chez moi , c'est a dire le temps de vider quelques verres de Vodka qu'une amie m'avait demandé de lui ramener d'Espagne (Si j'avais su , je « lui » aurais plutôt ramené du J&B , suis pas fan de Vodka ...) , nous partons pour la couleur de la culotte , endroit auquel je reprocherais toujours qu'il ne soit pas vendu a l'entrée des petites mitraillettes histoire de savoir comment riposter au regards assassins des kékés , les vrais ceux la .
Un sas de décompression a la sortie serait aussi apprécié ...
 
N'ayant pas tenu plus de 15 minutes dans ce cloaque , j'ai entraîné avec moi Tom (descendu sur Toulouse pour échapper au froid nordique régnant sur Lille) et le pote que Jenny avait embarqué avec elle , laissant cette dernière avec une amie qui avait réussi en l'espace de 5 minutes a me créer un début d'ulcère quand au moment ou Jenny me présentait , elle lui répondait « Je le connais . De réputation ... » .

... Je songe a changer de ville ...
 
Nous avons pris la direction du Bar Basque , et celui ci étant aussi plein que Eltsine dans ses bons jours , nous sommes partis pour le Gates , qui lui était aussi vide qu'une épicerie d'Allemagne de l'Est en 1988 , disons .

On a fini par attendre patiemment que les filles sortent de leur refuge nauséabond . Ayant eut un frisson d'angoisse a l'évocation du lieu qui les tentait , je tentais une manoeuvre audacieuse:
« - Vous voulez aller au Cube ? On en revient , ils refusent du monde ! (Nico)
- Ah zut .(amie de Jenny)
- On va peut-être aller vérifier (Jenny , pas née de la dernière pluie , et qui me connaît trop) »
J'ai imploré le tout puissant de se rattraper de son dernier tacle en faisant que le Cube soit plein : je ne l'ai jamais vu aussi vide .
 
Il faudra quand même qu'un jour cette raclure me dise ce qu'elle a contre moi ...
 
Nous avons donc trainé une heure au Cube , le temps pour moi de calmer mon ulcère en me martelant de « après tout , même si elle me connaît de réputation , celle ci peut être positive non ? » et que Diane et Manon nous rejoignent , lassées d'attendre pendant des heures que le pote qu'elles voulaient voir se produise sur scène . Il a commencé a jouer 10 minutes après leur départ ...
 
Nous avons pris le prétexte fallacieux d'une petite faim passagère (je n'avais pas encore mangé du samedi ... ah pardon , a 00h30 il paraît qu'on change de journée . Je rectifie : je n'ai pas mangé du samedi) pour nous échapper du Cube . Tom et moi avons ensuite pris la direction du X Club , ou plutôt celle de Fermat dans un premier temps pour y accomplir un rituel sacré (si vous deviez aller a Fermat un de ces jours : ne vous appuyez sous aucun prétexte sur le portail ...) , puis celle du X Club , une boite devant laquelle je suis passé négligemment des années durant ...
A tord : je n'ai jamais vu autant de jolies filles au mètre carré de ma vie .
... je risque de bouder le planet rock pendant quelque temps : je ne me déboîte certes plus l'épaule , mais je ne suis pas passé loin de me déboîter la tête a la tourner dans tous les sens ...
 
Histoire de prolonger agréablement cette soirée au Kéké-Land , ne restait plus qu'a choisir entre finir au 7 , au Purple ou chez Mr Carnaval , que je raserais quand même en priorité sur les 2 précédents si je devais choisir .

... C'est bien évidemment l'endroit ou Jenny a voulu continuer la soirée .
 
Rien qu'en voyant la tête du videur , déjà l'envie me prend de courir loin , très loin de cette abomination de boite . Il s'amuse dans un premier temps a faire rentrer « des habitués » (comprenez : les fameux types qu'on rencontre au détour d'un couloir le lundi matin et qui ne savent que dire « j'ai été a Carnaaa samedi , c'était d'enfeeer » et que l'on regrette de ne pas avoir rencontré plutôt au détour d'un peloton d'exécution , par exemple) , puis fait mine de lancer un regard désespéré du genre « pitié ? Il n'y a vraiment rien d'autre a faire rentrer que ces 2 loosers ? » , et enfin nous laisse passer le "point de contrôle genre Berlinois" , en lançant un soupir aussi long que l'éternité (qui est surtout longue vers la fin , comme le faisait justement remarquer feu le regretté Talleyrand) .
 
Une fois a l'intérieur , je regrette déjà de ne pas m'être fait jeté par le videur : je tombe sur toutes les têtes que je tente parfois avec succès d'éviter dans la semaine . Ambiance coincée et regards lourds ,  j'ai tenu un peu plus d'une heure avant de fuir avec des frissons d'horreur me parcourant le dos .
 
J'ai peut-être une chance de ne pas finir kéké , dans le fond ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Kane - dans Nick Attitude
commenter cet article

commentaires