Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
12 décembre 2006 2 12 /12 /décembre /2006 16:55

Il s'agit d'un texte coécrit entre le Grand Nicolas et son doux daron ...

Tout le temps , 2005

Un chômeur , c’est d’abord un naïf .

Non seulement il se doit d’être patient , maître de ses nerfs , rompu à la dialectique compliquée de la bureaucratie , habile négociateur (avec les banques , avec les organismes chargés de le contrôler , de l’indemniser ou de le radier des listes de demandeurs d’emploi) , mais il doit également et surtout savoir s’occuper seul et à moindre frais , sans pour autant céder aux petites et déprimantes fatalités comme et par exemple regarder une sombre niaiserie a la télévision , culpabiliser , aller voir de mauvais films pour tuer deux heures , déprimer, ou encore envier les autres .

Garder le moral est une gageure sans nom lorsque l’on en est a traîner dans un cinéma un mercredi matin , entouré d’une marmaille idiotement glousseuse .

Quand les indemnités de chômage n’arrivent pas , ou plus , le chômeur doit éviter de penser que tout ça va s’arranger facilement . C’est pourtant ce que lui bassine la petite voix en son for intérieur , sans doute pour lui faire oublier qu’il vient de donner une couleur rouge pourpre a sa carte bleue a l’occasion d’achats futiles ou dérisoires .

Mais toujours a des prix prohibitifs , cependant .

Il serait tout aussi illusoire de suppléer a son vertigineux déficit en vendant livres , disques ou objets rares . Ces achats fait lors d’années plus fastes et sur les conseils de vendeurs enthousiastes , semblent aux dires de ces vendeurs mutés par la force des choses en potentiels acheteurs , devenus aussi rares qu’un touriste Japonais devant le musée du Louvre en plein mois d’Aout .

C’est ainsi que la collection complète des « pléiades » des auteurs du XIXème siècle fera grimacer le libraire qui la trouvera, de toute façon, « défraîchie, poussiéreuse…bref invendable ». Les disques n’intéresseront personne ou à un prix honteusement bas et vos ivoires ou statues africaines feront ricaner un antiquaire malveillant .

En tout antiquaire sommeille une mesquinerie démesurément vexante …

Notre beau vase de Daum , qui était estimé une liasse de beaux billets susceptible de faire craindre un soudain regain d’inflation au premier gouverneur de banque centrale venu , ne valait plus qu’un regard méprisant quand j’ai réussi à décider Catherine à le brader . Au final , le changement de place , l’air pris dans sa sortie et sa nouvelle affectation lui ont coûté la vie: le chat l’a transformé en ravissantes et irrégulières pièces de verre aux formes diverses et variées .

La question de la Spa fut évoquée un bref mais intense moment .

Même vos 45 tours précieux vous vaudront un , deux ou trois , parfois quatre pitoyable(s) billet(s) de 10 euros que vous aurez dépensé entre le pain , le timbre pour la facture de téléphone , la facture de gaz ou celle de la mutuelle , sans ou oublier les étrennes des pompiers .

Il serait vain de tenter de refourguer un puzzle de vase Diam aux pompiers , évidemment .

J’accusais le chômeur de naïveté . En effet , celui-ci croit souvent que du fait de la raréfaction de ses revenus , il aura au moins l’apaisante compensation d’être moins sollicité (j’allais dire dévalisé) par la société .

… Les « S.D.F » le tapant à chaque coin de rue comme s’il était un nabab dissimulé , les grands organismes nettoyeurs de portefeuille , soit EDF , les compagnies des eaux , les assurances, les péages , les octrois , l’essence , la nourriture , la mutuelle , les impôts , la redevance , les impôts locaux , le chat (la Spa peut revenir sur le tapis si le griffu ne se fait pas oublier …) le ramèneront a de plus réalistes considérations .

Dans le pire des cas , le banquier s’en chargera .

Naïf , parce qu’il croit que ses économies , son argent mis de côté , ses stylos de marque ou son costume griffé sont garants de sa tranquillité temporaire . Rien n’est plus faux : les cintres des « dépôts vente » regorgent de costumes de marque . Leurs devantures sont pleines de stylos à plume magnifiques et quasiment neufs . Même les chaussures ont l’air neuves ! Un vendeur souriant vous affirmera sur un ton enjoué qu’il s’agit la de quelques effets personnels de femmes riches ou hommes aisés qui ne les auraient portés qu’une fois .

Dans les faits , un Gepetto moderne , plus sûrement , sera venu se délester par la .

Les chômeurs ? C’est rien que des naïfs .

Partager cet article

Repost 0

commentaires