Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
23 septembre 2006 6 23 /09 /septembre /2006 16:24
Lorsque j’ai commencé mon blog , je n’ai eu de cesse de harceler pendant de longues semaines toutes les personnes que je connaissais pour qu’elles y jettent un coup d’œil , tout content sans doute d’avoir encore une occasion de mettre en avant mon ego démesuré .

 

A être aussi imbu de moi-même , je risque vraiment de devenir imbuvable .

 

Le fait est que aujourd’hui , et alors que mon blog est lu par un nombre assez conséquent de personnes , j’en viens a m’arracher les cheveux au moment de trouver mon sujet du jour . Et vu comme mes cheveux sont une de mes causes de stress récurrente (les nombreuses vitrines miroir de la ville pourraient en témoigner) , il faut que je trouve une solution . Vite .

 

C’est ça ou je suis chauve d’ici un an .

 

Au début , j’écrivais des textes sur de navrants « exploits » antérieurs , ce qui me permettait de ne vexer personne par le si bienveillant jeu de la prescription , ou sinon , tout simplement parce que les personnes visées par ces textes ne me parlaient plus depuis longtemps .

 

Souvent depuis aussi longtemps que les faits narrés dans les posts les concernant .

 

Le fait est que n’ayant pas choisi de faire un blog anonyme comme l’ensemble des bloggeurs qui ont eu cette prudence la (je voulais dire intelligence mais j’ai du mal avec l’auto dérision en ce moment …) , mon blog apparaît aujourd’hui si référencé sur google qu’un nombre assez rigolo de personnes tombent dessus par hasard , et parmis elles , également d’anciennes connaissances qui découvrent alors que je n’ai pas changé .

 

Et qu’elles avaient donc eu raison de me quitter a l’époque sur un cruel mais réaliste « tu ne changeras jamais » .

 

En dehors des personnes qui tombent dessus pas hasard , il y’a également celles qui me lisent régulièrement , amusées par les histoires de mes navrants récits . Seulement , celles-ci en viennent tôt ou tard a me faire des requêtes -que forcément j’ai envie de satisfaire- (je n’ai jamais su dire non , ce qui me pose souvent des complications insolubles) , mais qui parfois se contredisent plus violement qu’un Gaymard prétendant être pauvre lorsque le canard enchaîné démontre qu’il paye l’impôt sur les grandes fortunes .

 

Voici quelques exemples de requêtes que j’ai reçu :

- Tu devrais parler plus de cul (Alexandra) .

- Tu n’as pas intérêt a parler de moi (Fanny) .

- Tu devrais arrêter de parler de tes conquêtes féminines (Marina) .

- Tu pars trop dans le stéréotype (Virginie Marseillaise) .

- Ton dernier texte était mièvre (Alexandra) .

- Je t’avais dit de ne pas parler de moi ! (Fanny) .

 

A la lecture de ces remarques , plusieurs conclusions s’imposent . D’abord que j’ai un lectorat très féminin , mais ce n’est pas la remarque essentielle quoiqu’elle flatte méchamment la encore mon ego .

Ensuite , qu’il est difficile de parler plus de cul tout en exposant moins mes conquêtes féminines (ou alors devrais je devenir gay ?) ; qu’il serait problématique d’être vulgaire , et non mièvre , lorsque je parle d’une nuit avec ma copine ; enfin , qu’il serait totalement et absolument impossible de ne pas tomber dans le stéréotype .

 

Imaginerait-on Gaston Lagaffe autrement qu’en gaffeur invétéré ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires