Présentation

En Direct

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a  8  personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg
_________________________________

Téléchargez gratuitement et jouez à

Command & Conquer - Alerte Rouge

 


____________________________

Me suivre sur Facebook/Twitter




Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com

Lundi 23 octobre 2006 1 23 /10 /Oct /2006 18:10

Il m’arrive plus que de raison de me moquer de potes dont les copines auraient certaines réticences a s’abaisser a des pratiques buccales parait-il rabaissantes pour les filles , dixit les dites copines dont je tairais le nom histoire d’éviter de voir demain matin débarquer furieux Franck et Daniel après que leurs copines soient tombées nez a nez avec ce post .

Je ne dénoncerais personne mais je n’en pense pas moins .

Le plus rigolo dans l’histoire est que ces mêmes filles ne trouvent en revanche rien a redire lorsque leur male s’adonne au loisir du cunni , qui en soit mais c’est un avis personnel ne doit pas être si différent en sensation a faire qu’une fellation , les poils en moins peut être mais la encore c’est une question de point de vue .

Je serais curieux de connaître l’origine de l’expression j’ai un cheveux sur la langue .

En ce qui me concerne donc , je rigole beaucoup , mais pour être franc , il y’a une chose dont je me vante particulièrement peu volontiers , d’autant que pour peu que je la murmure des lèvres (les miennes , sans jeu de mot cette fois) , les filles qui auraient le malheur de l’entendre fuiraient en courant en criant au fou .

Je suis traumatisé de la fellation .

(…)

Avril 2004 .

J’étais a une soirée au Planet Rock , en compagnie de quelques amis dont certains avaient du une dizaine de fois du me répéter leur prénom sans que je sois capable d’en mémoriser fut ce la première lettre , petit défaut récurent que j’ai et qui provoque régulièrement quelques crispations passagères sur le visage de ceux que j’ai par exemple appelé Johnny et non François , quoique les 2 soient a ma convenance pareillement une insulte au bon goût .

Si tout le monde s’appelait Nicolas , le monde serait tellement plus simple .

Et il y’avait cette fille . Pour être rigoureusement exact , quoique imbibé il m’avait bien semblé que « quelque chose » clochait , mais lorsque un male célibataire et (conditions cumulatives) normalement constitué n’a pas eu la possibilité d’assouvir la nécessité pressante de coucher/baiser/niquer -supprimez le(s) termes qui ne vous conviendraient pas , je n’ai pas vocation a choquer …- , depuis 2 longs mois plus effroyablement longs que l’hibernation d’un ours (si au moins on pouvait dormir pendant ce temps !) , et qu’il est plus saoul qu’un fêtard du Beaujolais ayant bu par mégarde de l’absinthe , il ne remarque que peu les défauts de celle qui lui propose un plan cul le week end a venir .

Réflexion faites , c’est peut être de cette date que j’ai commencé a mettre le frein a main sur l’alcool .

(…)

Les filles sont souvent persuadées que les mecs arrivent en conquérants chez elles , mais franchement , je crois que dans 9 situations sur 10 , j’arrive a une première rencontre (sobre , bourré ça compte pas) les jambes tendance gelée anglaise et me demandant si dans le fond je ferais pas mieux de retourner jouer avec mes legos .

Je ne les ai pas ressorti de leur carton après cette soirée la mais j’aurais pu .

Elle n’avait pas fini d’entrouvrir la porte que j’avais déjà envie de fuir loin , très loin de la , retrouver mes legos et jurer a mes trois généraux (oui , j’en avais un pour mon armée de l’air , pour l’armée de … broumph , je m’égare) que je ne les lâcherais plus pour un thon pareil .

Je n’ai pas la prétention d’être « beau » . Mais elle était vraiment moche .

Le problème est que j’ai été doté par mon gentil papa d’une bonne éducation , et que quand je pense « aargh au secours je veux rentrer chez moi » , je souris bêtement et ne dis rien . Mais il y’a vraiment des silences qui sont lourds de sens , surtout quand je ne rouvre la bouche que pour dire « tu n’aurais pas quelque chose a boire ? » .

On se motive comme on peut .

Une fois un peu grisé (ce qui apparaît paradoxal après le violent dégrisement que j’avais pris quelques minutes plus tôt -je bois vite quand c’est nécessaire-) , j’avais la force de l’entendre me dire qu’elle avait ses règles (sic.) , mais qu’elle avait envie de passer la nuit avec moi quand même .

Mes petits parents , si vous avez eu le masochisme de lire jusqu’ici , il serait sage d’arrêter , ça ferait beaucoup en une fois .

C’était une note personnelle , je reprends .

N’étant ni adepte de la pénétration sanguinolente (beurk .) ou de la sodomie (j’aurais pu me retrouver paré d’une vocation zoophile sur le coup) , il ne restait qu’une option . Mais bon dieu , je n’ai jamais eu aussi mal de ma vie .

Je ne pense pas qu’il y’ait « une » méthode , je pense même qu’une fellation peut être réussie juste sur la suggestion d’en recevoir une . Mais « elle » en a fait une torture qui aurait donné la nausée a Pol Pot lui même , en partant du principe qu’il soit adepte de la chose (de la fellation , pas la torture , ces capacités en cette dernière matière n’étant plus a prouver , ndrl) .

Je suis reparti le lendemain , me dégouttant , des frissons d’horreur me remontant l’échine a chaque pas (st Pierre / Jean Jaurès quand même !) , usévieillifatigué , une douleur comme une brûlure atroce a ce qui avais pu il fut un temps me servir d’attributs masculins , et la haine de la fellation durablement installée dans ma tête .

C’est que c’est sensible ces machins la …

 

Par Kane - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés