Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 12:29

Lorsque en 1999, je suis rentré au Lycée Fermat à la suite d'un malentendu (j'avais fait une troisième potable qui avait fait oublier les 4 années précédentes aussi imbuvables que la Seinoise), les portables, les sms, internet, tout cela n'existait pas et on faisait avec les moyens du bord pour communiquer entre co-détenus (Prison Break s'inspire énormément de l'univers joyeusement charmant du Lycée Fermat) : des bouts de papier circulant de tables en tables, papiers se noircissant au fur et à mesure des remarques de ceux qui avaient dans le fond rien à dire.

Le niveau intellectuel de ces discussions ne dépassait que très rarement le QI nécessaire pour suivre de bout en bout une émission de Stéphane Bern, par exemple fortuit.

Étant de nature un brin fétichiste, j'ai conservé beaucoup de ces petits papiers, et je m'amuse à les relire de temps à autre, étonné de voir comme les quelques petites années me séparant de cette époque très récente (Mmm ? 1999, c'était il y'a 10 ans ? Argh gasp glubs !) ont suffi à altérer certains souvenirs que je me suis fait de mes aventures sentimentales d'alors, au point d'en être parfois en plus totale contradiction avec les faits qu'un non lieu sanctionnant l'affaire des frégates de Taïwan.

Non, parce qu'il est tout de même bizarre que j'ai pu tenir, avec la niaise de service prête à déblatérer toutes les crétineries du monde sur une simple feuille A4, et 3 semaines avant de pleurer « l'ingrate qui m'avait largué mais je l'aime bouhouhou », la conversation suivante :
- Non mais t'imagine cette salope ce qu'elle m'a fait ?
- Ouais t'as trop raison les autres filles savent pas ce qu'elles veulent .
- Elle refuse de sortir un samedi ! Je rêve !
- T'as trop raison, c'est dégueu ce qu'elle te fait !
- De toute façon j'en ai marre, moi je vais prendre les devants et en trouver une autre, et puis si elle me rase trop je la largue, hein, parce que bon !
- Moi les mecs je les capte pas trop, mais faut dire le mien en a 42 ...

A la réflexion, je ne suis même pas sur que nous lisions nos réponses respectives.

(...)

Les bouts de papiers furent l'occasion d'un mini drame dont j'allais être l'heureux protagoniste, déjà habitué à 16 ans à cumuler les bourdes aux conséquences aussi néfastes qu'une brune au volant de la 306 rouge de son brun.

Je ne saurais jamais si mon assurance aurait couvert l'emboutissement d'une paire de cyclistes roulant bêtement sur la piste cyclable.

C'est ainsi que je nourrissais, en ce mois de Octobre 1999, un début d'idylle avec une certaine Anne-Laure, qu'il m'arrivait de plus en plus régulièrement de raccompagner jusqu'à son domicile en gloussant bêtement sur des lourderies pleines de sous entendus pas discret du tout comme savent si bien en dire des lycéens à peine boutonneux mais très puceaux.

C'était il y'a 10 ans, hein.
Putain, quand même, 10 ans.

Le drame se produisit lors d'un cour d'Espagnol, durant lequel la prof respectait parfaitement le programme de l'éducation nationale en nous faisant lire un texte sur un poulet qui refusait de se faire manger avec du Guacamol ou une sauce burger king (tout anachronisme mis à part, l'action étant censée se produire au XVIème siècle).

Et comme le font tous les lycéens qui ont bien compris qu'il y'a très peu de chances qu'ils soient confrontés à un poulet difficile lorsqu'ils feront du tourisme en Espagne : je n'écoutais pas un traitre mot de ces pitoyables élucubrations linguistiques.

C'est ainsi que très rapidement, ma voisine de bureau se mit à entamer une conversation « écrite », conversation au demeurant très suivie par Anne-Laure, elle même voisine de ma voisine.

Je viens de comprendre que ma voisine était en mission commandée.
C'est fou ce que l'on peut apprendre en à peine 10 ans.

Après avoir médit sur des histoires de Mac Chicken où de ce genre, la conversation s'orientait très vite sur les vues que pouvait avoir votre modeste serviteur sur « l'une ou l'autre des filles de la classe, t'es pas obligé de répondre hein hi hi ! »

Moi : Oui, y'en a une qui me plait beaucoup.

Anne Laure rougit tout en louchant de plus en plus difficilement entre le tableau et le papelard qui circule à moins d'un mètre d'elle.

Ma voisine : Elle est comment ?

Moi : Brune, elle est très jolie et j'adore parler avec elle, je passe de plus en plus de temps avec elle.

C'est sur : la ventilation commençait à devenir nettement insuffisante pour certaines brunes présentes dans la pièce.

Ma voisine : C'est qui ?

Moi : ... Titi.

(...)

Sur qu'à l'époque et si les portables avaient existé, celui d'Anne Laure m'aurait servi à remplacer mon nez trop encastré dans mon crane suite à la collision intervenue lors d'un vif accès de mauvaise humeur de la part de la brune.

Convenons donc que les bouts de papier, c'était tout de même autrement moins dangereux.
... Que mon manque de cohérence persistant depuis 10 ans ? Entre autre.

























Nota Bene : Tiens, puisque l'on est dans le scolaire ... Si toi aussi tu as passé 3 mois de Mai et autant de Septembre à t'arracher les cheveux sur le droit Administratif, ou pire, si tu bosses actuellement ce droit Administratif parce qu'un malheureux concours de circonstances (par exemple : tu t'es retourné un ongle au moment de réviser pour la première session, ce qui t'as causé une douleur physique et morale insurmontable) fait que tu te retrouves à la repêche de Septembre (ne crois pas que je compatis : j'en ai bavé, y'a pas de raison que se soit pas ton tour, ordure. Et non, je n'excelle pas dans le soutien moral), alors cette vidéo est pour toi :


Partager cet article

Repost 0
Published by Nicopoi - dans Histoires d'Ex
commenter cet article

commentaires

Chris 01/09/2008 14:09

Excellente vidéo que je me suis permis de faire suivre à quelques anciens amis de la fac de droit (est ce des amis? ou juste des personnes que j'ai croisé un jour avec l'objectifs commun de finir fonctionnaire?)  cruelle question que voilà... mais bon sans intérêt ici.Donc juste merci !

Nicopoi 05/09/2008 13:42


Amis en fac de droit ?
Allons bon, ca existe donc ?

Sinon, ne me remercie pas, mais remercie plutôt le vénérale Maitre Eolas, sans qui je n'aurais eu vent de la chose ... :)


pau 30/08/2008 15:13

Merci pour cette vidéo géniale. Je passe septembre dans l'espoir de décrocher ma p****n de licence et par conséquent décrocher du droit... une bonne bouffée d'air frais!

Nicopoi 05/09/2008 13:42


Je compatis, d'autant que je connais particulièrement le problème pour m'être tapé 3 ans cette putain de foutue licence.


la juriste 30/08/2008 00:44

la vidéo sur le droit administratif est tout simplement mythique. je passe en 3e année et je vais non seulement me taper du droit fiscal en fonda au 2e semestre, mais aussi du droit administratif des biens. joyeux noël!

Nicopoi 05/09/2008 13:43


Compense avec le droit du travail, à mon sens c'était la matière la plus intérressante de toute la licence.
Ah non, y'avait le droit pénal de mieux, mais c'était essentiellement du à mon maitre de Conférence, Monsieur Lamy ...


rocepe 25/08/2008 20:50

Il faudra que tu expliques un jour pourquoi, malgré ton absence quasi totale de honte et de peur des gaffes, tu n'as jamais vraiment tenté ta chance avec Titi.
Cela me fait penser que Brune est en quelque sorte une version "améliorée" (un peu plus grande, plus belle et plus intelligente) de Titi et qu'en conséquence tu aurais eu de la chance de rencontrer Brune. Un hasard anormalement positif de ton point de vue ;)
NB: Je me dois de remercier Titi pour l'invention de mon pseudo dans l'un de ces insupportables et parfaitement inutiles cours d'espagnol.

Nicopoi 26/08/2008 14:24


Tu as raison, et cela pourrait même faire l'objet d'un post.
Me reste plus qu'à demander l'autorisation de Titi ...