Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 16:21

The Beatles - Back in Ussr

parental-advisory.jpg





Mon jean est retroussé jusqu'à la hauteur de mes genoux .

Je regarde sans regarder par la fenêtre , considérant ce temps désespérant qui me rappelle lorsque mes parents et moi passions nos week end à Deauville , et que je me faisais la réflexion , la tête enfoncée dans mon blouson , « mais comment pourrait-il faire plus froid au Pôle Nord que là actuellement sur cette plage ? »

Il faut avoir connu l'air glacé qui balaye le sable de cette plage aux allures de Neuilly mais en plus coincé pour comprendre .

D'autant plus que les endimanchés qui s'y promènent évoquent rudement bien les pingouins .

Assis sur mon canapé , ma main joue sans y faire attention avec mes poils pubiens , mi-courts mi-longs , selon qu'ils se trouvent ou non dans la zone où la tondeuse électrique à pu passer hier avant que sa batterie ne rende l'âme . Au demeurant , il faudrait un signal d'alarme pour avertir l'utilisateur d'une tondeuse électrique que sa batterie va soudainement s'arrêter : cela fait horriblement mal lorsqu'elle reste coincée sur un poil .

Je vous le concède : on pourrait tout court se passer de cette déplorable habitude consistant à se raser les poils pubiens qui dépassent trop .

Un liquide très caractéristique , retombé alors que Brune se dégageait de notre étreinte , sèche sur ma cuisse . Je le déteste . Je ne sais quel phénomène peut expliquer que l'on recherche désespérément à atteindre son expulsion de son corps , lorsque l'on sait à quel point sa vue peut provoquer comme irrésistible dégoût .

Ce que ne justifierait pas la recherche de l'orgasme , tout de même .

Je regarde ma bite , cet espèce de bout de corps (redevenu) mou du corps , à la forme si salement moche lorsqu'elle n'est pas en état d'érection . Je m'étonne en mon for intérieur que des gamins s'amusent avec complaisance à en dessiner sur des murs ou agendas de leur voisin de cours sitôt que ce dernier à le dos tourné , d'autant qu'à cet age la , on peut raisonnablement considérer qu'il n'ont pas encore eut l'occasion de se faire une idée claire de ce à quoi ressemble un pénis en érection .

Alors à quoi pensaient les crétins qui m'en dessinaient dans mon agenda ?
Avaient-ils observé à la dérobée celle de leur père ?
Suis-je le seul gamin à n'avoir jamais regardé une photo porno avant mes 15 ans ?
Pourquoi je pense à toutes ces conneries alors que je viens de faire l'amour ?

Je repense à ces fois ou mes amis et moi , au moins aussi imbibés qu'une éponge sur un plateau de tournage de film pornographique , délirions aux alentours de 3h du mat , lorsque nous faisions une course nus autour du pâté de maison proche de la rue Palaprat , un public mixte et ivre sorti du café populaire applaudissant au passage du vainqueur .

Une drôle de réflexion me vient en tête . Pourquoi mon pénis , dont j'ai tout sauf au honte en érection , me semble t'il si dérisoirement ridicule au repos ? Mes amis pensent-ils de moi , ne m'ayant heureusement jamais vu à l'action (sic) , que j'en ai une petite ? Aurais-je voulu que par accident , l'un d'eux , fille ou garçon , l'ai vu en activité , que je n'ai plus honte de l'opinion qu'ils doivent se faire de ma bite ?

Et si personne n'en avait rien à foutre de ma bite ?
Et si j'arrêtais de psychoter après le sexe ?

... Voilà ce que pense un Nico aux alentours de 16h30 , un jeudi après midi , cela alors qu'il vient de faire l'amour ...

Psycho-15.jpg

nti_bug_fck

Partager cet article

Repost 0
Published by Kane - dans Parlons Cul
commenter cet article

commentaires

Sandie 12/01/2008 23:42

Alors là tu me surprend beaucoup...et moi qui pensais que les hommes plongeaient dans un état proche de celui du legume une foi leur gluante semence ejectée.. Il y a donc un mâle qui arrive à penser apres l'amour? Dis moi si tu meurt ( tragique incident...) tu léguera ton corps à la science? Une petite dissection s'impose!.................qui a dis " tarée"?

Ben 11/01/2008 14:09

Tout le monde se fout de ta bite, c'est vite dit... On peut faire une équation qui résume bien la situation: on a une fonction de maximisation (Bi) (intérêt pour la bite). Bi= Fi+GiFi= intérêt féminin, soit presque l'intégralité de la gente féminine hétéro ou au moins bisexuelle. Gi= Intérêt des gays. Donc grosso modo on retire de la gente féminine les lesbiennes pur sucre, on rajoute les gays, et ça fait quand même près de 50% de la population qui s'intéresse à ta bite. C'est tout de même pas mal. Ca se voit tant que ça que sors de partiels d'économie ?

Proctor 11/01/2008 13:07

Bon très bien, c'est votre 1ère visite je crois mmh?Allonger vous nous allons en parler. Vous me dites, contempler votre verge après un rapport et que telle la madeleine de Proust, cela vous renvoie enfant ..... mmmmhh c'est intéressant .......Est ce que plus jeune vous jouiez avec des marionettes à doigts?

eluise 10/01/2008 19:15

Merci pour ce grand moment de poésie amoureuse.Je ne saurais que te conseiller, à toi et à tous ceux qui utlisent ton ordinateur, de passer un ptit coup de chiffon humide sur le clavier et la souris puisque ceux-ci doivent à présent être enduits d'un délicat vernis fait d'un "liquide très caractéristique" malencontreusement atterri sur une cuisse et sûrement ailleurs, et orné de poils pubiens pourtant récemment débroussaillés.

Aaricia 10/01/2008 18:01

Je suis d'accord, Brune devrait te choyer et te rassurer encore plus ! C'est profondément psychologique tout de même ... Mais pourquoi se dire une chose aussi négative après avoir fait l'amour? Et puis qu'est-ce que les autres peuvent en avoir à foutre de la taille? M'enfin .. Je m'imagine bien - avant, je faisais çà, je l'admets, mais c'était à cause d'une peste - je regardais les mains des hommes pour voir si ils avaient un grand pénis (hé quoi, on m'avait dit un jour que çà a avoir !) ... Genre, allez .. un ami .. Mmh, quelle est la taille de son ... heureusement que je ne me pose pas cette question !! (quoique maintenant, je vais rire quelques heures ..)

Shaya 10/01/2008 11:33

Brune, Brune... il va falloir te montrer très patiente et très tendre pour que ce petit Nicolas arrête de psychoter...C'est que tu vas finir par te faire classer "Pornographie" par les moteurs de sélection!Allez, tu mérites tout de même une gratouille entre les oreilles.