Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 16:10

Ray Parker - GhostBusters


L'histoire suivante qui va vous être narrée est basée sur des faits réels (bon , ok , comme toutes les autres histoires , mais il paraît que ça fait pro de présenter comme cela) . Pour ne pas entraver la bonne marche de la justice et protéger les innocents , il convient d'avoir en tête à la lecture de ces quelques  lignes que certains des protagonistes n'étaient peut-être et contrairement aux apparences pas encore tombés dans les affres du délire le plus complet , et que le fait que la cocaïne ait probablement remplacé les globules blancs dans leur sang ne doit pas nous conduire pour autant à les juger trop sévèrement .

Rire plus que de raison de leur ridicule , ca oui , on peut faire . Oulala , oui .


(...)

Brune et moi nous sommes récemment entichés de l'impro , ce terme terriblement vague désignant le rassemblement de gens vachement rigolos qui , par exemple , n'ont pas honte de mimer instantanément le dindon lorsqu'on leur demande d'improviser un sketch sur les relations salariés-employeur .

Et ce qui est génial avec l'impro , c'est que l'on peut sans état d'âme sortir du monde du réel .
Oui , je dis ça parce que c'est tout de même rarement le patron qui se fait plumer par ses dindons salariés . Ndrl et sic .

Hier soir , c'est donc le sourire aux lèvres que nous nous rendions au café Rex , qui n'est plus seulement l'endroit dans lequel je me suis démoli ridiculement l'épaule à vouloir danser sur une de leurs connes de tables glissantes , mais est aussi et maintenant l'endroit recevant le mercredi soir ces  rendez vous d'improvisation dont je me faisais le chantre ci dessus .

Nota Bene tant que j'y pense : Ced et les autres , je vous déconseille tout de même de vouloir faire un sketch sur , dans les airs environnant , et sous une des tables hautes .
... Déjà fait .

Cependant , alors que nous arrivions à la caisse , nous sentions plus rapidement qu'il n'en faut à un Khadafi pour rigoler joyeusement des questions attenant aux droits de l'homme , l'avion-que-tout-le-monde-nous-envie (et qui se scratche au moindre courant d'air au bout d'un an de mise en service) , que y'avait du rafale de l'orage dans l'air .

« Coucou Nic et Brune , vous n'avez pas reçu mon sms ? On voulait vous prévenir que ... disons qu'avant le début de l'impro , on va devoir laisser la scène pour 30 minutes à de la danse ... contemporaine , y'a eut un mic-mac et on a pas tellement eut le choix ... »

Mes pieds patinent frénétiquement sur place tandis que je tente vainement de me dégager de la poigne de fer de brune qui avait vu le coup venir , et celle-ci fait alors montre d'un véritable talent pour payer d'une main tandis que l'autre retient un Nico aux aguets de la première occasion de prendre comme il se doit la tangente .

J'ai un véritable talent pour flairer les traquenards .
Et pour m'y fourrer les deux pieds dedans ? Aussi .

Je commets alors une erreur tragique . Pensant qu'un peu d'alcool permettrait d'atténuer ma douleur de m'être laissé piégé tel la vile galinette cendrée que je suis , je laisse brune seule à la table que j'ai stratégiquement choisi le plus en arrière possible de la scène .

Lorsque je reviens deux verres à la main , brune a reconsidéré unilatéralement mon choix et nous a placé aux avants postes , sans retraite possible .

Napoléon III aurait rigolé de moi , tiens .

Sans doute avaient ils peur que nous ne soyons pas capable de comprendre tout seuls comme des grands ? Toujours est-il que 5 minutes étaient laborieusement perdues à nous expliquer que nous allions voir de la danse contemporaine (aaaaah!) , sur le thème du Petit Prince (oooooh!) , et d'ailleurs , qu'aux Etats-Unis , le livre avait été traduit sous le titre de « The Little Prince » .

Brune renforce sa poigne sur ma cuisse .
Tentative de retraite désespérée avortée . Une de plus .

Ca y'est , ca commence ... mal : la sono est fournie par un mini poste comme on en vendait déjà plus au début des années 2000 90 80 , et une voix off -dont je me demande si pour être aussi irritante elle n'a pas été enregistrée pendant le repas du narrateur- commence à dérouler ses inepties délirantes .

Un type dont la tête m'évoque celle du personnage dessiné sur le plateau de jeu du Dr Maboul fait son entrée sur scène et commence à jouer son rôle .
... C'est à dire qu'il avance mollement sur scène , un arrosoir à la main et faisant des grimaces à faire passer Jim Carrey pour un acteur dramatique .

Je cherche des yeux un endroit ou me planquer , au cas ou il sortirait de ses poches une arme .
Sait-on jamais .

Rentre à son tour une danseuse , quoique j'hésite à retenir cette qualification ou celle plus proche de la réalité que serait « tas d'os » (l'anorexie , ca se soigne ?) , qui , sur une musique assez proche du bruit que faisait la craie du prof quand elle crissait sur le tableau noir , tournoie sur elle même dans un peu tous les sens , sans véritable raison apparente .

Peut-être le café Rex est-il chauffé au sol ?
La pauvre , comme ses pieds métatarses ont du lui faire mal .

Le pire n'était toutefois pas encore intervenu . Allait rentrer sur scène un bonhomme coiffé à la John Malkovitch dans le film qui porte son nom , des paillettes dans les cheveux , affublé d'un costume de danse grotesque (vous danseriez en peignoire , vous ?) et comble de l'ignominie suprême , d'un petit noeud papillon rouge . Et dans cet accoutrement , l'énergumène , tirant une tronche tendant à prouver que la drogue , cela ne touche pas que les jeunes générations , se mit à faire des petits sauts carpés qui plongèrent l'assistance , majoritairement venue pour l'improvisation , dans la plus troublante des expectatives .

... Les visages des spectateurs s'enfonçaient tellement dans leurs mains que l'on en voyait par moments plus que ces dernières . Et un instant , je cru même de me retrouver sur l'île des manu-manu , pour ceux qui connaissent la bande dessinée Philémon ...

Brune me lance un regard courroucé quand je tente d'allumer nerveusement ma 3ème cigarette en autant de minutes . Je songe à m'ouvrir les veines .

Tout à ses sauts carpés , l'illuminé ne voit pas rentrer sur scène le nouveau personnage , censé à priori -et pour peu que l'on veuille bien s'accorder sur le principe de l'existence d'une mise en scène- symboliser la fleur du Petit Prince , mais à mon goût plus proche de symboliser une vieille pute/proxénete allant sur son déclin qu'autre chose .

Non , parce que le porte jarretelle , c'était franchement atroce .

Je croyais avoir tout vu . J'avais été mis hors d'état de nuire à vie , agonisant que je l'étais sur ma chaise , espérant entre deux sursauts nerveux qu'une intervention divine sanctionne d'une crise cardiaque fulgurante les salauds qui m'infligeaient ça .

Mais dans un dernier spasme qui secoua mon pauvre petit corps martyrisé par l'abominable vision , je crus apercevoir , avant que je ne meure foudroyé de terreur tel une bête victime du film The Ring , un homme-lampadaire , qui lui aussi se mit à faire des sauts carpés , menaçant à chaque instant de se cogner avec les poutres du bar (la lanterne lui avait été collée sur le front , sic) , tandis qu'un Ponce Pilate (????!!!!) de pacotille faisait des entrechats avec le débile au peignoir .

... Si je vous disais que même les gamins de 7 ans dans la salle semblaient attérés de constater que les Pokémons ne sont finalement pas un jeu virtuel ...

(...)

Le premier qui me reparle de danse contemporaine , je le défenestre .
Et je suis gentil : je prends très mal le fait de savoir que chaque fois que j'entendrais High Hopes des Pink Floyd , pourtant l'un de mes morceaux préférés , je repenserais à un pauvre type en tutu faire des sauts de lapin en clignotant les paupières ...

Les salauds , ils ont osé .

Ridicule.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alexandre 14/12/2007 19:41

et tout cela ne t'a pas inspiré pour te lancer dans cette formidable carrière artistique ? Je me demande si ta Brune aimerait te voir devenir danseur contemporain ^^

Kane 20/12/2007 21:28

Ce serait un peu le crime parfait . Parce que la crise cardiaque , ca peut toujours venir plus vite qu'on le pense :Un nico en tutu , et ...

Foxy 14/12/2007 13:15

Tu étais prévenu! La prochaine fois je garde la carte bleue! Et je me débrouille pour que Brune me donne le code!!!
On a déjà fait mieux comme pub...
Mais c'est trop tard vous êtes mordus...
Et je crois qu'on se verra tous les mercredis.

Kane 20/12/2007 21:30

Roh ... à cause de toi , je chute gravement dans mes stats "nombre de fois ou j'ai perdu ma CB cette année" .Je serais pas fier , a ta place , tiens .

Brune 13/12/2007 19:18

Il est vrai que tout cela avait un petit côté humouristique non voulu. Heureusement que la deuxième partie était là pour libérer le fou rire contenu pendant 45 minutes!

Kane 20/12/2007 21:27

Ah ? Tu as rigolé , toi ?

Catherine 13/12/2007 18:24

Au moins j'espère pour toi que ça n'a pas duré trop longtemps et que la suite du programme a été à la hauteur du supplice que tu as subi.Pour faire passer le foutage de gueule il suffit d'ajouter contemporain à  art, musique ou danse.

Kane 13/12/2007 19:02

Ca me rappelle le sketch des inconnus sur le réfugié Polonais/Argentin ...Y'avait du vrai , tout de meme ...

Sandie 13/12/2007 17:41

Tu sais que tu n'es pas tombé sur le pire exemple de danse contemporaine.... Le dernier spectacle de danse contemporaine que j'ai vu mettait en scene un homme-hommard....Ya pas mieux pour ce croire en surdose d'anxiolytiques...néanmoins le danseur faisait preuve d'une vélocité surprenante si on prend en compte ses deux pieds pris dans la queue du crustacé...une vraie performance a n'en pas douter!

Kane 13/12/2007 18:07

T'inquietes , la prochaine fois que je vais au ciné , je parie que le film sera interrompu une seconde avant que l'on ait le nom de l'assasin par une troupe désireuse de faire ses preuves en matière de danse aquatique ...Pas que je sois maudit , mais ...