Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 12:12


Au nombre des clichés éculés qui parsèment les discutions de soirées jusque tard dans la nuit , il en est un qui à la vie aussi dure que ce grotesque pseudo héros à l’oedipe mal assumé survolant des gratte ciels en culotte bleue .

Et les boxers ? C’est fait pour les chiens ?

Ainsi , il apparaît que dans la mémoire collective , cette douce et joyeuse période du collège ait été traversé avec autant de joie , bonne humeur et entrain que disons , par exemple , ce petit sentier du Golgotha qu’empruntait il y’a 2007 ans de cela un drôle de barbu fétichiste .

Ben oui , je vois pas d’autre explication , sinon pourquoi se serait il fait suer à se le trimbaler , son bout de bois ?

Les gens n’ont pas l’esprit pratique .

Ce qui est marrant , c’est qu’à s’écouter tous , on dirait que nous avons tous étés le souffre douleur d’un improbable abruti géant , au duvet naissant et à la force d’esprit aussi palpitante qu’un bigorneau cuit à la vapeur , au point qu’il apparaît crédible , au vu du nombre de victimes , que ces dernières aient aussi été le bourreau d’un crétin encore plus faible .

Et quoiqu’il en soit de cette aimable chaîne de la vacherie , se trouvait « le » naze , pas encore assez emprunt de série américaine pour savoir que le sensible bouquinant entre deux cours était forcément une cible de prédilection .

Ca , c’est moi .

Dès lors , mon entourage se résumait , en cette lointaine et joyeuse époque , à une tripotée de bouquins sur la guerre de sécession et à trois boutonneux agglutinés sur leur pc dans une salle de réseau , avec lesquels nous échangions des beuglements gloutons au fur et à mesure de nos tueries virtuelles .

Tout cela expliquant donc , selon moi , que mes vrais premiers amis , que j’allais rencontrer à mon arrivée au lycée , aient une importance quasi démesurée à mes yeux , au point que je me sois surpris hier soir , après 5 jours à ne pas les avoir vus , à dire à l’un d’entre eux qu’il , je cite , « m’avait manqué » .

Non , je n’ai pas viré de bord .
C’est d’ailleurs ce que je lui ai dit pour le dissuader de s’asseoir alors à 10 mètres de moi .

(…)

Février 2001 .

En l’espace des quelques mois qui m’avaient vu accéder au rang suprême de délégué de classe après une lutte acharnée pour le pouvoir (le deuxième délégué avait été désigné d’office , ndrl) , j’avais réussi à me constituer une solide réputation de timbré d’organisateur de soirées de folies , louant des salles un peu partout dans Toulouse afin de permettre à ma classe et quelques privilégiés triés sur le volet (« tu peux donner une participation de 10F ? C’est bon , rentre ! ») d’expérimenter les joies de l’alcool , qui nous étaient jusqu'alors et pour la plupart inconnues .

C’était y’a longtemps , longtemps , longtemps , donc .

Ces soirées devenant aussi prisées que la montée des marches à Cannes un dimanche matin le 3 Novembre , j’allais rapidement pouvoir devenir un peu plus sélectif , ce qui revient à dire que j’entretenais jalousement la condition rigoureuse d’une parité nicolienne , qu’on rigole un peu quoi .

En gros , 3 filles pour un mec . En gros .

Il se trouve qu’à l’une de ses soirées , j’invitais une de mes amies , Sarah , qui ne me laissait pas totalement indifférent , dans l’espoir fou de justement lui manifester un tant soit peu mon affection , ce qui revient à dire plus sommairement que je voulais lui rouler une pelle monstrueuse avant la fin de la soirée .

Avec la langue .
Précision utile .

Alors que la soirée commençait joyeusement et que la Sarah , jolie comme tout (en plus) , semblait avoir des dispositions plutôt favorables (sur un malentendu) , je recevais un appel de Mat , que j’avais convié à se rallier à mes festivités .

Je me hais .

Alors que nous dirigions communément vers « les caves la notée » , le lieu de la soirée , sorte de grotte de Larzac avec les hommes préhistoriques en videurs , j’avais l’effroyable idée , une de plus donc , de chercher un sujet de conversation masculin , banal et tue le temps .

Gare à celles qui diraient pléonasme .

« Au fait , tu as des vues sur une fille , ce soir ? » , demandais je donc .
« Eh bien , j’aimerais bien sortir avec la petite Sarah , dis donc » , répondait il sans hésitation .

Dis donc .
Ben tiens .

J’aurais préféré me faire fouetter par un marticlou (merci les inconnus) , sur des plaies à vif après que l’on y ait versé dessus de l’huile bouillante agrémentée d’un peu d’acide chlorhydrique .

Ou écouter Pascal Sevran pendant plus de 2 minutes .

J’allais dès lors passer la soirée à ne plus que minauder gentiment avec Sarah , toute velléité baveuse sacrifiée sur l’autel de cette foutue , fichue , saloperie , bordélique , chiennasse d’amitié .

Mais arriva le drame .

Cet imbécile de Néandertalien de DJ , probablement lassé de passer de sombres niaiseries soixante huitardes des heures durant , se senti obligé d’acquérir définitivement la licence d’empereur des tocards dégénérés en passant un slow .

La lumière se tamise .

Sarah se lève .
Et m’attrapant par le bras , m’entraîne dans une danse très … corps à corps .

Et le Nico , tout en panique , lance des regards implorant dans toutes les directions de la salle obscure . Je sais que c’est ce que je voulais , mais un autre devoir plus impérieux me commande que je ne peux pas faire ça .

Mes yeux se posent sur Mat , qui nous regarde incrédule .

… et je rejette Sarah dans une réaction aussi épidermique que si une meute de cafards m’avaient parcouru la raie des fesses , sans autre explication vaseuse que « désolé , je ne peux pas faire ça » .

(…)

Benoît est sorti avec elle 2 mois après .
Ben tiens , dis donc …

neandethal.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lyo le chasseur de fautes 23/05/2007 10:23

Euh...- prédilection et pas prédéliction...Un poil de dyslexie M. Kane? Ou une faute de frappe (c'est humain)...

Kane 25/05/2007 04:33

Figure toi que j'ai encore en mémoire le souvenir traumatisant de ce jour ou , au CE1 , je n'arrivais pas à dire "camarade" , mais "caramade" .Ma légende était faite .

Nephy_Thaïs 22/05/2007 21:22

J'sais pas si on a tous vécu ça mais ce qui est sûr c'est qu'avec mes cops on ne marche pas sur les plates bandes les unes des autres (ça se dit ça?) et y'a même une fois où j'ai laissé tomber une tentative parce qu'un des potes du mec après qui j'en avais en avait après moi et donc j'ai préféré me faire complètement oublier de tout le monde pour ne pas mettre le bordel (fiou si quelqu'un comprend cette phrase, ben ça m'épatera ^^' )

Kane 23/05/2007 10:12

Rah l'horreur ! Le boulet parasite ! Heureusement , je n'ai jamais été ca . Mat , chut .

Lyo 22/05/2007 20:12

Excellent! On a tous vécu ça je crois...Juste quelques précisions rabat-joie sur l'orthographe (j'y peux rien, ça m'agresse):- discussion et pas discution- avoir tort et pas avoir tord- un (ou une) coloc pas colloc(et puis c'est facile à corriger)Il n'est pas impossible que j'en signale d'autres, au fur et à mesure des posts (mais ceux-là reviennent trop souvent).

Kane 23/05/2007 10:07

Damned . Tu as raison , et j'ai une autre faute de prédéliction dont je ne suis pas fier : je suis né .

Ludie 22/05/2007 16:44

J'ai la même anecdote mais avec des filles dans les rôles principaux!!

Kane 23/05/2007 10:05

note bien que dans mon histoire , je trouve que se sont les blattes les protagonistes essentiels .Et superman , peut etre .

romain 22/05/2007 16:09

Voilà un vrai ami !

Kane 23/05/2007 10:12

Un vrai !Mais je lui en veux terriblement .

Mat 22/05/2007 15:42

Citation de l'intéressée:"Qu'est-ce qu'il a Nico ce soir, il me fuit ou quoi?""Va savoir."

Kane 23/05/2007 10:15

Tu as plus de mémoire que moi , je cherchais désespérement pour conclure le texte à me souvenir de ce bref échange que tu m'avais rapporté .Tu connais une droguerie dans le coin ? Je cherche une corde ...Solide .