Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 14:46


J’ai toujours aimé les gares .

Il y’a dans une gare , une ambiance toujours assez particulière , une impression d’anachronisme constant auquel se mélange avec une certaine facilité mon éternelle nostalgie pour les ambiances rétro . Lorsque je flâne sur le quai , j’imagine , rêve debout en évitant toutefois de heurter plus d’un passager à la seconde (vaste utopie) , à ces millions de personnes qui ont débarqué de leur train , à leur histoire , aux soulagements qu’ils allaient éprouver , aux ennuis sans fond qu’ils allaient tenter de résoudre dans une folle course contre la montre …

J’avoue extrapoler : tout le monde n’accumule pas les emmerdes comme je le fais avec bonheur .

Lorsque ce matin là , je passais quelques minutes à observer son train partir , train qui quoique arborant une apparente forme de modernité , ne sut s’empêcher dans son accélération de provoquer sur un aiguillage le même grincement hideux qui m’aurait rendu coupable d’assassinat de prof ne sachant pas manipuler une bête craie , j’étais pris d’un lourd sentiment de solitude , et , quoiqu’ils puissent légitimement douter , au vu de l’heure effroyablement matinale qu’il ne s’agisse pas d’un martien vêtu de ma peau qui débarque et non leur affectueux Nico , je décidais de rendre visite à mes petits parents .

Lorsque l’on prête une oreille discrète aux actualités , et que l’on a passé les informations routinières du type 100 irakiens en moins par ici , une compagnie pétrolière a (sur)multiplié ses bénéfices par là , on peut se rendre compte dans des petits reportages tout ce qu’il y’a de plus anodins qu’une foule de chercheurs désœuvrés est payée à expérimenter , analyser les données les plus crétines (« c’est une information qui vise le prix Nobel : se frotter avec sa serviette trop fort à la sortie de la douche peut déclencher un cancer . Un reportage de … ») lorsque personne n’a encore aujourd’hui songer à élucider cette question éprouvante :
Pourquoi le simple fait de passer la porte de chez ses parents suffit a vous faire perdre instantanément 15 ans ?

… Freud ? Qui est-ce ?

C’est un fait . Je peux avoir du prendre des décisions terribles durant les deux dernières semaines . J’ai pu me comporter en adulte (si si !) , subir des dîners mondains , faire l’amour et pas forcément que dans un lit , envisager de me passer sous un bus histoire de voir si mon cerveau tourmenté arrêterait au moins 5 secondes de me traumatiser , bref , je peux avoir une vie solide et bien construite , mais , que je passe la porte de chez mes parents , et je redeviens instantanément le Petit Nico qui suscite l’hilarité de tous lorsqu’il déblatère innocemment sur un film de caméscope que j’ai omis de brûler , malencontreusement .

Je finirais bien par tous les avoir .

Ce phénomène s’est d’autant plus amplifié que depuis que je suis parti de chez mes parents , je ne m’y pointe plus que très rarement , ce qui contrairement à ce que les mauvaises langues veulent bien dire , n’a rien à voir au fait qu’il me suffise d’un voyage par semaine pour pouvoir utiliser à bon escient la bonne volonté de ma douce petite maman et de sa machine à laver (sic) , mais tout simplement que cette cure de jouvence que j’y fais , si elle est atrocement agréable , ne rend que plus désagréable le retour à la réalité , à savoir le moment ou je repasse la porte de chez eux dans l’autre sens , et que je redeviens « grand » Nico (si mon mètre 74 ose ainsi s’exprimer) , confronté à sa vie et ses angoisses .

Tandis que si je reste dans le monde hostile tout le temps , je n’ai pas à accuser ce type de contrecoup .
CQFD .

Quand j’arrive à la porte du bas , je glisse une première clé tout en me remémorant toutes les fois ou je le faisais avec une certaine appréhension . Le carnet de notes est il arrivé ? Et pourrais l’intercepter , ou papa a t’il déjà mis la main dessus et s’apprête a faire de même sur moi sitôt que j’aurais passé la porte ? Vais je coucher avec la fille qui m’accompagne , et surtout , comment éviter demain que Marine n’ouvre la porte de ma chambre un peu trop brusquement pour l’empêcher de tomber nez à nez (enfin question de point de vue) avec les fesses de ma copine ?

Quand je vous dit que je me pose toujours plein de questions saugrenues .

La montée de l’escalier ? Le temps pour moi de me souvenir en souriant des folles courses dont il a été le témoin , lorsque celle qui m’accompagnait , tout à coup enjambait les marches avec une célérité démente , et que je faisais exprès de ne pas la rattraper et donc perdre , car dans les cas inverse , une soupe à la grimace de l’autre allait me gâcher au moins le début de la soirée …

J’ai aujourd’hui , à force de perpétuer ce souvenir , acquis une réputation démente de type montant un escalier plus vite que l’éclair .

Ca y’est Alexandra , tu sais maintenant pourquoi je montais ton escalier en moins de 19 secondes .

Il y’a quelques semaines de cela , j’avais passé vaillamment ses deux étapes Flashback obligatoires , et j’arrivais enfin à l’appartement de mes parents . Je poussais doucement la porte , me doutant que l’heure très matinale de ma visite pouvait faire que je sois le premier de la famille à être debout .

Une fois n’est pas coutume .

Pas un bruit . Une obscurité totale dans l’appartement , la même impression qu’éprouvait l’équipe de secours accourant à l’aide de tintin et de ses joyeux potes dans « on a marché sur la lune » , celle d’un palais du sommeil ou le temps s’est figé juste comme ca , pour voir .

Comme 3 ans plus tôt , je marchais sur la pointe des pieds , sélectionnant minutieusement les lattes de plancher grinçant le moins , exercice que je constatais beaucoup plus facile à faire sobre comme à l’instant présent , plutôt que légèrement éméché , vers 3h du matin les années précédentes .

Cet exercice périlleux allait me prendre tout de même 2 minutes pour faire 3 mètres , tout en ayant doucement refermé la porte d’entrée , une abomination sans nom grinçant sur le dernier millimètre de fermeture , inexorablement .

J’ouvrais enfin doucement la porte de ma chambre .

Le noir total baigne la pièce . J’en connais le moindre recoin , cette chambre que j’ai aimé et honnis à la fois , ou j’ai aimé , pleuré , rêvé , gaffé , bref , ou le Nico a poussé , sans doute dans un confort trop cotonneux pour que je puisse un jour appréhender réellement ce qu’est la vie en dehors du cocon familial .

J’ai essayé de reproduire cette chambre dans mes nouveaux appartements .
Vainement .

Quelqu’un respire . Je ne le vois pas : je sais qu’il est la . Dans ce qui était mon lit , un intrus à oser y prendre place , et me remplace , moi , occupe mon rôle d’éternel dormeur , sitôt que j’ai le dos tourné et que je tente de faire face à ma vie et au monde extérieur .

C’est insupportable .

Mesquin , je songe à réveiller ce qui doit être un ami de ma sœur , décidé à lui montrer qu’il est chez moi , que personne ne me remplacera jamais , que j’ai beau payer des factures Edf , j’en reste pas moins l’éternel adolescent qui vit dans cet espace , présent ou pas , peu importe .

Je fais craquer une latte de plancher . Intentionnellement , évidemment .

« Nico ? C’est toi ? »

Horreur . L’inconnu . Celui qui me remplace . Celui qui me réveillait . Celui qui s’indignait de mes siestes à rallonge (2h de l’après midi , indécent c’était , selon lui) . Celui que , chaque fois que je l’observe à la dérobée , me renvoie par notre troublante ressemblance le reflet de ce que je serais dans 30 ans , au moins physiquement .

Mon père .

(…)

J’ai mis plusieurs mois à me remettre de cet étrange scène ou , dans un concours de circonstance matinal , le fils allait se retrouver dans le rôle du père , ce dernier réduit au rôle du Petit Nico que je fus et qui s’éveillait en sursaut comme s’il s’excusait d’avoir dormi , il y’a de cela 3 ans , déjà . 

Et tout a commencé sur le quai d’une gare …

Partager cet article

Repost 0

commentaires

aymeric 29/03/2007 20:45

Hey gain se bourde, demander à Nico s'il connait Mc Jean Gabin serait pas un message subliminal pour dire "je t'emmerde"? Parce que là je vois pas le rapport avec le post...

Kane 02/04/2007 14:19

Tu penses qu'il y'avait un double sens ? Je l'avais meme pas vu .

juliette03 29/03/2007 10:06

Par hasard, la gare que tu préfères, ce ne serait pas celle de la gare du Nord ? celle où il y a bcp de mouvement, où l'on ne s'ennuie jamais....
L'arrivée dans ta chambre d'ado, m'a fait rire...Je vois la tête de ma fille si elle arrivait à l'improviste dans la sienne...Suite à ma maladie, mon mari squatte le lit blanc de sa fille....Je vois sa tête d'ici.... notre fils, on a déménagé sa chambre, vidée, repeinte, jeter "ses souvenirs"....
Et oui, il faut vous y faire, ...Quand vous revenez chez vos parents, vous êtes des invités, plus des locataires à part entière....Nous, parents nous réapproprions les lieux.....
Je suis aussi à over-blog....en ce moment ça couac, avec leur "déménagement", mais, on m'a dit que c'était "pire" ailleurs.......

Kane 02/04/2007 14:20

Eh non , je suis de Toulouse , rappellons le ! Sinon , je ne pensais pas avoir un public non vingtenaire ! Vous etes nombreux ? :)

tano 28/03/2007 22:43


Désolé Nico, j'étais pas passé sur ton blog depuis ton post précédent. Je rejoins Alexiane dans ma perception de ce billet : J'y ressens un plus grand effort qu’à l'accoutumé. Je me suis délecté de ce texte avec une célérité extrême. Je suis fan :-)
Continue à écrire !
 

 

Kane 02/04/2007 14:22

Merci , donc !

alexiane 28/03/2007 20:23

Forcement le billet où ton talent s'exprime le mieux, celui qui est vrai et touchant, celui qui me fait te dire "Continue Nico, ta place EST dans l'écriture", et bien celui là suscite le moins de commentaires.
Y'a pas que des lumières dans la blogosphère.
Y'en a au moins un dans mes syndications RSS.
Et c'est toi.

Kane 28/03/2007 20:49

Merci Alex , j'avais besoin d'un commentaire sur ce texte comme le tien .

Ludie 26/03/2007 14:51

J'ai beau réfléchir, cet article ne m'inspire aucun commentaire!
Désolé!

Kane 28/03/2007 20:50

Pas Gad .

gain se bourde 25/03/2007 22:00

hey, nico, tu connais mc jean gab\\\'1 ?

Kane 28/03/2007 20:52

Non , mais je ne devrais pas tarder ?

Shaya 25/03/2007 19:45

Ah oui je comprends ton trouble... Et j'ose à peine imaginer le sien : réveillé par son fils à une heure si matinale "Il rentre de boîte? mais... qu'est-ce qu'il f... là? il dort encore ici? J'ai rêvé ces trois dernières années?" et le voilà en train de faire un remake de Dead Zone en quelques millisecondes, tout ça au saut du lit.Tu es sûr que ton père n'a pas de blog? Ca serait intéressant pour nous d'avoir son point de vue...

Kane 28/03/2007 20:53

C'est marrant , j'avais meme pas imaginé un instant que mon pere avait pu le vivre "mal" aussi de son coté .Bien vu Shaya .

Marie 25/03/2007 19:10

Je dois être fatiguée mais j'ai pas tout compris... kèce kil faisait là le pôôôvre??? Bref, encore une aventure nicolesque délirante! je suis devenue une fidèle lectrice! J'en profite pour te poser une p'tite question si je peux me permettre : je souhaite créer à mon tour un blog mais sur un tout autre sujet (littérature) et je n'y connais rien! Es-tu satisfait de la prestation d'hébergement d'over-blog? ou as-tu un autre concurrent à recommander (on ne sait jamais!)? merci à l'avance!

Kane 28/03/2007 20:54

Bonsoir , et désolé pour le retard ! Oui , je te recommande Over Blog , l'interface de gestion du blog est la plus simple , la mieux faite et la plus complete de toutes les plates formes que j'ai essayé .Soit toutes celles existantes , en fait .