Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
22 août 2006 2 22 /08 /août /2006 18:00

Au Cm2 , ma classe comme un certain nombre d’autres faisait un pèlerinage hebdomadaire dans une piscine municipale , pèlerinage que j’abhorrais au plus au point car doté d’une timidité maladivement excessive , je ne supportais pas de me changer (et donc me retrouver un quart de seconde a poil ) devant mes petits camarades , et j’appréciais encore moins la salubrité de la piscine que nous fréquentions .

Je n’ai jamais trouvé de rat mort a la surface de l’eau , mais c’eut été envisageable .

C’est là-bas que j’ai choppé cette fichue maladie . Il m’aura fallu une décennie , et un blog poussé tellement dans l’ironie au 795ème degré que mes lecteurs ont toujours un doute sur l’authenticité de mes élucubrations (ce qui m’arrange bien , s’ils savaient que tout ce que je raconte est rigoureusement authentique les infirmiers de l’asile seraient déjà en train de toquer a ma porte) , pour enfin arriver a en parler .

Vais peut être me resservir un verre de vin avant de continuer . Gloubs , ça va mieux .

J’ai donc choppé dans les eaux insalubres de cette piscine un " champignon " , quoique sincèrement et vu le temps qu’il m’a fallu pour m’en débarrasser , je serais tenté de dire qu’il devait y’en avoir plusieurs , fut ce sur une surface de 5cm sur 4 .

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Cette saloperie se logea sous mon pied droit , et prit un malin plaisir a y rester un nombre conséquent d’années , malgré traitements et médicaments en tout genre qui se révélèrent d’une efficacité aussi relative qu’un panneau interdiction de fumer au milieu d’un congrès de l’industrie du tabac .

C’est depuis cette époque que je voue d’un mépris rancunier les médecins .

Dès lors , je nourrissais un complexe (entre autre) sur mes pieds , qui se rendit mesquinement responsable du fait que je porte des chaussures des villes a et sur la plage en été , que je porte des chaussettes lorsque la mode soit aux tongs (qui me parurent longtemps comme un paradis inaccessible) , et que mon armoire de fringues soit occupée sur une surface plus que conséquente par des paires de chaussettes .

Epaisses , de préférence .

Après quelques années de botanique sous mon pied , l’infamie cessa . Mais je ne sus enregistrer l’information . Imaginez ! Pendant des années , parfois en plein cour , j’avais été pris de démangeaisons atroces et passé des heures entières avec les traits déformés , a prier que la fin des cours intervienne au plus vite que je puisse foncer me planquer dans les toilettes les plus proches pour , enfin , me gratter le pied .

Des mois après l’extinction du dernier champignon , a chaque coup de stress , je continuais a être pris d’une frénésie , qui laissa parfois (ou systématiquement , au choix) dubitatives quelques copines , frénésie qui me poussait a foncer vers la salle de bains la plus proche pour me gratter le pied .

J’ai acheté ma première paire de tongs l’année dernière . Et il pourrait neiger au mois d’Aout , je vous assure que pour rien au monde , je ne les quitterais avant Octobre …

Tiens ? On frappe a ma porte ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Kane - dans Nico Lagaffe
commenter cet article

commentaires