Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
21 mai 2006 7 21 /05 /mai /2006 01:09
Alors que j’étais encore habillé chez Sergent Major et que ma voix ne se distinguait que très difficilement de celles des Snorkis (bebetes dont j’ai très mal supporté la disparition de France 3) , j’avais eu un moment de gloire lorsque accompagnant une amie de ma grand mère , ou pour être précis une personne que ma grand mère espérait voir coucher son nom sur son testament , j’avais été chargé de choisir le vin qui serait englouti le soir même et que j’avais manifesté une tendance précoce a un avoir un sérieuse appréciation sur la qualité de tel ou tel vin .
 
Mon grand père aurait confié un jour que nous avions d’évidentes prédispositions a l’alcoolémie dans la famille …
 
(…)
 
J’avais organisé pour ma petite amie d’alors un réveillon a St Larry , qui en plus de menacer de devenir plus coûteux que la réalisation d’un barrage sur le Mékong , promettait d’être particulièrement épique , le Nico nourrissant sans l’avouer l’objectif d’avoir a nouveau des relations sexuelles avec sa petite amie , relations qui avaient été plus nombreuses en 2 mois de couple que sur les 8 mois qui avaient suivis après .
 
Ne me demandez pas comment il est possible de ne faire l’amour qu’une fois en 8 mois , je serais incapable de revivre une chose aussi ignoble .
 
Me doutant que les dépenses pharaoniques engendrées par la location a la dernière minute d’une chambre d’hôtel en pleine saison touristique ne suffiraient a attendrir ma copine , ou tout du moins me donner l’autorisation d’espérer en un heureux dénouement d’ordre sexuel , je décidais de rajouter l’aléa « alcool » dans le théorème et d’acheter une bouteille de champagne , ce qui en soit peut être considéré comme une marque de faiblesse .
 
Je le concède , j’étais désespéré .
 
Quelques jours avant de partir , je prenais donc la direction d’une boutique Nicolas , boutiques qui n’ont pas contribué a me donner une réputation de sérieux , a juste titre , il est vrai . Je commençais a promener un œil expert sur les bouteilles , essayant de ne pas des lors attarder trop mon regard sur le prix qui menaçait de porter le coup de grâce a un compte en banque qui n’en menait pas large , déjà .
 
Après maintes hésitations , je me dirigeais vers le vendeur .
 
« Bonjour , je souhaitais acheter du champagne , et je pense que je vais prendre du … « Taytinejeure » .
- Euh ? Pardon ?
- Eh bien oui , j’ai vu que vous en aviez , vous ne connaissez pas le Taytinejeure ? (Dit le Nico , un brin moqueur devant l’ignorance du vendeur face a lui)
- Je suis désolé , mais je ne vois pas . Vous pouvez me montrer la bouteille que vous avez vu ?
- Gnnn … (le Nico , un brin exaspéré par tant d’incurie)
 
Je montre la bouteille au vendeur . Et la , c’est le drame … ce qui ne l’empêche d’ailleurs d’exploser d’un rire aussi tonitruant qu’humiliant . Surtout humiliant d’ailleurs .

« Ah ! Mais c’est une bouteille de Taittinger que vous voulez ! »
 
Tout a mes réflexions intérieures , j’avais prononcé le nom de la marque a l’anglaise , oubliant que le champagne venait généralement de contrées plus francophones …
 
Je n’ai plus refoutu les pieds dans cette boutique en 3 ans .

Partager cet article

Repost0

commentaires