Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 17:43

Bo - Requiem For a Dream


J’ai un problème , a rattacher sans doute a ma consommation monstrueuse de café a faire pâlir le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy lui même , qui est que je suis super émotif , et que dès lors , la moindre petite contrariété ou bouffée de stress va avoir des répercutions sur mon comportement aussi consternante qu’absolument désastreuse .


Par exemple , c’est le fait que l’on me dise « tu vas faire tomber ton café brûlant sur la tête de Mat » qui fait que ma main se retrouve aussi flasque que les fesses de Maïté , et que , forcément , je fais tomber ma tasse .

Mat ayant eut le bonheur d’anticiper la manœuvre , ma responsabilité civile n’a pas été engagée .

Ce matin , ça n’a pas manqué . Décidé depuis Bayonne 2006 , ou pour la première fois de ma vie j’ai eu le cauchemar quotidien de pouvoir voir grossir mon ventre presque a vue d’œil au fur et a mesure que j’ingurgitais de modestes litres d’alcool , décidé disais je donc a faire un peu de sport pour redonner un peu de décence a ce ventre qui fut la jalousie -ou la rechute- de nombre d’anorexiques jaloux et haineux , je me suis remis au tennis que je pratique de façon plus convaincante que le Golf .

De toute manière , Jeremy qui me prête sa raquette dispose d’une bonne assurance .

Alors que je menais 5 jeux a 3 , que je servais pour le match , et que je réfléchissais a la manière dont j’allais annoncer ma victoire a mes collocs pour les dissuader de m’affronter sur un terrain ou enfin j’aurais une chance d’être moins risiblement ridicule , j’ai été agressé d’un coup par cette nouvelle forme de peste noire , ce coup démoniaque du sort , cette calamité apocalyptique , ce furoncle affectif que l’on nomme communément le stress .

J’ai proposé vainement au petit robert d’apporter ma contribution pour la définition de ce terme dans leur prochaine édition .

Il me fallait que quelques secondes pour suer des bras , avoir les jambes mal assurées , insulter ma raquette et les balles qui , forcément , avaient mal rebondies , trouver le terrain « différent » de la dernière fois , lancer dans une mauvaise humeur au moins aussi conséquente que ma mauvaise foi une bordée d’injures a cette saloperie de luminosité changeante , tout cela , parce que dans un moment d’inconscience , a 5-3 , je venais de songer au fait qu’il ne me restait plus qu’un jeu pour gagner.

Ca n’a pas fait un pli , j’ai perdu 5-7 .

Alors que je ruminais ma sombre défaite pendant les quelques balles que nous échangions post match , balles évidemment qui retrouvèrent la qualité qui m’avait laissé naïvement espérer une hypothétique victoire les quelques minutes précédent une chute pathétique a consoler ce pauvre Jean Marie Messier , je songeais a ces différents moments ou le stress m’avait fait passer au rang de dévertébré tendance eunuque .

C’est fou ce qu’un jeu foiré peut provoquer comme remue ménage existentiel .

(…)

C’est ainsi que je repensais a la première fois ou j’ai passé mon permis . Déjà , j’ai lâché l’information principale lorsque je parle de première fois : je dois bien concéder que je l’ai passé plusieurs fois . Et encore , j’évite soigneusement de ne pas évoquer le cas plus particulier du code , que tout le monde ignore sombrement .

Annoncez a la volée « j’ai eu mon code » , les sourires narquois ne sauraient êtres mis en minorité que par l’indifférence manifeste affichée par les autres quidams non narquois .

Et pourtant . Je me souviens parfaitement du jour ou j’ai passé la premières fois (sic) le code . A l’auto école , élève assidu , j’écrasais de mon assurance les autres élèves , angoissés par la multitude de fautes qu’ils commettaient , lorsque je me permettais dans ma morgue revendicatrice de corriger la prof lorsqu’il lui arrivait de s’égarer .

Villepin aurait fait modeste a coté de moi , c’est dire .

Lorsque nous sommes arrivés au centre d’examen du code qu’un fonctionnaire mal dégrossi a jugé utile de placer dans le vide ordure urbain le plus monstrueux qu’il soit possible de rencontrer a Colomiers , le stress dans la voiture des autres candidats passant en même temps que moi était palpable , et ma bonne humeur et équivoque apaisement contrastait cruellement , ce qui paru mal passer auprès de mes petits camarades au bord du génocide Nicolien .

Ils ont été jusqu'à m’accuser de siffler mal , c’est dire .

Sauf que . Lorsque la lumière de la salle de projection s’est éteinte , cette cruelle et malfaisante angoisse m’assaillais , et d’un coup , des questions aussi simplistes que « a t’on le droit de griller un feu rouge sous les yeux d’un agent de l’ordre » , « est il permis de passer en force (quel culot !) lorsque les barrières d’un passage a niveau sont baissées » , ou encore « l’enfant que vous avez écrasé a 75.6 km/h dans le centre ville était il en tord du fait que ce sale petit morveux qui a abîmé votre carrosserie en rebondissant dessus traversait en dehors des passages cloutés ? » auraient réussi a me paniquer pour peu qu’elles soient au programme .

Quoique pour l’enfant , j’aurais répondu sans hésiter que « oui et qu’il faut faire un procès aux parents pour qu’ils honorent la note du garagiste » .

C’est ainsi qu’il me fallu attendre le deuxième essai pour avoir , enfin , mon code .

Pour le permis , j’étais particulièrement relax , affichant au compteur un nombre d’heures plutôt conséquent de pilotage de karting , habitué des circuits ou je terrorise sans états d’âmes les pauvres types qui se prenaient pour Prost en y arrivant , et repartent après avoir croisé le fer avec la cruelle désillusion d’êtres redevenus Jacques Dupont .
Les quelques heures avec mon prof d’auto école me permettant , bien que je ne trouve cela guère utile , de modérer mon enthousiasme a passer les ronds points en 4ème .

Le jour du permis , j’étais donc en forme , reposé drogué au café , et particulièrement confiant , au point que je prêtais qu’une oreille distraite aux jérémiades sanglotantes émises par les précédents candidats rentrant piteusement chez eux , humiliés de toute évidence par la prof qui a s’y méprendre avait un vague air de Boccolini , mais en plus méchante .

Cette comparaison , d’un coup , agressais ma confiance .
Elle ne fut pas la seule , agressée .

Encore une fois , je me retrouvais dans ce sinistre cloaque que l’on nomme Colomiers , et qui avais , jusque quelques jours précédents mon passage de permis , la particularité d’être la seule crétine ville de France ou l’on avait la priorité en rentrant sur un rond point .

Aux dernières nouvelles , Pascal Sevran n’habite toujours pas Colomiers .
Mais je reste aux nouvelles , sait-on jamais .

Je roulais , le nez quasi collé au volant tellement le stress qui faisait battre mon cœur a un rythme cardiaque effroyablement dément m’empêchait de me tenir autrement , stress que le clone de Boccolini cru bon de faire croître en me faisant remarquer inutilement que j’avais fait peu de cas des quelques priorités a droite précédent les trois derniers petits kilomètres déroulés depuis notre départ …

Et le drame advint . Enfin , le second .

J’arrivais sur un rond point , encore en train de me demander dans ma tête si coller une droite a Boccollini bis pour illustrer ma conception de la priorité ferait bon genre , quand mon attention fut tout de suite focalisée sur une voiture arrivant par une autre voie du rond point , fonçant a une allure démontrant que le quidam n’avait visiblement pas intégré la notion de priorité telle qu’énoncée par la sécurité routière .

A moins qu’il ne s’agisse d’un candidat malheureux décidé lui aussi a faire la peau a la raclure de Bocco .

Le stress . La panique . Les sueurs froides . Bien qu’engagé sur le rond point , j’appuyais avec plus de vigueur qu’un vingtenaire sous perfusion de viagra sur le frein (de la voiture) , décidé a démontrer la sagesse de ma conduite .

… Et l’autre conducteur , au lieu de donner raison a ma sagesse de conduite , de préférer de la ridiculiser en pilant sombrement a l’entrée du rond point , faisant que je me retrouvais des lors absurdement stoppé sans alibi , l’examinatrice inscrivant quelque chose sur son calepin qui de toute évidence , était trop long pour ressembler a « reçu » …


J’ai attendu deux mois au lieu d’un pour repasser mon permis , plutôt que de remettre les pieds ne serait ce qu’une fois dans ma vie dans cette sous déchetterie urbaine que l’on nomme Colomiers .

Ville de toute façon pas compatible avec mon stress naturel , de toute évidence …

Partager cet article

Repost 0
Published by Kane - dans Nico Lagaffe
commenter cet article

commentaires

Ludie 24/01/2007 14:49

Bon ça y est, je me suis calmée...Ce qui m'a énervé, c'est Colomiers...parce que bon Colomiers pour moi est plus réputé pour son équipe de rugby que pour ces ronds-points alors bon...ça m'a un peu agacé effectivement...

Kane 24/01/2007 22:31

Faut dire que l'équipe de Rugby de Colomiers , ca fait belle lurette qu'on connait plus son existence qu'a Colomiers ...Et encore .

bregman 24/01/2007 12:54

Bah, c'est rien. Encore dix ans et tu auras juste un peu de psoriasis partout sur le corps ;o)

Kane 24/01/2007 22:31

Beuh ...

kheyliana 23/01/2007 12:10

je viens de Belgique, et ma tête lorsque je me suis faites klaxonnée quand je me suis arrêtée à ces fameux rond-points, en plus je comprenais pas le pourquoi
Maintenant ça va mieux, ils se sont mis au goût de tout le monde, ils ont un cédé le passage ;-)

Kane 24/01/2007 22:34

Ciel , je ne savais pas que Colomiers disposait d'une réputation internationale ...

Romain 23/01/2007 06:37

Juste pour dire que j'adore cette musique..

Kane 24/01/2007 22:35

Moi j'en suis fou . Preum's .

Fanny 23/01/2007 03:23

   ah ah javais mon lycée à Colomiers! quand j'ai commencé la conduite accompagnée, cété encore ces f*** ond points, heusement que c'est devenu normal avant que je passe mon permis :Dalala, y'a bien qu'en France qu'on voit autant de rond points! pres de chez moi, à tournefeuille, ils avaient réussi à en mettre 4 sur une ligne droite de 1km,,, anyway....

Kane 24/01/2007 22:36

Je connais la ligne droite dont tu parlais , elle m'a inspiré un de mes premiers articles , d'autant que c'est a mon avis un des meilleurs ... 28 Novembre - Un Soir en Hiver

gribouille 22/01/2007 22:56

oh, un "comme moi" ça te dit qu'on fonde une association des détraqués du stress?

Kane 24/01/2007 22:36

D'acc si j'en suis le président d'honneur .

Mad 22/01/2007 21:50

Il m'a plutot fait sourrire cet article.Déjà j'aime bien le coté dramatique de l'écriture. Tous les malheurs du monde sont sur Nico. Avec l'entame "J'ai un problème", c'est pratique pour capté l'attention :)Sinon tu ne crois pas que tout le monde stresse au moment du permis ou d'un examen ? Surtout un oral ou un examen ou tu as affaire directement à quelqu'un.Par contre, ça m'étonne plus (+) pour le code, où tu es +/- tout seul avec tes questions.T'as essayer d'aller à un examen en étant reposé ? Si ça s'trouve, tu découvrirai que ton stress n'est du qu'exclusivement à la fatigue.Encore un truc à essayer :Pps : t'inquiètes pas, j'ai encore plein d'idées pour toi  :)

Kane 22/01/2007 21:58

lol , non non je ne me la joue pas vilain petit canard , mais c'est mon blog alors c'est normal que se soit mes emmerdes que je raconte , non ?Merci pour le conseil pour les exams , je commencais effectivement a me demander si dormir une heure et quart la nuit précédent était finalement une si bonne chose ou pas ...

Ludie 22/01/2007 20:42

Bourguignonne ayant fait une partie de ses études à Toulouse et ayant des potes sur Colomiers, je dois bien avoué que ces p****** de ronds-points m'ont couté cher en réparation automobile...
Lire ton article ma énervé!

Kane 22/01/2007 21:57

Mon article ou Colomiers ? Ou Sevran ?