Présentation

En Direct

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a  4  personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg
_________________________________

Téléchargez gratuitement et jouez à

Command & Conquer - Alerte Rouge

 


____________________________

Me suivre sur Facebook/Twitter




Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com

Samedi 21 janvier 2006 6 21 /01 /Jan /2006 20:29

J'ai attendu a peu près un an avant de me faire opérer de l'épaule , ce qui était sans doute le temps nécessaire pour que je me rende compte que :
- se déboîter l'épaule en jouant au volley n'était pas forcément cohérent (j'étais resté avec le bras coincé en l'air)
- se déboîter l'épaule n'était pas sincèrement viril en plongeant de moins de 50cm de hauteur (j'étais resté avec le bras bloqué a l'horizontale comme un scout faisant du sémaphore ...)
- se déboîter l'épaule dans une salle d'attente juste en la posant sur un siége (pardon, "reposant" , je suis pas un lego non plus !) n'était marrant que pour les autres patients amusés de me voir tout a coup blêmir de douleur ...

Je devais me faire opérer un vendredi . J'avais a l'époque une copine qui avait aussi peu d'intérêt qu'un général a la retraite racontant comment il avait repoussé les allemands en dehors de la Louisiane . Pathétique , pour résumer .

Mercredi . J'appelle Virginie , le fantasme de mes nuits a l'époque ... une petite présentation de la demoiselle s'impose : Virginie est celle qui peu légitimement se vanter de m'avoir « tout appris » , et nous nous étions séparés en bons termes , cad qu'elle me parlait encore après que l'on se soit séparé .
Une jurisprudence , en somme ...

"Oh Nico , écoute , je suis au ski avec mon copain mais il me saoule , tu veux pas venir prendre sa place ?
- Eh bien écoute , je voudrais bien , mais je dois me faire opérer vendredi ... ( dans ma tête « tu es fou ? Ca fait 6 mois que tu attends ça !!! ») ... euh , bon , écoute , j'appelle l'hôpital .

(...)
- Oui , bonjour , je dois me faire opérer vendredi et je suis censé venir des jeudi , mais il se trouve que j'ai un empêchement , puis je venir vendredi ... disons midi ?
- Euh ... normalement , ce n'est pas possible ...
- Je m'en doute , mais je ne suis pas sur Toulouse (oh oh , gros mytho va !) et je ne pourrais pas attraper le train que je pensais prendre (ah ah , imagination débordante qui me sauve si souvent ...)
- Bon , vendredi midi sans faute ...

(...)

- Allo Vi ? C'est bon , je viens te retrouver demain .
- T'es qui toi ? (voix très masculine , en tout cas certainement pas celle d'une Virginie normalement constituée !)
- après ... Bonjour , je souhaite parler a Virginie ...
- Ecoute , je sais pas qui tu es , mais si tu viens , je t'éclates la gueule .
- Euh ... Oui , c'est un point de vue , ceci étant , je ne suis qu'un "ami" de Virginie !
- tu viens , je t'éclates !
(...)
A ce moment la , Virginie reprit le commandement des opérations , c'est a dire qu'elle lui rappela que la réservation qu'elle lui avait pris en seconde classe était pour le lendemain a 6h du matin et qu'elle ne le supporterait pas une minute de plus ...

(...)

Jeudi matin ... Je me réveille le sourire aux lèvres a l'idée de la journée qui s'annonce , a tel point que quand je me déboîte l'épaule en enfilant ma combinaison de Ski j'en rigole sur le fondement de « Ah ah ! C'est la dernière fois que je me déboîte l'épaule !!! Craaak ! Aie ! Bon, c'est remis » ...

Alors que le train roule gentiment vers Font-Romeu , je ne peux m'empêcher de penser que je suis la dernière des raclures (après tout , j'ai une copine ! Aussi insignifiante soit elle !) et surtout a ce pauvre type qui se retrouve un peu par ma faute largué du jour au lendemain et parqué dans un train comme un petit veau ... pour être foncièrement honnête , cette petite pensée émue ne me traverse la tête pas plus de 2 secondes et demi ...
 
(...)

Je suis arrivé le vendredi matin a l'hôpital tellement heureux et fatigué (le ski , bien sur) que :
- les infirmières ont du me prendre pour un martien ou un maso heureux de ce faire triturer l'épaule tellement j'étais de bonne humeur .
- je dormais si profondément quand il sont venus me chercher pour m'opérer qu'ils auraient pu se passer de l'anesthésie générale ...

Qui aurait pu penser qu'un suractif stressé puisse être le « patient » idéal ?

Hors Sujet

J'avais sur une courte mais ô combien jouissive période été en même temps avec Virginie et Julie ... Un soir , alors que Virginie avait sa tête posée sur mon épaule droite et que nous parlions , elle poussa tout a coup un cri dément de terreur ... parce que elle venait de voir ma main droite (elle avait cru un bref instant que le bras devait être celui de quelqu'un d'autre ?)
Une semaine plus tard , Julie , tête posée sur mon épaule droite me parle ... et pousse un cri de terreur parce qu'elle aussi vient de voir ma main droite (je tiens a préciser que ma main droite n'a rien de terrifiant !) ... s'ensuit cette remarque de ma part :
« Tiens , c'est marrant , ça m'est dej... hum breizofuehfzdqsydu euh ... pourquoi tu cries ? »

J'ai définitivement arrêté de jouer avec ma main quand ma copine a sa tête posée sur mon épaule .

Par Kane - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés