Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
22 novembre 2005 2 22 /11 /novembre /2005 17:51
En préalable , je jure que je n'ai mitonné sur aucun passage de ce rêve , je l'ai réellement fait de A à Z ...
 
Je ne sais plus pour quelle raison exacte , je commence mon rêve dans une prison américaine , ou je dois purger une peine de 3 mois . déjà ça commence bien , si je dois passer mon rêve en tôle , vivement le réveil tiens !
 
Bref , je commence a purger ma peine , et bizarrement je dirais que ça se passe plutôt bien , et paradoxalement , c'est le monde extérieur qui se révèle insupportable : j'ai en effet une copine qui me harcèle de coups de téléphone (je crois que c'est la l'origine de l'expression "coups de téléphones") a pleurer pour moi et a me répéter que je dois être horriblement malheureux .
Autant dire que je raccroche a chaque fois avec soulagement et que je retrouve avec joie les autres détenus ...
 
La , le rêve commence a déconner . Je suis assis en train de ramer (en prison , cherchez l'erreur) et le galérien a coté de moi fait exprès de faire une tache de Ketchup sur la veste "Esprit" que je me suis acheté il y'a quelques jours (dans la réalité , pas dans le rêve ...) . Alors la , pas content , je défonce la gueule de l'inconscient d'un magistral gauche . Evidemment , un gros maton noir arrive et décide de m'envoyer au mitard .
 
Au passage , je m'étais débarrassé de ma veste pour me battre , et vu que je suis emmené sans ménagement au mitard , je n'ai pas eu le temps de la récupérer . Je prends alors une voix toute douce et je demande au maton s'il me laisserait la récupérer parce que j'ai peur que les autres détenus la salissent . Alors tout gentil le maton va me la chercher et me la tend timidement . On nage dans le surnaturel ...
 
Bref , je me retrouve au mitard . Enfin maintenant , je dois dire que je suis assez surpris , je voyais ça plus glauque le mitard , genre cellule noire avec des cafards . Au contraire , je me retrouve dans une gigantesque pièce ressemblant a un gymnase , et surtout , mes co-détenus ont plutôt une bonne gueule , on se croirait a l'école catholique !!! Que des jeunes de 20/25 ans , dont une bonne partie sont des filles . Je tombe amoureux de l'une d'elles (une jolie blonde toute fine) et je passe je dirais une bonne partie du rêve a lui faire des bisous tout tendres (et chastes , les rêves ne sont plus ce qu'ils étaient) . En tout cas on a tout le confort , le gymnase étant bourré de matelas rembourrés et de couvertures . Pour un peu , il manquerait le "home sweet home" au dessus d'un feu de cheminée !
 
Et c'est la que les emmerdes reviennent . Comme quoi même dans les rêves , les moments sympas ne durent jamais ...

Une nuée de zombies (tout droit issus de land of the dead) attaquent la prison . Alors la le rêve devient impersonnel , un peu comme si j'étais le réalisateur derrière une caméra , se réjouissant a l'avance de la façon dont je vais faire dévorer mes figurants pas les zombies . A ce sujet , sans doute un effet de la mondialisation , il apparaît au grés des déplacements de la caméra que la prison n'était qu'une annexe d'un gigantesque centre commercial . Tout cela est très logique ...
 
Bref , plusieurs détenus se font bouffer par les zombies , et moi j'arrive a m'échapper de cet enfer par un souterrain digne du moyen age . A la sortie , j'attends désespérément de voir si celle que j'aime s'en est sorti , et des qu'elle arrive , je recommence a lui faire des bisous .
 
Ca aurait pu faire un beau happy end , sauf qu'a ce moment la on tombe nez a nez avec l'autre copine , celle qui me faisait préférer les détenus a ces coups de téléphone .
 
Echapper au zombies pour se retrouver dans cette situation , franchement j'aurais préféré me faire bouffer avec mes figurants tiens ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires