Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
18 août 2006 5 18 /08 /août /2006 16:03
Je suis un grand gestionnaire . Si , si ! Pour preuve : pour passer l'été 2004 , j'ai travaillé en Juillet et gagné un salaire " mirobolant " de 600€ , qui je le pensais suffirait agréablement a mes petites dépenses vacancières , comme la location d'une maison a Biarritz , l'achat effréné d'alcool et cigarettes , le paiement d'un loyer a Toulouse et le coût des diverses réparations attenantes a l'appartement (remplacement de casseroles brûlées , nettoyage de murs couverts de taches accidentelles de café , etc) ...

 

Ok . J'ai fini l'été a -1000 Euros . Pour le grand gestionnaire , on repassera .

 

Contraint des lors par la force des choses , dont un banquier devenu a la limite vulgaire dans ses menaces de mort , je me décidais a aller faire les vendanges , histoire de renflouer un peu mon compte et pouvoir envisager un mois d'Octobre un peu moins stressant .

 

On ne se rend pas compte a quel point il est fatiguant de remiser les lettres de sa banque dans un tiroir . Et je n'ose imaginer a quel point je serais exténué si j'avais le vice de les ouvrir .

 

(...)

 

Dans le train qui m'emmenait a Perpignan , j'avais la plus grande difficulté a ne pas étrangler 3 vieilles qui péroraient sur les frasques de leurs petits enfants , me retenant de passer a l'acte au moment ou je les entendais énumérer les cheques qu'elles envoyaient a ses derniers .

 

... Je les ai aidées a descendre leurs bagages , pas foncièrement mauvaises ces vieilles la .

 

Les amis qui m'avaient proposé de venir bosser avec eux m'attendaient a la sortie de la gare , en compagnie de mon futur employeur qui au moment de me saluer me regarda d'une telle façon que j'en déduisis , même dans le noir , qu'il avait plus qu'un sérieux doute sur mon aptitude a faire les vendanges pendant 3 semaines .

 

Je ne saurais si c'est a Voltaire , Francis Bacon , Beaumarchais ou De Gaule que l'expression " Calomniez , calomniez , il en restera toujours quelque chose " devrait être attribuée . Une chose est sure : ceux là , un jour ou l'autre , ont du être dévisagés par un employeur suspicieux .

 

(...)

 

Vendredi .

 

Réveil a 6h du matin . Ouch . Je gage qu'il y'aurait moins de buveurs de vin s'ils savaient a quels horaires de misérables étudiants se lèvent pour cueillir le nécessaire a leur ivrogneries .

 

Et je gage qu'il n'y aurait plus de buveur de vin tout court si chacun devait un jour de vacances se lever a 6h du matin pour aller moisir dans un champs a ramasser quelques quintaux de grappes . C'était une réflexion personnelle , fin de la parenthèse .

 

Dans mon idée , les vendanges revenaient a aller sur un petit lopin de terre ramasser quelques grappes faciles d'accès , dont la moitié finiraient discrètement mais sûrement dans mon estomac , le tout étant plié en quelques joviales heures .

 

Et dire que certains m'accusent de pessimisme .

 

Alors que j'en étais encore a me demander comment il pouvait être envisageable de finir le champs (je comprends mieux la notion de vin de pays : vu les surfaces cultivées , j'aurais même envisagé l'appellation vin de continent) avant la fin de l'année , je me faisais rabrouer par le contremaître qui me faisait remarquer que j'avais oublié quelques grappes sur les premiers arbrisseaux qui avaient rencontré ma route .

 

Oula , ca s'engageait mal cette histoire .

 

Les douleurs sont apparues au bout de 2h . Douleurs ? Est il possible de résumer cette abominable souffrance qui vous assaille par surprise , sinon de dire que Jules César eusse recommandé a son fils de Brutus de continuer a jouer avec son couteau si cela lui avait permis d'éviter de faire les vendanges plus de 2h et 1 minute ?

 

D'accord , mes comparaisons historiques deviennent foireuses ...

 

Je me suis effondré le soir arrivé dans un fauteuil , une expression ahurie sur le visage , et le dos plus en feu qu'un terrain corse visé par un projet immobilier ...

 

Jamais découvert ne m'aura parut aussi douloureux ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires