Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 16:23

Electric Sic - High Voltage


Moi, cela me fait bien rire.

On parle à longueur de temps du massacre de ces cons d'ours même pas capables d'apprendre à nager convenablement entre les quelques morceaux de banquise qui subsistent ici ou là, alors que nombre de témoins diront sans avoir fumé plus de substances illicites que n'en consomme Doc Gynéco en une année qu'ils ont pourtant vu ces mêmes ours blancs faire moins les difficiles quand il s'agissait de tremper le nez dans des verres de coca remplis de glaçons, alors que franchement, tous les jours, sous notre nez, c'est une barbarie sans nom qui s'affiche sous nos yeux narquoisement indifférents mais faut dire que c'est difficile de se sentir concerné par quoique se soit lorsque l'on en vient à boire du coca zéro.

Je veux parler du massacre des gérants de Petit Casino.
Vous auriez mis un pluriel à petit casino, vous ? Non ? On s'en fiche ? Ok.

Oui, honteux massacre que celui de ces petits couples de gens tellement souriants que c'en est suspect à moins qu'ils n'aient regardé Delarue au moment de leur pause déjeuner auquel cas tout s'expliquerait mais bref, honte indélébile sur nous qui échangeons tant avec ces gérants (particulièrement lorsque l'on leur fait remarquer que non, la sauce au poivre n'était pas annoncée à 6 euros 50 mais plutôt 1,80 ce qui est déjà cher mais passons) pour finalement ne pas prêter attention à leur détresse incommensurable, eux qui sont exposés à d'archaïques rafles qui font des dégâts abominables dans leur rangs.

Ok, avec Brice Hortefeux au gouvernement, le terme de rafles n'est pas si désuet que cela.

Tous les jours, ces pauvres gens vivent avec une affichette sous le nez qui annonce leur disparition prochaine, celle là même à laquelle ils ont naguère répondu, les naïfs impénétrants, cette affichette scandaleusement mélodiedubonheuresque où l'on peut lire « jeune couple, vous aussi devenez gérant d'un petit casino » avec un beau couple modèle et tout sourire, cette affichette là même que l'on a tous lu un jour pendant que le caissier recomptait les pièces de 2 centimes qu'on lui avait refourgué, cela en se disant « tiens, si j'étais particulièrement désespéré, je pourrais me lancer, hop. »

Calcul faux, « particulièrement désespéré » rimant difficilement avec « en couple ».
Enfin, question de point de vue, disons.

Oui, honte sur nous, profiteurs de ces pauvres gens condamnés à se lever à 3h du mat pour s'assurer que le sucre en poudre n'a pas été placé en rayon trop près des produits « spécial anorexique », nous qui haussons vaguement les épaules lorsque à peine habitués, passés quelques mois, à lancer des sourires d'une hypocrisie pas forcément égalée par l'administration US poussant le pays vers la guerre d'irak, nous nous contentons d'un « tiens, ce n'est plus les mêmes ? » lorsque le caissier qui vous rend la monnaie vous est devenu subitement beaucoup moins familier que celui que vous toisait sympathiquement la veille.

Ce qui n'était absolument pas réciproque, mais la n'est pas la question, une fois de plus.

Tiens, c'est bien simple : cette sombre indifférence me débecte autant que cette affiche que je vois dans ce commerce en bas de chez moi, ou un couple faussement tendance mais totalement has been (elle, un pull qui lui remonte tellement haut que son sourire en est d'autant plus fadement niais, lui un cliché ambulant au point que j'en deviens même carrément original à m'habiller chez Célio) se voit invectiver par l'affiche d'un « on vous voit dimanche » qui me hérisse royalement le poil.

Nous, vous me verrez pas dimanche.
Comment peut-on se réjouir de se retrouver dans une supérette miteuse un dimanche de lendemain cuite ?
Non, mais on aura tout vu, quoi.

Hop.



NB : N'appelez pas tout de suite l'asile, je vous l'ai bien dit que je me cherchais un nouveau style pour mon blog ...

... Ok, ce ne sera très probablement pas le style retenu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

aymeric 06/11/2008 12:49

à priori pas de pluriel ou sinon oui à condition que les couples gérants tiennent plusieurs épiceries casino. Un couple gérant un petit casino c'est en moyenne 2000€ net par mois (à 2 bien sur!!) pour 70h de boulots hebdomadaire. Mais je pense qu'Obama devrais régler le problème bientôt, d'ici février tout au plus.

Nicopoi 06/11/2008 17:37


Obama ? Oh, pas besoin de chercher si loin, peut être que le Sarko et son si "fameux" "ensemble tout est possible" se sentiront en revanche plus concernés ...

Ou pas.