Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 13:24
« ... Nico, tu en as marre de ton blog ou quoi ? Tu laisses même plus de petits mots pour prévenir tes lecteurs comme tu le faisais avant , genre « je reviens dès que ma 306 ne vibre plus autant que les éditions Dupuis sous le coup des ondes du Gagophone », ou « je suis en train de me vriller les oreilles en regardant passer à 300 km des abrutis bien payés, vite des nouvelles ! », s'enquit soudainement la brune.

Un rapide coup d'oeil au blog. Ah oui, quand même . Si les toiles d'araignées pouvaient pousser sur un site internet , mes lecteurs pourraient croire à chaque connexion vers mon site que leur écran vient de rendre l'âme.

« En fait, je crois que tout simplement, j'en ai marre du Petit Nicolas mais en Plus Grand. J'ai grandi, je ne fais plus de conneries comme av... » brune d'un signe de la main me montre la griffure qu'elle a au front, conséquence de la rupture de la sangle de mon sac à dos alors que je tirais dessus, et du fait que ma brune était dans la trajectoire de ma main affectée par le recul induit par la soudaine dite rupture ... «  enfin , disons que je fais moins de conneries qu'avant , bref , voilà , le Nico gaffeur et étourdi , c'est fini , quoi ... » , répondais-je en haussant mollement les épaules .

Naïf éternel que je suis .

(...)

« Bon, je n'ai rien oublié ? Un billet IdTgv Montpellier-Paris, une carte 12-15 , ah , bien sur , deux allers-simple Toulouse-Montpellier (Le premier qui me compare à Landru, je le passe au four) ... ok , je valide ... »

Mon ordinateur réfléchit, pendant que voyages-sncf.com débite tour à tour le compte de mon entreprise et le mien d'une somme suffisante pour envisager le renflouement définitif du groupe Eurotunnel.

« ... Ok, c'est bon ? Parf... »

Alors que je clique sur le bouton gauche de la souris, commandant la fermeture de la fenêtre qui me donnait le récapitulatif de mes achats et les références associées, mon cerveau enregistre le fait bizarrement inquiétant, ou vice versa, que je n'ai pas reçu la confirmation par mail de ma commande.

Trop tard.
Bah, le mail arrivera après, tiens, évidemment .

Éternel naïf que je suis .

(...)

4 jours plus tard .

« ... Vous êtes bien en relation avec le service clientèle de voyages-sncf. Une opératrice va vous répondre dans un délai inférieur à la-fin-du-monde. Cet appel vous sera facturé le prix d'une opération de chirurgie esthétique dont vous auriez bien besoin pour faire disparaître ce point rouge bizarre qui vous obsède sur votre nez ... »

Dès fois, je me demande si je ne suis pas un brin paranoïaque.

Après avoir fait voler mon téléphone d'un bout à l'autre du salon de chez nos amis qui nous hébergent à Montpellier (quelque chose me dit que nous ne sommes pas prêts de nous faire réinviter. En même temps, je n'y peux rien si ce bête cadre était dans la trajectoire du téléphone), je pianote fiévreusement sur le PC, cherchant désespérément une solution afin de retrouver cette crétine référence de billet qui me gâche mon week-end.

Et celui de brune, accessoirement.

Tout à coup, je trouve sur le site une page plus planquée qu'un Alfred Sirven, où miracle, un informaticien au QI supérieur à la moyenne en vigueur à la SNCF à conçu l'idée inepte qu'une andouille pouvait vouloir imprimer son billet malgré le fait qu'elle n'ait pas la référence de sa commande.

J'en glapis de plaisir, même. Les amis de Brune en restent médusés.

... Même si ce n'est rien à coté de la tête qu'ils firent quand je poussais un hurlement de colère alors que le message « en raison d'incident technique, le site voyage-sncf ne peut vous renseigner » s'affichait à l'écran.

Naïvement imprudent écran qu'il était.

(...)

J'arrive à la gare, suivi d'assez près par brune, qui n'a pas voulu prendre le risque de découvrir au JT du soir que son homme avait été arrêté pour massacre prémédité d'agents SNCF.

Brune est bourrée de bonnes intentions de ce type.
Et il est vrai que je suis un type bourré d'intentions. Mais noires, celles là.

Nous rentrons dans le bar de la gare, où se tient une « conseillère IDTGV », du moins à ce que prétend le panneau placé derrière elle.

... Non, parce que entre ses yeux vitreux et son air débilement ébahi, j'ai cru avoir à faire au miroir qui renvoie mon image un samedi matin vers 5h du mat, avant mon premier café de la journée et après que j'ai changé la caisse de mes monstres adorables chats.

Ce qui n'est pas peu dire, donc.

Je tente de communiquer avec la Martienne en face de moi : « Bonjour, votre site est un désastre sans nom et ma réservation de train par conséquent ne l'est pas moins, pouvez vous quelque chose pour moi ? »

Elle me tend un bout de papier, non sans avoir écrit un numéro de téléphone dessus avant.
... C'est fou ce que c'est utile un agent IDTGV.

Je m'éloigne, non sans avoir cherché vainement dans mes poches s'il ne me restait tout de même pas une grenade ou deux sur moi. Zut, toujours pas.

« ... Vous êtes bien sur le service accueil chiens et chats IDTGV ... » , débine une voix métalique au moins insipide qu'une bête employée de la SNCF.

Rigoureusement authentique.
Au moins autant que le fait qu'une employée IDTGV a risqué la mort violente par décapitation au moyen d'un bête TGV normal, ce jour là.

(...)

« ... Bien, donc vous êtes montés dans le train sans billet, et tout ce que vous trouvez à me dire, c'est que parmi les 500 passagers dans cette rame, vous seriez le seul pour qui le site voyage-sncf aurait posé problème ?
- ...
- Bon, donc nous disions ... avec la carte 12/25, cela fera la moitié de votre fortune personnelle plus le don de vos organes encore valides à votre mort ...
- Je n'ai pas pu retirer ma carte 12/25, je l'ai acheté en même temps que mon billet IDTGV, donc je n'ai pas reçu non plus le mail comportant les références de dossier ...
- ... Ah ah. Ok, donc on rajoute les deux reins de votre sœur. Vous pouvez composer votre code, s'il vous plait ...
 »

Pourquoi discuter ? Après tout, je trouverais bien le moyen de me faire rembourser par ces sagouins, et puis, je suis dans le train, c'est au moins ça de pr...

Opération refusée . Rrrrrrrrrrrrr ... mip ! (je fais bien le papier de machine à carte bleue qui déroule, hein ?)

« Ah, attendez, ça arrive . Quelquefois . On recommence ... »


Opération refusée .

... Rrrrrrrrrrrr ... mip !

(...)

Je suis un insupportablement naïf maudit, tout compte fait.




Épilogue :

Devant une bête machine à billets de la station RER St Michel, le lendemain.

« Bon, au moins, je rentre en avion, cela m'évitera de repasser par ces crétins de la SNCF. 9 Euros 30 pour prendre le RER jusqu'à l'aéroport ? Mais ils malades ? »

Je paye, puis je me dirige vers la barrière de passage aux allures de check-point Charlie à proximité.

« Votre attention s'il vous plait ... »

Zut, dans quelle poche ais je pu glisser machinalement ce ticket ?

« ... à tous les voyageurs ... »

Ah, le voilà. Hop, c'est validé. Quoi ? La morue derrière moi est passée sans payer par le portillon à coté qui n'était pas fermé ?

« ... en raison d'un mouvement de grève, le service sur la ligne B du RER est interrompu. Aucun RER ne circule plus. Impossible d'aller à Orly. Les passagers qui s'apprêtaient à se rendre à Orly n'ont au-cu-ne chance de se rendre à Orly. Orly est déclaré cité interd... »


... Les Parisiens le sauront : si le RER B a été la seule ligne de tous les train/rer/bus/navette spatiale bloquée soudainement ce lundi, ce n'était que parce que je venais, à la seconde près, de valider mon billet.

Quelqu'un me rappelle où l'on peut se procurer du cyanure, s'il vous plait ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicopoi - dans Nico Lagaffe
commenter cet article

commentaires

Mado 03/07/2008 21:41

Il faudra qu'on m'explique un jour : pourquoi est ce que je ne me lasse pas de tes emmerdes ????????

Nicopoi 04/07/2008 10:04


Parce qu'il est toujours rassurant de se dire qu'il existe des boulets qui déchargent le reste du monde de sa part de gaffes pathétiques ...
En ce qui me concerne, je me fais la part de l'Inde et de la Chine.


chouka 03/07/2008 16:05

Et moi qui trouvais que j'avais eu une semaine gaffeuse ! (mal refermé le congel qui a décongelé toute la nuit, cassage d'ustensiles divers, et le pire, je me suis trompé d'emploi en passant un entretien...)

Nicopoi 04/07/2008 10:06


Ah ah ! Je suis le maître étalon de la gaffe.


La Marmotte qui Louche 25/06/2008 15:11

Mais j'y étais moi sur le RER B lundi ! j'ai dû passer juste avant toi, OUFFFFF.PS : une petite dédicace pour toi chez moi ;)

Nicopoi 04/07/2008 10:18


Pas vu ?


Vicky 21/06/2008 13:21

Je me dois d'ajouter que dans ta lose, tu es tombé sur des incompétents. Au guichet SNCF de mon trou paumé en Bretagne, mon père a débarqué en tenant à peu près le même discours que toi, et avec son nom et les horaires de son train, on lui a sorti ses billets... Pas taper!