Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 15:00

Phoenix - Victim of The Crime


Généralement , seuls les rares couillons lycéens ayant opté pour l'incroyable (sic) série Es ont eu l'occasion de visionner la séquence d'un film appelé I comme Icare dans laquelle apparaît l'expérience de Milgram .

Cette  expérience tend à démontrer que non seulement tous les idiots qui ne jurent que par du « plus jamais ça » en parlant de la seconde guerre mondiale ont une consternante tendance à ne pas savoir (ou pire , ignorer sciemment) que des horreurs ont été tout de même perpétrées ailleurs dans le monde depuis , mais qu'en plus , elles auraient été elles-même tout à fait susceptible durant une guerre de contribuer d'une manière ou une autre à des actes dont ils auraient juré de l'innocence sur la tête de leur belle-mère , mais qui additionnés aux actes tout aussi anodins d'autres crétins du même acabit , auraient formés un tout au moins aussi glorieux que l'oeuvre de Polpot .

C'est pourquoi en ce qui me concerne je ne dis jamais « plus jamais ça » .
Même quand je me rends compte que j'ai encore une fois perdu une carte bleue .

Avant de poursuivre et de risquer de me faire lyncher en place publique (Brassens a déclenché des vocations avec sa mauvaise réputation ...) , voici à peu près dans sa globalité l'extrait du film mettant en scène l'expérience de Milgram :



   
Ah y'est ? C'est vu ?

Ok . Probablement que nombre d'entre nous se sont posés la question à un moment donné ou l'autre du film « a quel moment moi , j'aurais refusé ou arrêté d'obéir ? » . Le fait est que la réponse obtenue , toujours flatteuse pour l'égo , ne peut qu'être biaisée : nous étant posés cette question derrière un écran , et non en situation réelle , c'est à dire avec un bête type en blouse blanche qui nous regarde avec un air de si ce coco là m'emmerde , c'est lui que je fous sur la chaise , une réponse détachée du contexte ne peut donner une indication concrète sur ce que nous aurions réellement fait .

Et sachant que l'expérience a démontré que 80% des sujets allaient jusqu'au bout , vous et moi même ferions très certainement partie ce ces abjects demeurés qui obéissent sans réfléchir plus loin que le bout de son nez .

C'est moche , tout de même .

La seule chose qui tend à me rassurer , reste que contrairement au genre de situation que l'on peut rencontrer dans la réalité , c'est à dire un groupe de personnes persécutées sans raison et volontairement par un autre groupe généralement plus important ou plus fort , l'expérience de Milgram ne prend pas en compte l'attitude de la victime , qui en s'asseyant de son plein gré sur une chaise électrique (quand même , quoi !) , rassure en quelque sorte le tortionnaire qui doit implicitement se dire qu'après tout , elle ne l'a pas volé .

Mais comme on dit : on se rassure comme on peut .


... J'essaierais de vite pondre un post un peu plus humoristique .
Disons que c'était un hors-sujet ?

Victime.jpg

Partager cet article

Published by Kane - dans Nico TV
commenter cet article

commentaires

Emile gramme 06/12/2007

Oui, intéressante cette expérience encore que "la soumission à l'autorité" n'est pas forcément à des fins criminelles. C'est ton commentaire qui "m'interpelle". Ainsi la victime de violences serait en quelque sorte un peu responsable de ce qui lui arrive? c'est pratiquement, au mot près, ce que disaient les nazis des juifs: "on les conduit à la mort et ils y vont comme des agneaux à l'abattoir". La victime, d'abord déshumanisée, puis rejetée, parquée, isolée est tuée quand elle n'est plus dans la communauté  des hommes. Elle n'est pas complice de son avilissement mais au contraire stigmatisée pour la seule raison qu'elle existe.

Meghann dit Meg 10/12/2007

y a tt de même un truc a rajouté si une majorité de tranche de la population obéit au système mis en place ( dans les écoles , au boulo , dans le metro et j en passe) ce n est  tt simplement pas, par respect pour l autorité " compétente " mais simplement par peur des conséquencescomme je dit  si  je n avais pas peur qu on me prenne ma liberté je serais pire que je ne le suis ......ça m’fait bondir lorsque je vois des parents se léguer contre leur propres enfants au coté d un prof tt simplement par reproduction du model que eux même on reçubah non la vie c est pas ça( pas la mienne pas celle dont je rêve , ) ce n est pas parce que d aucuns pensent que la vie est  carrée que moi je peux pas la voir rondequand je pense que ma fille a chanter pour st Nicolas ( tiens ! ) Fête belge pour rappelje serais toujours sage comme un petit mouton ...." a ce moment la j ai envie de la réinjecter dans mon utérus et  lui demander pardon de l avoir mis au monde dans cette société abjecte « « «   légère gerbe « « « «  "mais Dieu qu elle est belle... (Je m égare)Avant la société tournait grâce a la peur du jugement dernier, maintenant elle tourne toujours grâce a la peur mais on ne sais plus laquelle ??? !!!! ( ma fille dirait  si ye sui po sache je n aurait pas de piti poney )Et toi c est quoi qui te fait tenir droit  sur le sentier ?????Bonne fin de journée ;) ;)

Meg 10/12/2007

Juste pour te répondre( Nico si j peux me permettre ) par rapport a la réponse que tu donnes au commentaire n°4dans un contexte généralvenir a dire qu’une victime n est a proprement victime ( je parle pas holocauste) que si celle ci n a lutté jusqu au bout ( monter dans un train sous la menace d une arme )( donner son sac a main que sous les coups ,........) reviens a déresponsabiliser le bourreauhors dans beaucoup de cas de violence physique ( je ne sais pas pour la violence mentale) l abandon de sa propre volonté a lutter est une des première réaction de l agressé on ne lutte pas par peur d élongation de la peine si un mec veux me piquer  mes thune en rue  bah j lui donne mon portefeuille j vais pas aller risqué de me faire en plus égorgersi un mec me viole -- j abandonne  j vais pas en plus aller risquer de me faire tuer ( et puis ça sera plus vite fini ) Comme j écrivais dans un de mes essais  « La légèreté qu’on les victime a se laisser tuer me révolte  «  Désolé pour ceux qui pourraient s offusquer en lisant mes quelques lignes enfin voila j voulais juste faire une parenthèse pour dire que malgré les apparences une victime est toujours  victime elle ne le mérite jamais et n a rien fait qui puisse soulager de sa conscience (si il en a une ?) son bourreau le grand problème  d un coté la culpabilité affligée au victime de l autre  le  manque de prise  de responsabilité pas vraiment en rapport avec l autorité ( enfin tt a un rapport ,si on va par là ) mais j'conseil les bouquins de konrad lorenz :)

Philippe Sage 27/04/2009

Alors ... Lors de la véritable expérience de Milgram 62,5% des "cobayes" allèrent jusqu'au bout de l'expérience. Ce qui, en soi, est effrayant.Je ne me rappelle plus le pourcentage exact dans cette fiction ("I Comme Icare") d'Henri Verneuil (s'inspirant de l'assassinat de JFK) reprenant l'expérience de Milgram.En ce qui concerne ce qui vient d'être tenté par France Télévisions, et dont le but serait de démontrer la puissance (nocive) de la télé, il semblerait que, effectivement, 80% des sujets sont allés jusqu'au bout.Notons que la diffusion de ce documentaire remasterisant Milgram (car il est présenté comme tel, un documentaire) est prévu pour l'an prochain.Notons aussi que Milgram avait mené cette espérience pour comprendre comment et pourquoi un être humain avait pu obéir à des ordres inhumains pendant la seconde guerre mondiale.Il est alors intéressant de noter que ce qui fut une expérience menée pour comprendre (ou tenter de saisir un début d'explication sur) les atrocités de la seconde guerre mondiale, se mène aujourd'hui pour évaluer le pouvoir sur-dominant de l'outil télévisuel, outil qui, à mon sens, nous mène doucement vers un état totalitaire. CQFD.

Soda 04/05/2009

Les réactions et les commentaires à cette expérience expriment souvent l’inquiétude et parfois même un certain dégoût pour la nature humaine qui, au fond, serait fondamentalement constituée d’une bête immonde qui ne ferait qu’attendre la première occasion pour torturer son prochain.Pourtant, ce que l’expérience met à mon sens en évidence c’est plus un moyen de manipulation qu’une quelconque nature profonde de l’être humain. Je crois même que c’était le but et les conclusions de ceux qui ont conçu l’expérience, et qu’elle a contribué à forger le concept de « escalade de l’engagement. »Si on avant ordonné aux cobayes de lâcher du premier coup 400 ou 450 volts, je doute qu’il s’en soit trouvé un pour accepter. C’est le dispositif qui les amène à faire cela, pas leur nature.