Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 16:24

« Tiens, on a rencontré des amis de ta tante ce week-end ».

Passionnant. Je me reprendrais bien un peu d’arsenic, tiens.

« Figure toi que lui m’a abordé ainsi : je ne vous connais pas mais je connais votre fils. »

Sachant qu’il ne m’a vu qu’une fois il y’a 12 ans, forcément ça désoriente.

« Ah ? Mais en quoi l’avais je marqué ? », L’attention finalement accrochée.
« Vous aviez parlé de quelque chose, et tu n’avais cessé de lui dire qu’il avait tord, obstinément. Sachant qu’il avait le triple de ton age, forcément ça l’avait picoté … »

Aaaah. Lointaine époque, où je ne me laissais pas emmerder par le premier abruti de service …

(…)

Mardi dernier.

Après avoir reporté 3 fois le jour de l’état des lieux (rien de très anormal, donc), je retrouvais enfin en bas de mon nouvel ancien domicile la bonne femme de l’agence immobilière chargée de me persécuter, de toute évidence.

Il m’arrive de prendre en grippe des gens, mais je pense sincèrement que je n’ai pas eu à me forcer spécialement pour détester légitimement cette abominable logeuse de mes deux. Bien que mes collocs et moi ayions contribué à la faire figurer au Guinness des records en matière de frais d’agence immobilière (1000 euros, argh), cette sombre pouf nous traita sans doute avec autant de douceur que l’on ne traite un violeur récidiviste en milieu carcéral.

Mon dieu, ce qu’il l’a lourdé notre dossier . C’est bien simple, si l’on avait pu convertir en énergie ce qu’elle a dépensé en haussement d’épaules et soupirs alors qu’elle lisait la montagne de paperasse qu’elle nous avait mis en demeure de lui fournir, il aurait été possible de mettre en orbite autour de Pluton sa pesante mesquinerie.

La salope, comme aurait dit ce sympathique Devedjian.

Bref. C’était donc avec cette morue que le départ précipité de mes collocs m’avait contraint de passer quelques longues minutes, pas franchement adoucies par le fait que notre appartement, quoique en bon état apparent, avait tout de même subi quelques avanies qui eussent elle été subies par une vierge, auraient suffi à lui donner la réputation de Paris Hilton.

Je parle toujours d’appartement.
Je sais, faut suivre.

J’ai tout de suite senti qu’elle allait tout faire pour me donner l’envie de l’étriper.

Je l’ai regardé en serrant les dents. Elle a commencé à mouvoir son insupportable suffisance de pièce en pièce. Je la suivais, les mains dans le dos, la contemplant d’un regard assassin, du moins chaque fois qu’elle ne risquait pas de le croiser.

La gourde. Tellement occupée à critiquer la propreté de l’appartement, qu’elle ne voyait pas les énormités les plus flagrantes traces de notre passage dans l’appartement, à savoir une boiserie d’époque aussi défoncée que Doc Gynéco un soir de Nouvel an, des trous pratiqués dans le mur avec la même délicatesse que le loup qui en avait après 3 cochons, et un parquet …

Leerdamer ne mérite plus l’appellation de gruyère en comparaison.

Non, cette connasse n’a rien vu de tout cela. Tout ce qu’elle a trouvé à dire, c’était « mais vous viviez dans cette crasse ? Non mais ici, ça n’a pas été nettoyé ? Et qui s’occupait du nettoyage dans cette pièce ? Regardez, il y’a encore de la saleté ici ! » 

(…)

Je me suis souvent demandé ce que cela faisait de grandir.

Dans ma décidément naïve jeunesse, je voulais absolument grandir, pour entre autre un jour posséder ma propre carte bleue.

Au rythme de 6 cartes bleues en moyenne par an, on peut appeler ça un trauma de jeunesse.

Aujourd’hui, je sais. Grandir, ce n’est pas posséder sa carte bleue.
C’est devoir regarder une pétasse, bourgeoise et mal baisée inspecter son ancien appartement, et surtout , savoir se retenir, bien que très difficilement, de lui faire avaler un balais par l’orifice le plus adapté tout en lui hurlant à l’oreille « Et ton cul ? Tu crois qu’il est propre, connasse ? » .

Ce que je donnerais pour revenir à mes 12 ans ...

Enfant.JPG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ludie 19/07/2007 15:51

Bin ça va les vulgarités...on se lâche!!!

Kane 20/07/2007 14:13

C'est pas moi qu'ai commencé .

Gab 18/07/2007 13:33

Oh oh... Y'en a qui vont avoir mal au cul une fois la caution revenue... (Signé: un gars qui a mal au cul...  500€ amputé sur ma caution pour une hôte sale, putain!!!)

Kane 20/07/2007 14:23

Pour l'instant , la proprio semble aussi pressée de me rendre la caution que Chirac de s'expliquer sur Clearstream

prinsessan Fluflu 18/07/2007 08:48

Renversons les rôles !... si vous étiez propriétaire et louez votre appart.,
ne trouveriez - vous pas normal que l´on vous le rende dans un état ne nécessitant pas de le rénover ??
Être adulte , c´est avoir des droits mais aussi des responsabilités !
Voudriez - vous louer un appart. dans un état minable ?? Maintenant il faut aussi accepter l´usure faite par le temps !
Allez les p´tits porcelets , récurez !!... hehe..je vais être populaire !

Kane 20/07/2007 14:20

Ah mais attention ! En dehors de la boiserie d'époque tendance XVeme siecle , l'appart etait en parfait état !... Sic

Aurélie 17/07/2007 23:16

Ah vivement d'être propriétaire tout simplement !!!! Mais c'est net t'as vraiment pas de bol, tombé sur une c****** de ce type... Je touche du bois pour l'instant!!

Kane 22/07/2007 19:28

... Propriétaire ?... Mais quelle assurance aura la folie absolue de vouloir m'assurer ?

catherine 16/07/2007 23:42

Si elle est mal baisée c'est pas de sa faute c'est parce qu'elle est tombée sur un veau !!! :0002:

Kane 22/07/2007 19:38

En meme temps , meme un veau ne voudrait batifoler avec cette grosse vache .

fwoin 16/07/2007 20:17

malgrès mon acharnement a corriger tes fautes, l'une d'elles  est passée au travers du filet:Avoir tord avec un "d" ça la fou mal quand même...Maudite correction automatique.

Kane 22/07/2007 19:36

Ca reste ma faute récurrente , ce foutu d à tord . Tiens , je recommence , t'as vu !

aymeric 16/07/2007 19:35

Merci, merci et encore merci. Avec cet article je vais clouer le bec à ma mère qui me somme de nettoyer mon appartement avant de rendre les clefs! Si je le rends dégueulasses, ils verront pas toute les saloperies que mon chat a occasioné!!!

Kane 22/07/2007 19:35

Reste plus qu'a créer la ligue de la lutte contre les opressantes agences immobilières !

prinsessan Fluflu 16/07/2007 19:02

M´enfin Nico !....
Une " pétasse " , soit ! bourgeoise , pourquoi pas ! mais mal baisée , alors là, ne pas se fier aux apparences !!!
Il fallait lui proposer une p´tite sortie , lui faire des compliments , je sais pas moi !! de la... d i p l o m t i e.. Nico ! pourquoi pas un
bisou !!

Kane 22/07/2007 19:34

Quoi ? faire des avances à cette morue ? Comme le disait si bien Audiard , "on emmene pas une saucisse à Francfort !"