Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 15:51


« C’est bizarre , les tapettes à souris sont toujours refermées le matin , mais on a toujours pas réussi à piéger notre petite amie à moustache … »

(…)

Loin de parler d’une charmante demoiselle n’ayant pas entendu parler de la théorie de l’évolution si chère à Darwin , mes collocs faisaient allusion à une charmante souris , qui sut mettre en émoi Clément lorsqu’elle traversa sa chambre , un soir de pleine lune .

Inutile de dire que les tapettes sortirent des tiroirs plus vite qu’un Jack Lang s’exhibant sur un char en pleine Gay Pride .

Pas taper , je n’ai rien contre les homos , comme peuvent en témoigner les trop nombreux amis me rappelant très cruellement la soirée ou en pleine nuit , j’avais en dormant enroulé ma jambe autour de la taille d’un pote rugbyman .

Je regardais sans sourciller Clément et Antoine , un sourire sadique épousant leur visage au moment ou ils posaient machiavéliquement un morceau de Leerdammer sur l’ignoble piège qu’ils destinaient à notre invitée rase moquettes .

Une petite larme tenta de resta planquée dans un coin de mon œil .

(…)

Lorsque j’étais petit , au sens jeune et non pas au sens « moins d’un mètre 73,5555 » , mes parents eurent l’inconscience de m’offrir une adorable petite peluche , dont l’apparence , bien qu’elle soit affublée d’un tablier ce qui ne contribua en rien à ne pas faire de moi un macho mais la n’est pas le sujet , évoquait très vaguement celle d’une souris .

Cette peluche , j’en ai des souvenirs émus . Par exemple , elle m’évoque la première fois de ma vie ou j’ai vu une paire de fesses de filles . Je devais avoir 7 ans , j’étais en colonie au ski , et probablement parce que cette vision m’avait troublé (« mon dieu , on dirait un camembert blanc ! ») , j’avais égaré ma souris en peluche , ce qui me provoqua une crise de larmes monstrueuses quand je devais me résoudre à partir sans l’avoir retrouvée .

Je perdais déjà tout à l’époque .

Au fil des années , j’allais d’ailleurs perdre un nombre considérable de fois ma souris , mes parents devant soit très régulièrement rebrousser chemin en catastrophe pour retourner à l’hôtel ou nous avions dormis , le fait que nous ayons déjà fait 200 kilomètres n’y changeant rien , soit , au-delà d’une distance raisonnable , appeler l’hôtel qui me l’envoyait alors par colis postal , mes cris de douleur ne cessant toutefois pas avant que ma chère souris ne dorme enfin à nouveau avec moi .

S’aventurer à dire que je suis destiné à passer ma vie à dormir avec des souris serait particulièrement déplacé de votre part .

Des fois , l’ignoble se produisait . La souris disparaissait sans laisser d’adresse , et au bout de 48h de douleurs diverses et variées pour moi et les oreilles de mes infortunés parents , ces derniers prenaient la direction du magasin qui la vendait , et me ramenaient à la maison un nouvel exemplaire de la peluche , inventant une touchante histoire de fugue de ma créature .

Faites moi penser à un jour vous raconter l’histoire de l’oisillon qu’on avait recueilli , et qui un jour ou j’étais absent , avait été réclamé par ses parents pigeons venus le chercher .

J’ai enfin compris ce qui avait réellement du arriver à l’oisillon , il y’a 1 an seulement .
Fin du énième hors sujet .

Un jour , l’abominable se produisit . Après une nouvelle perte de ma peluche , ce qui m’amène au passage à penser que j’étais quand même prédestiné à perdre ma carte bleue 6 fois par an et en moyenne , le magasin qui la vendait était en rupture de stock , stocks que le chéquier de mes parents avait du probablement faire fondre comme neige au four à micro ondes .

Je viens de comprendre l’origine des ennuis financiers de mes parents à l’époque .
Zut , encore un hors sujet .

Rien . Rien , aucune levrette , aucune fellation , aucune partie de jambes en l’air sous une douche brûlante et avec un peu de Connells 74’ 75’ en fond sonore , rien ne me laissera jamais un souvenir plus impérissable que cette journée de Novembre 94 , ou alors que nos cartons étaient à peine arrivés à Toulouse , et nous avec , je trouvais en vitrine d’un magasin de peluche près de la place St Georges ma chose , mon enfance , ma créature , ma Nini .

Nota Bene : Je ne dis pas non à la douche brûlante , toutefois .

(…)

Clément et Antoine dorment du sommeil des justes , ou presque .

Je me sirote doucement un petit lait chaud dans la cuisine , tout en pensant à cette enfance , jeunesse qui finalement me manque tant , moi qui petit n’attendait qu’une chose , avoir enfin un jour « ma » carte bleue , et ne dépendre de personne pour gérer ma vie .

Je suis tellement déçu .
C’est pas si chouette , la carte bleue .

Il est tard . Demain , une nouvelle journée à la con m’attend , et je sais que les chieurs , raseurs , et autres mesquineries de la vie quotidienne tenteront en vain de venir à bout de mes dernières réticences à passer à l’age adulte .

Je pose mon verre dans le lave vaisselle , comme un grand . Je range le lait , évitant par anticipation de m’attirer le courroux de mon colloc . Terrible effort , donc .

J’éteins la lumière de la cuisine .

Non sans avoir donné un grand coup de pied dans le piège à souris , afin de laisser à ma petite amie moustachue une nuit de répit de plus . Comme la veille , d’ailleurs …

concombre-masque-leRetour-1.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dératiseur 23/04/2007 22:16

une souris se reproduit a une vitesse incroyable, donc une de perdue dix de retrouvées...ca fait pas de mal de tuer ces bestioles qui pissent partout et se servent de toute la nourriture qu'elles trouvent!!!!

Gazlie 22/04/2007 17:08

Si tu peux m'envoyer la chanson 74' 75' lors de notre prochaine cyber rencontre ou par mail.... mmmmmmmmmmmmm Je te fais un putain de gros bisous virtuel !

Avis aux détenteurs de ce titre !

Kane 23/04/2007 21:31

Gazlie ma chere , je reste quand meme un homme qui se nourrit de non virtuel !!Si , si .

gribouille 22/04/2007 10:49

Si c'est pas miiignoooooon....Moi ma peluche préférée c'est un truc hideux avec un gros nez, alors avant de croiser ça dans ma cuisine j'ai le temps, hihi.

Kane 23/04/2007 21:32

C'est une peluche a mon effigie donc ?

prinsessan Fluflu 22/04/2007 09:02

Ton cas n´est peut être pas desespéré.....
Vous pourriez capturer la p´tite souris et la remettre
en liberté dans la nature ou la faire adopter .
Bonne journée !

Kane 23/04/2007 21:34

Et me priver de ma petite amie a moustache ? Ah ca !

aymeric 21/04/2007 21:46

Je t'envoie Chingo en mission spéciale sur Tls?

Kane 23/04/2007 21:36

Tueur ! ... ca peut se negocier , oui .

pimprenelle 21/04/2007 18:09

c'est trés touchant... preum's pour la douche brûlante!!!
 
des bises

Kane 23/04/2007 21:40

Chiche .