Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • Le Petit Nicolas mais en Plus Grand à Montréal
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 17:16

Lorsque j'étais petit, et le premier qui fait une remarque sur l'emploi de l'imparfait signe pour un aller simple vers le fourneau de Landru, mon daron jugeait utile de ne pas m'exposer aux scènes qu'il pouvait juger un peu « osées » qui parsemaient ça et là certains programmes du PAF.


Autant vous dire que alors que j'avais encore 16 ans, mon père sautait toujours sur la télécommande comme un forcené héroïnomane et drogué au Red-Bull pour zapper la scène où des singes s'emboitent allègrement à la fin du père noël est une ordure.


Dès lors et pour me faire moi même une éducation sexuelle digne de ce nom, c'est à dire autre que cette fois où une classe entière de 4ème avait pu me voir rougir comme un tampon en période de règles douloureuses parce que la prof de SVT avait mis une cassette vidéo probablement réalisée à la fin des années soixante d... tout court, il a bien fallu que je fasse avec les éléments du bord.


C'est à dire pas grand chose, tout compte fait.


Très rapidement, j'allais finalement comprendre qu'il y'avait probablement quelque chose à voir dans les séquences que mon père zappait la transpiration d'un éléphant en rut au front, et j'allais scrupuleusement noter dans un coin de ma tête le nom des cassettes vidéos sur lesquelles la touche avance rapide avait été utilisée sans modération.


... Ce qui allait m'amener à d'atroces déconvenues lorsque un jour, le sopalin a portée de main (sic), j'allais comprendre que mon père avait simplement zappé parce que les discours de Valery Giscard d'Estaing n'étaient plus sa tasse de thé.


J'ai probablement mis un an à m'en remettre.

Brrr.


(...)


Alors que les tabous tombaient les uns après les autres dès lors que j'écumais les différentes séquences trouvées sur les VHS aux noms les plus insoupçonnables (élections 93, fallait tout de même avoir un caractère particulièrement borné pour supposer -à raison- que s'y trouverait une séquence des contes érotiques de France 3 -des sombres daubes, ceci dit au passage), ne restait en moins de temps qu'il n'en faut à un puceau ne vivant pas à l'époque de l'ADSL qu'un seul Rubicond à franchir capable de me faire trembler comme une feuille.


Le premier qui rajoute de sopalin prend une claque sur le nez.


Ce rubicond, c'était Orange Mécanique.


Depuis mes 10 ans révolus, l'interdiction du daron était tombée, plus lourde qu'un kilo de plumes lesté d'un kilo de plomb (ce qui n'arrange rien) : Nico, tu as interdiction absolue de regarder Orange Mécanique, je te préviens c'est les pères sévères si tu passes outre cette interdiction et je rigole pas.


Les pères sévères, c'était le nom de l'internat religieux situé à Angoulême et fictif dont mon père me menaçait régulièrement jusqu'à ce que mes carnets s'améliorent grâce à la photocopieuse de mon quartier.


Cependant, vint le jour où alors qu'il était devenu une évidence absolue que la cassette du nom de la rose allait rendre l'âme dans le magnétoscope si je la passais une nouvelle fois, ma main fébrile et tremblante (quoi pléonasme ?) s'arrêta sur la cassette d'Orange Mécanique, planquée derrière 3 rangées de discours de Valery Giscard d'Estaing.


Contrairement aux apparences, mon padre n'est de droite que 2 semaines avant les élections.


Je regardais la cassette, le regard bien que fictif désapprobateur de mon père sur les épaules, hésitant lourdement un franchir le rubicond simplement parce que j'en avais marre d'être le niais de service dans ma classe de 3ème qui n'avait jamais vu une séquence de cul tournée à une date antérieure à l'année 1970.


... 1 seconde et demi après m'être fait cette réflexion, forcément que j'avais ouvert le boitier contenant la cassette, près à l'enfourner dans le magnéto, tiens.


Cela jusqu'à ce que mes yeux se posent sur le post-il qui trainait dessus.


« Nicolas (mon père ne m'appelle comme cela que quand j'ai laissé ouvert la portière de la voiture ouverte et que en faisant une marche arrière, il a retourné la dite portière), je te rappelle que je t'ai strictement interdit de regarder ce film ... »


(...)


J'ai vu Orange Mécanique pour la première fois à l'age de 21 ans.



Partager cet article

Repost 0
Published by Nicopoi - dans Nick Attitude
commenter cet article

commentaires

docteur Borg 09/01/2009 11:10

pauvre de toi! Ayant des parents ouverts et cinéphiles je suis totalement incapable de me souvenir à quel age j'ai vu ma première scène érotique au cinéma, par contre je me souviens très bien vers mes 11 ans d'avoir été stupéfait de constater que de nombreux parents faisaient sortir leur progéniture d'urgence pendant la scène de levrette du début de la guerre du feu.

Nicopoi 12/01/2009 18:53


Tu m'étonnes ! Y'a de quoi choquer !

... tout ces poils ...


Drashiv 07/01/2009 19:04

merci internet film matter pas mal d'ailleur^^

Nicopoi 12/01/2009 18:55


Il est connu pour.


Antoine 06/01/2009 22:13

3eme tiroir, place esquirol...

Nicopoi 12/01/2009 18:56


Je sais, c'était le même que pour tes cigarettes de secours ^^


Drashiv 06/01/2009 18:55

marrant le "astérix et obélix chez cléopatre" je l'ai fait aussi, ce qui me fait penser qu'il vaut mieux que j récupère rapidos la cassette chez mes parents, car s'ils la donnent a une collecte ou un truc du genre le joyeux bambin risque d'avoir une petite surprise... passonspas con le daron, bon faut plus que je trouve un video au club ou un gentils site internet pour me le matter orange mécanick, 22 ans toujours pas vu faudrait peut être pour ma culture ciné non?

Nicopoi 12/01/2009 18:57


Au pire, pour ta culture cul !


Coupe_Kolonel 06/01/2009 18:01

Je me souviens de l'avoir enregistré en VHS alors qu'il passait sur Arte, et l'avoir regardé en cachette, ma mère ne voulant pas non plus que j'embrasse la culture violente et pornographique. C'était en 2003, et j'en avais 19.Par contre je pouvais regarder V sur M6, Palace et Cocoricocoboy sur la une, ou bien encore une cassette de Gros Dégueulasse (cachée dans un dessin animé Asterix et Cléopâtre), adaptation des dessins de Reiser. Va chercher à comprendre...

Nicopoi 12/01/2009 18:58


Le drame, c'est que je n'ai jamais trouvé ce film violent, encore moins pornographique.
Les méfaits de l'ADSL avaient déjà frappé le jour où je l'ai finalement regardé ...


So AddicteD 06/01/2009 16:33

Ca m'en a redonné envie ça... Il faut dire que ça fait au moins... trois mois que je ne l'ai pas vu. Je m'en veux, je vais me faire ça ce soir, du coup.

Nicopoi 13/01/2009 16:50


C'était chouette ?