Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Petit Nicolas mais en Plus Grand
  • : Imaginez seulement que le Petit Nicolas soit devenu Grand ... Les aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur, aujourd'hui en poste à Montréal.
  • Contact

On Air

Visiteurs Uniques depuis Octobre 2005

Think Different

Imprimez vous les deux premières saisons du Petit Nicolas mais en plus Grand :

Cliquez ici pour télécharger
 la saison 1 
la saison 2

C'est gratuit et ca ne pique pas les yeux ...
___l__aide....jpg

Archives

Me suivre sur Facebook/Twitter



Requêtes Insolites

Présentation du Blog

Bienvenue sur le blog du Petit Nicolas mais en Plus Grand !

Ce blog présente les navrantes aventures d'un ex étudiant en droit gaffeur et étourdi, sous la forme de petites histoires tirées de la vie réelle et tournées monstrueusement en auto-dérision. Depuis Juin 2011, le blog traite de mes nouvelles aventures au Canada et de mon installation à Montréal. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les anciens posts pour comprendre les nouveaux, ceci étant, et si c'était par la fin du blog que tout commençait ?

Alors pour reprendre depuis le début : 31 Octobre 2005 - Halloween et moi

Bonne lecture !
Nicopoi@GrandNicolas.com
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 15:26


Comme je l’ai déjà vaguement dit , je travaille actuellement pour un « célèbre » quotidien gratuit que je ne nommerais pas , bien que je puisse bien volontiers vous aiguiller mais pas trop en reconnaissant que ce quotidien ne porte pas le nom d’un mode de transport en commun .

 

Son nom évoquerait plutôt la durée maximale du coït douche comprise , et encore , pour peu que le mâle soit en forme .

 

Je fais ce stage depuis que j’ai découvert que Bernard Werber (on ne m’ôtera pas de l’idée que le W se prononce comme pour Web , et non pas « Ver » comme tentent de me le faire croire des contradicteurs contrariants) , auteur célèbre de bouquins sur ces insectes nuisibles qui rendent les piquenique -je serais curieux de connaitre l’origine de ce terme- aussi indigestes qu’insupportables , était passé par ma Fac, redoublant sa première année (ah ah , le nul) et ayant le bonheur d’en partir le plus vite possible au cours de deuxième année et demi .

 

Bon dieu , ce type est un génie .

 

Bref , ayant dans un raccourci plus que dommageable réalisé que j’avais un parcours parallèle mais en moins désastreux (merci Bernard , je commençais a douter) à un type qui a rédigé quelques best-seller juste en parlant d’insectes aussi nuisibles que grotesques , mon imagination n’a fait qu’un tour et je me suis vu l’espace de quelques secondes en train de tutoyer Stephen King , l’occasion enfin de dire à ce minable que le seul film bien qui ait été réalisé à partir d’une de ses merdiques œuvres , est le film de Kubrick qu’il à tellement renié qu’il en a pondu sa propre monture .

 

Saviez vous qu’il existait un remake de Shining , réalisé par Stephen King ?

Non ? C’est normal .

 

C’est ainsi qu’après avoir harcelé de mails et coups de téléphones quelques rédactions locales , j’atterrissais au sein de la filiale Toulousaine du gratuit cité plus haut , afin de comprendre pourquoi la presse écrite se casse la gueule comment travaille le journaliste moderne .

 

Vaste programme , comme aurait dit le grand con .

 

(Be Continued)

 

Hors Sujet :

 

Promis je récidiverais pas trop , mais je n’ai pas su me retenir de vous faire part des dernières requêtes par lesquelles sont arrivés les derniers visiteurs de mon post . J’ai corrigé les fautes les plus ignobles (moi , le roi de la faute d’orthographe , un comble) et conservé que les requêtes valant le détour .

 

C’est gratiné .

 

4 moteur google histoire de cul

> un grand classique , je commence à m’y habituer

3 moteur google grand mère de Nicolas bedos

> je pensais qu’il n’y avait que la mienne qui puisse me demander de lui ramener un « bédo » . Je me suis abstenu , j’avais peur d’être responsable de la crise cardiaque de trop .

3 moteur msn recherche a acheter bar dans le Gers

> Il va falloir que tu m’expliques le rapport avec mon blog .

2 moteur yahoo le plus grand pénis du monde

> C’est gentil , mais je voudrais pas paraître prétentieux non plus .

2 moteur yahoo petit sexe

> Tu n’es pas obligé de me refroidir non plus .

1 moteur google récit de ma première fellation

> Pas encore écrit . C’était sous la douche .

1 moteur google coffre fort picsou

> Gripsou , je t’ai reconnu .

1 moteur google site de la mine porte Puymorens

> Je ne connais que le col . Hélas .

1 moteur google les bureaux de sexe en Europe pour inscription

> S’inscrire ? Mais à quoi ?

1 moteur google être un bon coup

> Se poser la question est mauvais signe .

1 moteur google foufoune de petits fille

> Dégage de mon blog .

1 moteur google 4 1/2 en folie mes aïeux photo

> Le Français ne représente que 2% des langages parlés sur le net , et ça se voit .

1 moteur yahoo "petit Nicolas" carte

> Une photo de mon cul suffirait ?

1 moteur clubinternet journal du petit perdu du 29 janvier

> J’ai retrouvé mon chemin depuis , merci .

1 moteur google j’ai oublié mon frein a main en roulant

> Tant que tu n’as pas fait comme moi le tour du périf avec , pas de problème .

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2006 6 09 /09 /septembre /2006 18:16

J'ai retiré cet article , il était quelque peu délibérement impitoyable avec une collègue qui n'avait pas mérité cela , d'autant que depuis , j'ai appris à l'apprécier .

Si elle venait à lire ces lignes , qu'elle sache que je m'excuse platement .

Partager cet article
Repost0
18 août 2006 5 18 /08 /août /2006 16:03
Je suis un grand gestionnaire . Si , si ! Pour preuve : pour passer l'été 2004 , j'ai travaillé en Juillet et gagné un salaire " mirobolant " de 600€ , qui je le pensais suffirait agréablement a mes petites dépenses vacancières , comme la location d'une maison a Biarritz , l'achat effréné d'alcool et cigarettes , le paiement d'un loyer a Toulouse et le coût des diverses réparations attenantes a l'appartement (remplacement de casseroles brûlées , nettoyage de murs couverts de taches accidentelles de café , etc) ...

 

Ok . J'ai fini l'été a -1000 Euros . Pour le grand gestionnaire , on repassera .

 

Contraint des lors par la force des choses , dont un banquier devenu a la limite vulgaire dans ses menaces de mort , je me décidais a aller faire les vendanges , histoire de renflouer un peu mon compte et pouvoir envisager un mois d'Octobre un peu moins stressant .

 

On ne se rend pas compte a quel point il est fatiguant de remiser les lettres de sa banque dans un tiroir . Et je n'ose imaginer a quel point je serais exténué si j'avais le vice de les ouvrir .

 

(...)

 

Dans le train qui m'emmenait a Perpignan , j'avais la plus grande difficulté a ne pas étrangler 3 vieilles qui péroraient sur les frasques de leurs petits enfants , me retenant de passer a l'acte au moment ou je les entendais énumérer les cheques qu'elles envoyaient a ses derniers .

 

... Je les ai aidées a descendre leurs bagages , pas foncièrement mauvaises ces vieilles la .

 

Les amis qui m'avaient proposé de venir bosser avec eux m'attendaient a la sortie de la gare , en compagnie de mon futur employeur qui au moment de me saluer me regarda d'une telle façon que j'en déduisis , même dans le noir , qu'il avait plus qu'un sérieux doute sur mon aptitude a faire les vendanges pendant 3 semaines .

 

Je ne saurais si c'est a Voltaire , Francis Bacon , Beaumarchais ou De Gaule que l'expression " Calomniez , calomniez , il en restera toujours quelque chose " devrait être attribuée . Une chose est sure : ceux là , un jour ou l'autre , ont du être dévisagés par un employeur suspicieux .

 

(...)

 

Vendredi .

 

Réveil a 6h du matin . Ouch . Je gage qu'il y'aurait moins de buveurs de vin s'ils savaient a quels horaires de misérables étudiants se lèvent pour cueillir le nécessaire a leur ivrogneries .

 

Et je gage qu'il n'y aurait plus de buveur de vin tout court si chacun devait un jour de vacances se lever a 6h du matin pour aller moisir dans un champs a ramasser quelques quintaux de grappes . C'était une réflexion personnelle , fin de la parenthèse .

 

Dans mon idée , les vendanges revenaient a aller sur un petit lopin de terre ramasser quelques grappes faciles d'accès , dont la moitié finiraient discrètement mais sûrement dans mon estomac , le tout étant plié en quelques joviales heures .

 

Et dire que certains m'accusent de pessimisme .

 

Alors que j'en étais encore a me demander comment il pouvait être envisageable de finir le champs (je comprends mieux la notion de vin de pays : vu les surfaces cultivées , j'aurais même envisagé l'appellation vin de continent) avant la fin de l'année , je me faisais rabrouer par le contremaître qui me faisait remarquer que j'avais oublié quelques grappes sur les premiers arbrisseaux qui avaient rencontré ma route .

 

Oula , ca s'engageait mal cette histoire .

 

Les douleurs sont apparues au bout de 2h . Douleurs ? Est il possible de résumer cette abominable souffrance qui vous assaille par surprise , sinon de dire que Jules César eusse recommandé a son fils de Brutus de continuer a jouer avec son couteau si cela lui avait permis d'éviter de faire les vendanges plus de 2h et 1 minute ?

 

D'accord , mes comparaisons historiques deviennent foireuses ...

 

Je me suis effondré le soir arrivé dans un fauteuil , une expression ahurie sur le visage , et le dos plus en feu qu'un terrain corse visé par un projet immobilier ...

 

Jamais découvert ne m'aura parut aussi douloureux ...

Partager cet article
Repost0
4 mars 2006 6 04 /03 /mars /2006 19:45
N’ayant pas réussi a me faire embaucher dans un premier temps par Contactel , le DRH m’ayant trouvé un brin nerveux (« il se drogue ce type ? » est une réflexion qu’il aurait faite) et rechignant a embaucher un étudiant en droit (« encore un type qui va nous créer des emmerdes » , c’est de lui ça aussi)  , j’avais vu le poste me passer sous le nez et je me retrouvais donc dans l’obligation de trouver vite et bien un autre boulot .
 
C’est ainsi que je frappais a la porte de la « Boite a Pizza » . Sur un grand coup de chance , je tombais sur la gérante qui m’informais alors que l’annonce que j’avais vu a l’Anpe datait de seulement quelques mois , et que tous les postes étaient occupés . Passablement médusé par la fraîcheur des annonces de l’Anpe  , je lui répondais avec un sourire le moins faux que possible que si un poste venait a se libérer , j’étais immédiatement preneur .
 
Elle m’a rappelé le soir même , un de ces employés ayant eu la mauvaise idée de lui casser les pieds après mon passage … le monde du travail est impitoyable .
 
C’est ainsi que je débutais le lendemain . J’avais dit que je connaissais parfaitement le quartier . J’aurais du dire : que j’avais parcouru au moins une fois une ou deux des rues avoisinantes . Lorsque j’ai pris ma première livraison , j’ai cru devenir fou a chercher une rue qui avait été en fin de compte rayée de la carte lors de la création de la médiathèque … la pizza n’a du qu’être très moyennement chaude a l’arrivée .
 
Je n’ai jamais autant mangé de pizzas qu’avec ce boulot : normal , chaque fois que un client nous avait fait un plan foireux (genre donner une fausse adresse a perpette les bains) , chaque fois qu’une pizza arrivait aussi abîmée une vieille rock star anglaise en fin de carrière , alors cette pizza avait la forte probabilité de finir dans l’estomac des salariés . Il est arrivé que je fasse exprès de massacrer une pizza pour qu’elle soit invendable : ce cas se produisait souvent lorsque la pizza m’avait tapé dans l’œil …
 
Dans ma tête , j’avais une conception extrêmement naïve de la conception des pizzas : j’imaginais que ça se limitait a un cuistot chopant des ingrédients tombés de je ne sais pas ou et l es posant au petit bonheur sur une pâte préfabriquée . J’ai eu un frisson d’angoisse quand on m’a demandé de préparer les ingrédients , car il allait falloir que je fasse quelque chose de délicat a laquelle je n’étais absolument pas préparé : me servir de mes mains .
 
Il faut savoir que je me sers assez habilement du fait que l’on m’ait fait changer de main directrice (les gauchers n’étaient pas aimé dans les années 80) petit pour refuser aussi souvent que possible toute tache manuelle (« tu n’y penses pas ? Je suis un gaucher contrarié ! ») . Mais la , j’ai du pour conserver mon job apprendre a couper du jambon (et non pas me couper les doigts uns par uns) , a éplucher des tomates (et non pas m’ouvrir la main) , a faire cuire du magret (et non me brûler au 3eme degré) …
 
C’est avec plaisir que j’ai quitté ce boulot , mes mains sanguinolentes et fumantes irrémédiablement aussi abîmées qu’endolories …
 
Je ne suis vraiment pas un manuel .
Partager cet article
Repost0
21 février 2006 2 21 /02 /février /2006 20:20
J'ai remarqué depuis quelques années que tous mes étés ont pour conséquence de laisser une trace sur mes relevés de compte aussi profonde qu'un tonneau des Danaïdes rentré en collision avec un Iceberg . Géant .
 
Aussi , lassé de raser les murs afin de fuir mes créanciers excédés en ce sombre mois d'Octobre 2003 , me décidais-je a taper a la porte d'une des nombreuses sociétés dont l'activité est de harceler au téléphone les bons travailleurs , qui avant de recevoir un appel ridicule ("Bravo ! Vous avez gagné un portable Bouygues Telecom avec un forfait de 99€ au lieu de 100 sur un engagement de seulement d’une vingtaine d'années ! Vous êtes contents ?") étaient heureux d'êtres enfin rentrés chez eux après une dure journée de labeur (je la joue un peu Germinal , la ...) .
 
J'avais trouvé le numéro de cette boite (IFT) sur un distributeur de billet , aussi avais je peut être dans un raisonnement un brin étriqué pensé que c'était un message subliminal destiné a faire comprendre que j'allais gagner beaucoup de sous .

... On devrait toujours se méfier des raccourcis proposés par une imagination débordante .
 
J'ai donc appelé IFT . S'ensuit le dialogue suivant :
"- Bonjour , j'ai vu votre annonce et souhaiterais postuler pour le poste ...
- Bien , vous n'avez qu'a venir demain après midi a 14h . C'est avenue Dassault , vous connaissez ?
- Euh ... Dassault , comme le constructeur d'avion ?
- ... Si en plus vous avez de la culture ..."

Je ne saurais jamais apprécier toute la portée ironique de cette dernière phrase ...
 
Le lendemain , j'ai emprunté le Ciao d'une amie en lui promettant de lui ramener dans les 2h (elle n'en a attendue que 5 , elle peut dire que me connaissant , elle s'en est tire a bon compte) et j'ai atterri tout frétillant a IFB , avec seulement 20 minutes de retard . Je me dirige alors d'un pas assuré vers une secrétaire :
" - Bonjour ! J'ai un entretien d'embauche qui devait commencer il y'a 20 minutes ...
- Ah oui . Allez rejoindre les autres dans la salle a coté ."
Dans ma tête : "Gulps ! Les autres ?" . Elle aurait pu mieux le formuler , par exemple en évoquant la cinquantaine de personnes qui attendaient déjà dans cette fichue salle mal climatisée de 5m sur 5 ...
 



Dans un film qui me fascine autant que Lise Charmel quand elle y met du sien , j'ai nommé "le salaire de la peur" , une dizaine de types se battaient pour avoir 4 jobs consistant a se faire trouer la peau quasi a coup sur , lorsque l'un d'eux disaient : "vous ne vous battez plus que pour 3 postes , un des postes est pour moi" . Mis a part que le truand qui énonçait ô combien joliment cette règle était plus crédible que moi arrivant en retard un casque de mobylette a la main , je suis rentré dans cet hammam surchauffé plus décidé que jamais ...
 
... J'ai passé 2 bonnes heures a me croire dans un asile d'aliénés , ou tout au moins dans la file d'attente d'une assistance sociale placée dans un secteur défavorisé . Chaque candidat devait a tour de rôle se présenter brièvement , délicat exercice s'il en est pour au moins une quarantaine des andouilles qui grillaient sur leur siège . Une vingtaine n’arriva a articuler plus de 3 mots sans bafouiller vaguement un terme qui n'ait un vague relent lointain de Français séculaire , l'autre vingtaine se perdant en explications mièvres sur leur vie prive (tout juste ne savait on pas si la levrette n'était pas leur position préférée , ce qui en soit n'est pas forcément une idiotie bien que totalement hors sujet) .

La deuxième épreuve en fit trembler quelques uns , puisque consistant a tenter de tenir un stylo entre 2 doigts (j'aurais pu dire pattes) afin de tenter de griffonner quelque chose qui ressemble plus ou moins a des réponses a un questionnaire , il est vrai tellement vicieux que j'aurais pu en être l'auteur . Sans prétention , bien sur ...
 
Une question m'a particulièrement marqué , et je la soumets a votre sagacité ... "A compétences égales , pourquoi l'entreprise devrais vous embaucher vous et pas un autre ?" . Sympa , non ? J'ai répondu modestement : " Parce que je ferais en sorte de ne pas avoir d'égal" .
 
Je n'ai pas menti : je suis le seul salarié qui ait glandé 8 mois dans cette boite en ne faisant que reprendre a mon compte des anciens rdv ...

Partager cet article
Repost0